Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
QUEENWORLD.FR

Live at the Rainbow 74 Coffret 2-CD & DVD & Blu-ray édition limitée

24 Septembre 2014, 17:40pm

Publié par ANTHEVA

Live at the Rainbow 74 Coffret 2-CD & DVD & Blu-ray édition limitée

Célébration du 40ème anniversaire des concerts au légendaire Rainbow Theatre de Finsbury Park à Londres. Pour Queen, 1974 est sans conteste l’année de la révélation. Les deux singles Seven Seas Of Rhye et Killer Queen se hissent au top des charts, les deux albums Queen II et Sheer Heart Attack sortent à quelques mois d’intervalle, et une tournée importante entraîne le groupe à travers le Royaume-Uni, Les États-Unis et l’Europe. Cette année-là, Queen joue trois soirs à guichets fermés au fameux Rainbow Theatre: une fois en mars pour la tournée de Queen II et deux fois en novembre pour la promotion de Sheer Heart Attack. Dans ce show légendaire, Queen éblouit le public avec une fougue et une maîtrise époustouflantes.

Sans en abreuver outre mesure ses fans, Queen sort de loin en loin quelques archives souvent axées sur des prestations live. C'est le cas de ce Live at the Rainbow '74, reflet des tournées Queen II et Sheer Heart Attack (les albums sont respectivement sortis en mars et novembre 1974). Retrouvant un Queen au tout début de sa gloire, il ne faut pas chercher ici de « We Will Rock You », « Bohemian Rhapsody » ou « I Want to Break Free », qui ne viendront que quelques années plus tard.
Disponible en de multiples éditions (CD, 2 CD, DVD, SD Blu-ray, 4 LP et l'inévitable coffret deluxe qui offre des reproductions d'objets d'époque), Live at the Rainbow '74 montre un groupe en pleine évolution et éclaire sur le style très particulier de Queen à cette époque. Souvent classé dans le hard rock, notamment à cause de la guitare incisive de Brian May, Queen est aussi influencé par les éclats du glam rock, qui est le genre dominant de l'époque. Mais le plus intéressant est de constater que Queen tire son originalité de son interprétation du rock progressif, avec des emprunts à la musique classique (« Procession ») et un travail sur les choeurs qui deviendra sa marque de fabrique.
Curieusement, il manque ici le très emblématique « Brighton Rock », pourtant devenu par la suite l'un des morceaux de choix de Queen en concert (se reporter à la version de douze minutes de Live Killers en 1979 et celles de nombreux bootlegs d'époque). À la place sont servis des titres moins connus comme le bouillonnant « Ogre Battle », « Seven Seas of Rhye » et ses claviers en cascade, « Killer Queen », premier tube du groupe, préfigurant par sa préciosité A Night at the Opera et bien d'autres chansons passées ou non à la postérité.
Live at the Rainbow '74 sera certainement une découverte pour les admirateurs du Queen pop rock des années 1980. Pour ceux qui suivent le groupe depuis ses débuts, c'est au contraire une plongée fascinante dans une période où le quatuor britannique évoluait à une vitesse supersonique en l'espace de seulement quelques mois.

Commenter cet article