Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Queenworld.fr

PRECISIONS SUS LE CONCOUR ROCK-MY-WORLD.FR!

15 Décembre 2009, 00:21am

Publié par ANTHEVA

Logo-Rock-my-world.frconcours11212.jpg 

Suite a quelques désagréments, je tiens à faire une petite mise au point:

Toutes participation au concours "Queen Absolute Greatest" engage une inscription obligatoire sur le site Rock-My-World.Fr , qui soit dit en passant, est bien sur totalement gratuite!

Merci de votre compréhension.

Voir les commentaires

LA PERSONNALITE DE FREDDIE MERCURY ET SA RELATION AVEC MARY AUSTIN

14 Décembre 2009, 18:41pm

Publié par ANTHEVA

La définition du terme "mercurial" dans mon dictionnaire est "alerte, vif et volatil". Il ne serait pas exagéré de suggérer que Freddie Mercury, l'homme aussi bien que le caméléon, s'est montré plus quedigne de son nom de scène. Il a vécu une vie complexe, caractérisée par d'apparentes contradictions. Pourtant la première pop star indienne en Angleterre,  était évasif, presque parano, au sujet de ses racines à Zanzibar et en Inde (son premier publiciste ne connaissait même pas son vrai nom). Quand on regarde les photographies de Farrokh Bulsara adolescent, il n'est pas difficile de voir d'où provenait son insécurité et son envie d'être accepté, d'être aimé (les psychoanalystes freudiens diraient que cela, plus que l'ambition, est le déterminant principal de la volonté de réussir). Même habillé comme un héros de Gatsby et se prélassant sur une chaise longue, il a l'air gauche et légèrement mal à l'aise. Ses dents qui avançaient, qui lui valurent le sobriquet de "Bucky" à St. Peter's School, le complexèrent toute sa vie, mais il craignait que la chirurgie esthétique n'affecte le timbre de sa voix. Dans un monde où les plus grandes stars du rock and roll étaient issues d'Angleterre et d'Amérique depuis l'époque d'Elvis Presley, sa différence ethnique et culturelle a dû initialement lui paraître un fardeau, un fardeau qu'il n'a peut-être jamais totalement transcendé. Une star est donc née d'un sentiment de différence aussi profond.

Et, comme il s'agit d'une arène qui encourage, qui célèbre la différence, d'un endroit où l'outsider peut non seulement se sentir chez lui, mais aussi trouver un immense public compréhensif, la vie de la pop star est presque  toujours complexe et contradictoire. Dans toutes ses contradictions, dans sa croyance en lui presque totale et son  insécurité concomitante, Freddie Mercury n'était pas unique. Et pourtant sa vie, particulièrement après son succès  initial, a été d'une complexité inégalée. Sa première expérience romantique durable a été avec une femme, Mary  Austin.
Rock-my-world.Fr


 Il ont vécu en couple, lui l'extroverti flamboyant, elle l'introvertie calme et pensive. Il est difficile  d'imaginer une partenaire plus diamétralement opposée à Freddie que Mary Austin. Et pourtant, ...., et pourtant,  leur amitié, leur amour a perduré. Mary a rencontré Freddie avant qu'il ne soit célèbre, à l'époque où Queen en était encore au stade embryonnaire et tentait de trouver un son qui lui convenait. Au départ, elle le considéra comme une "personnalité kaléidoscopique", quelqu'un "qui m'a ouvert les yeux à tout un tas de couleurs...il voyait l'ironie de la vie, il recherchait l'humour. Il n'aimait pas le côté plus sombre." Plus tard, lorsqu'il devint célèbre et que sa sexualité autrefois réprimée s'épanouit, leur histoire d'amour, de la propre bouche de Freddie, "a mal fini".
Rock-my-world.Fr

