Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
QUEENWORLD.FR

5 erreurs du film "Bohemian Rhapsody"

24 Mars 2019, 20:47pm

Publié par ANTHEVA

Vous avez vibré lors de l'excellente interprétation de Freddie Mercury par Rami Malek dans "Bohemian Rhapsody". Vous avez ressenti l'adrénaline monter quand les acteurs sont entrés sur la scène mythique de Wembley. Et pourtant, pour réaliser ce biopic légendaire et un scénario qui prend aux tripes, vous serez surpris d'apprendre que de nombreuses erreurs se sont glissées dans le film.

Vous avez vibré lors de l'excellente interprétation de Freddie Mercury par Rami Malek dans "Bohemian Rhapsody". Vous avez ressenti l'adrénaline monter quand les acteurs sont entrés sur la scène mythique de Wembley. Et pourtant, pour réaliser ce biopic légendaire et un scénario qui prend aux tripes, vous serez surpris d'apprendre que de nombreuses erreurs se sont glissées dans le film.

La carrière solo
Le film qui comptabilise déjà des centaines de millions d'entrées nous fait croire que Freddie Mercury a été le seul à se laisser séduire par une carrière solo et que c'est cette envie égoïste qui aurait pu enterrer le groupe définitivement. La réalité est bien différente. C'est le batteur Roger Taylor qui a été le premier à débuter une carrière solo, en 1981, avec son album "Fun in Space". En 1982, l'album "Hot Space" de Queen était un échec commercial et les membres du groupe étaient épuisés par les tournées incessantes. C'est donc tous ensemble qu'ils ont décidé de faire une pause pour poursuivre chacun une voie différente. Mais ils reprirent rapidement contact pour écrire "The Works", en 1984, suivi de l'album "Kind of Magic", en 1986.


La rencontre
Brian May et Roger Taylor n'ont pas rencontré Freddie Mercury à la fin d'un concert. Le jeune chanteur les a rencontrés au collège et a partagé un appartement avec le guitariste avant d'intégrer le groupe Smile. De même, ce n'est pas à cette soirée que Mary est entrée dans la vie de Freddie Mercury. La jeune femme était en réalité la petite amie du guitariste et son ami lui aurait demandé de pouvoir la fréquenter, des mois après leur séparation.

Séropositif
Le Freddie Mercury interprété par Rami Malek apprend qu'il est malade peu de temps avant que Queen se réunisse pour participer au légendaire concert Live Aid, en 1985. Ce diagnostic va ensuite cimenter la nouvelle cohésion du groupe. Il est pourtant fort peu probable que le chanteur n'ait pris connaissance de son état avant 1987. Cette différence a valu de nombreuses critiques au réalisateur Bryan Singer, l'accusant ainsi de vouloir rajouter du mélodrame inutile à la vie du chanteur.

Live Aid
Ce concert mythique pour vaincre la famine en Afrique est présenté par Bryan Singer comme le concert qui a relancé la cohésion du groupe. Mais en 1985, le groupe vient de composer un nouvel album, "The Works" et ils ont déjà réalisé une tournée. Quand le concert arrive en juillet, les artistes sont donc habitués à jouer ensemble. Le film est également faux lorsqu'il sous-entend que c'est grâce au groupe Queen que les dons ont explosé. L'objectif du million de livres a été atteint bien après leur performance, quand David Bowie a pris le micro pour appeler les gens à faire un don.

L'assistant de Freddie Mercury
Parce qu'une bonne histoire a besoin de méchants et de gentils, l'assistant Paul Prenter isole complètement le chanteur et se fait finalement licencier pour avoir omis de lui parler du concert Live Aid. Dans la vraie vie, l'homme ne sera licencié que deux ans plus tard. Critiqué pour son influence sur leur musique, l'échec de "Hot Space" et surtout pour avoir laissé la maison du chanteur dans un désordre innommable après une fête, Freddie Mercury se séparera de lui, à bout de nerfs. En colère suite à son licenciement, Paul Prenter donnera bien par la suite une interview à la presse, livrant ainsi les premiers détails sur la vie privée du chanteur, en échange d'une grosse somme d'argent. C'est lui qui révèlera à la presse que deux de ses anciens amants sont morts du sida. Paul Prenter est décédé lui aussi de complications liées au sida, trois mois avant Freddie Mercury. 

Malgré tout cela, les membres du groupe ont marqué leur accord pour la réalisation du film et approuvé le contenu du scénario, qui comporte un bon nombre d'anecdotes véridiques. Si le récit n'est pas fiable à cent pour cent, les libertés des scénaristes ont permis la réalisation d'un très bon moment de cinéma.

Commenter cet article

jack 15/04/2020 04:50

MERCI pour la vérité mon ami :)