Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
QUEENWORLD.FR

Roger Taylor explique pourquoi Sacha Baron Cohen n’a pas fait Bohemian Rhapsody

28 Mars 2019, 04:11am

Publié par ANTHEVA

Roger Taylor explique pourquoi Sacha Baron Cohen n’a pas fait Bohemian Rhapsody

Sacha Baron Cohen était le premier choix pour incarner Freddie Mercury dans le biopic consacré à Queen, Bohemian Rhapsody. L’un des membres du groupe mythique, Roger Taylor, a expliqué à l’Associated Press pourquoi il a été remplacé par Rami Malek.


Sacha Baron Cohen est-il allé trop loin dans son interprétation de Freddie Mercury ? C’est en tout cas ce que laisse entendre l’un des membres de Queen, Roger Taylor. Ce dernier affirme que l’acteur souhaitait une version très « adulte » du leader du groupe dans le biopic Bohemian Rhapsody.

« Il y a eu beaucoup de discussions autour de Sacha et d'autres choses, mais ça n’a jamais vraiment été plus loin. Je ne pense pas qu’il prenait tout ça suffisamment au sérieux – il n’a pas pris Freddie assez au sérieux », a confié Roger Taylor à l’Associated Press. Le batteur de Queen fait partie des producteurs du biopic, avec son collègue de scène, Brian May, et les deux artistes auraient souhaité une approche plus grand public de la vie de leur groupe, d’après plusieurs sources, ce qui n’était pas le cas de Sacha Baron Cohen.

Si personne ne s’est vraiment étendu sur les idées de l’acteur britannique, Brian May s’est néanmoins dit soulagé en apprenant son remplacement par Rami Malek. « Il est formidable. Heureusement qu’on l’a trouvé. C’est un type tout simplement incroyable… Il est adorable, il s’implique totalement et il a un talent impressionnant… Nous n’aurions pas pu faire mieux », a ajouté Brian May.

Les critiques sur Bohemian Rhapsody restent néanmoins mitigées. Si le jeu de Rami Malek est la plupart du temps loué, le côté « trop conventionnel » du biopic, déçoit. La publication américaine regrette la « non prise de risque » et le « survol des événements sans aller en profondeur », ainsi que le traitement réservé à la vie personnelle de Freddie Mercury – « son identité sexuelle et romantique, sa solitude, ses aventures gay dans des clubs » : « sans raconter de mensonges, vous n’avez pas l’impression de toucher complètement la véritable histoire ». Même reproche du côté Britannique  qui applaudit l’interprétation de Rami Malek, mais déplore que « Bohemian Rhapsody honore Mercury le showman mais ne capte jamais Mercury en tant que personne ».

Commenter cet article