 Tout à leur honneur, ils restèrent très proches, aussi proches qu'il est possible de l'être sans un élément physique dans les relations. "Un lien très profond est né de cela (notre histoire d'amour) et personne ne peut nous l'enlever. Il est  inaccessible", a-t-il admis un jour, ajoutant, comme si nous n'avions pas compris, "Tous mes amants m'ont demandé pourquoi ils n'arrivaient pas à remplacer Mary, mais c'est tout simplement impossible." La situation est très complexe : un homosexuel qui avoue avoir "eu plus d'amants que Liz Taylor" s'accrochant à l'idéal profondément hétérosexuel de l'amour romantique pour la vie. Peut-être qu'en amour comme dans la vie, Freddie voulait tout avoir et qu'avec Mary Austin, il s'est rapproché autant qu'il pouvait de l'idéal romantique du couple parfait qui, en dépit de sa promiscuité, présentait pour lui un attrait manifeste. Ecrivant à son sujet dans le Sunday Times en novembre 1996 afin de marquer une exposition photographique de la vie de Freddie au Royal Albert Hall de Londres, le journaliste et commentateur culturel Waldemar Januszczak nota que : "Bien qu'outrageusement efféminé en privé, Freddie a toujours été évasif en public à propos de sa sexualité. Non, pas évasif, trompeur. Il l'a certainement bien caché à ses parents. Dans les nombreuses photos de réunions de famille, il est accompagné de Mary Austin, l'ancienne propriétaire de boutique à qui il portait tant d'affection, avec qui il avait autrefois vécu, et à qui il a laissé la majeure partie de son patrimoine. Jim Hutton, l'amant qui a soigné Freddie pendant les pires années de sa maladie, n'est jamais présent." Après avoir cassé, du moins physiquement, avec Mary Austin, et être devenu célèbre, il s'entoura d'une escorte de vrais amis et d'admirateurs, ainsi que de soupirants et de parasites. Cela devint la cour du Roi (bien que cela aurait dû être de la Reine) Freddie. Il organisait des fêtes extravagantes à Munich, à New York et surtout à Garden Lodge, sa résidence londonienne. Pendant un temps, il devint, sur scène aussi bien que dans la vie, l'épicentre d'attention, une illustration plus vraie que nature du fêtard invétéré. Inévitablement, un tel mode de vie le sapa, mentalement aussi bien que physiquement. "Mes aventures ne semble jamais durer, a-t-il noté un jour avec regret. Il doit y avoir en moi un côté destructeur, car j'essaye très fort de faire durer mes histoires d'amour, mais j'ai l'impression de faire fuir les gens... L'amour, pour moi, c'est comme la roulette russe. Personne ne m'aime pour moi, ils sont tous amoureux de ma célébrité et de mon vedettariat."  L'amour, pour moi, c'est comme la roulette russe. Bigre! Pendant une période, comme il l'a admis plus  d'une fois, Freddie a littéralement joué à la roulette russe dans les gay clubs de New York et de Munich, plutôt que  dans ceux de Londres, où sa célébrité attirait trop l'attention des fans bien intentionnés et des paparazzi, qui l'étaient moins.
Rock-my-world.Fr
 A l'époque de la deuxième tournée américaine de Queen en 1976, il avait dit au journaliste Rick Sky que "l'excès fait partie de ma nature. Pour moi, la monotonie est une maladie. J'ai vraiment besoin de danger et de  sensations fortes... Je suis sans conteste une personne sexuelle... J'adore m'entourer de gens étranges et intéressants car, avec eux, j'ai l'impression de vivre Les gens très conformistes m'ennuient à mourir. J'adore la compagnie des eccentriques."  A cette fin, il se plongea dans un monde souterrain où les liaisons de passade n'étaient pas une option, mais  une obligation. Dans sa vie sexuelle, comme dans presque tous les autres aspects de sa vie, il aimait prendre des  risques. Mais, comme nous le savons, l'enjeu était considérable dans les années 80; c'était littéralement une question  de vie ou de mort. "Il s'est aventuré en terrain dangereux, a déclaré Rick Sky à Lesley-Ann Jones, la biographe de  Freddie. C'était une personne raffinée et classique qui adorait zoner. Son ultime fantasme était d'emmener un jeune  prostitué à l'opéra." Au lieu de cela, après s'être calmé quelque peu à Londres après une folle période hédoniste à  Munich, il se rendit à l'opéra et rentra à la maison avec une diva. C'était le dernier et le plus bizarre de tous les
grands projets entrepris par Freddie Mercury pendant sa vie relativement courte, mais totalement passionnante.


 

   Rock-my-world.Fr

Voir les commentaires

RARE INTERVIEW DE FREDDIE MERCURY ET MONTSERRAT CABALLE (1988)

14 Décembre 2009, 17:51pm

Publié par ANTHEVA

C’est en 1987 que Freddie Mercury se déplace à Barcelone pour rencontrer Montserrat Caballe et lui faire écouter les chansons qu’il a écrites pour elle, chansons qu’ils enregistrent un mois plus tard. Dans leur album, figure la célèbre chanson "Barcelona".

Cette chanson avait été pressentie pour illustrer les futurs Jeux Olympiques de 1992. Malheureusement Freddie décèdera 6 mois avant l’ouverture des jeux. Et bien que cette chanson n’ait pas été choisie par le Comité Olympique, souvenons-nous qu’elle passait en boucle sur toutes les radios au moment des jeux.

"Barcelona" est une chanson particulière, sorte de mutant hybride qui renvoie en même temps à la pop et à l’opéra, faits d’arrangements orchestraux classiques, et qui combine les voix exceptionnelles des deux artistes. (Freddie Mercury avait une étendue vocale de trois octaves et demie).
Ici, l'une des rares interview de Montserrat cabale et de Freddie Mercury à Barcelone, pour la promo de l'album sorti le 8 Octobre 1988.

Voir les commentaires

QUEEN - UNDER PRESSURE (1981)

14 Décembre 2009, 17:01pm

Publié par ANTHEVA

Queen-Under-Pressure-58199

Under Pressure est une chanson écrite et interprétée par Queen et David Bowie. Sortie en single en octobre 1981, cette chanson est la première collaboration du groupe anglais avec un autre artiste, et figure sur leur album Hot Space sorti en 1982.

À l'origine, David Bowie était venu dans le Mountain Studio à Montreux en Suisse afin de chanter les chœurs sur une autre chanson de Queen, Cool Cat. Le résultat n'a pas été conservé à la demande de Bowie car il n'en était pas satisfait. Puisqu'il était déjà sur place, les cinq artistes commencèrent à travailler sur ce qui allait devenir Under Pressure.

Titrée jusqu'à l'arrivée de David Bowie Feel Like, Queen n'était pas satisfait de la chanson. La version finale ayant débuté sous la forme d'une jam session entre Queen et Bowie, la chanson a été créditée au nom des cinq musiciens, les royalties étant partagées en cinq.

Un certain mystère demeure quant à la personne ayant créé la fameuse ligne de basse. John Deacon, bassiste de Queen, déclare dans un magazine japonais en 1982 que David Bowie l'a écrite. Dans des interviews plus récentes, Brian May et Roger Taylor en donnent la paternité à John Deacon, ce qui semble confirmé par David Bowie sur son site web, en disant que la ligne de basse était déjà écrite lorsqu'il s'impliqua dans la chanson.

Roger Taylor a souvent été considéré comme le principal auteur de la chanson ; il semblerait plutôt qu'il aurait servi d'intermédiaire entre Freddie Mercury et David Bowie (deux des plus grands artistes à l'époque), étant ami avec les deux.

Après Feel Like, la chanson fut nommée People on Streets avant d'avoir son titre définitif.

En 1999, Queen remixe la chanson qui devient Under Pressure - The Rah Mix afin de promouvoir la compilation Greatest Hits III.



Lorsque vint le moment de tourner un clip pour la chanson Under Pressure, il était impossible d’accorder les plannings respectifs de Queen et de David Bowie. Il fut alors demandé au réalisateur David Mallet de produire un clip convenable, sans la participation des artistes. S’inspirant du thème de la chanson, la « pression » (« pressure »), il compila plusieurs images d’embouteillages, de manifestations, grèves, explosions, voitures à la casse et plusieurs extraits de films muets des années 1920, le plus important étant Le Cuirassé Potemkine, film russe de Sergei Eisenstein et le fameux Nosferatu de Friedrich Wilhelm Murnau, un chef-d’œuvre de l’impressionnisme allemand de l’époque.

Mêlant ces images montrant la constance de l’homme à s’autodétruire et à se faire du mal, le clip est ensuite contrebalancé par des scènes plus tendres et joyeuses (on y voit des foules appréciant des concerts et d’autres images de baisers), le clip a gagné une certaine notoriété.

Il en existe deux versions, la première ayant disparu de la circulation : elle comprenait des images d’explosions en Irlande du Nord et pour cette raison, Top of the Pops a refusé de le diffuser. La version remaniée sans ces images est celle qu’on connait et qui figure sur le DVD Greatest Video Hits 2.

Version Rah Mix de 1999 :

Réalisé une fois de plus par les Torpedo Twins, les Autrichiens Rudi Dolezal et Hannes Rosacher, le clip pour la version Rah Mix compile des images live tirées des concerts de Queen à Wembley en 1986, et du Freddie Mercury Tribute en 1992, durant lequel David Bowie et Annie Lennox chantaient Under Pressure avec les trois membres survivants de Queen.

Les réalisateurs retirèrent les passages avec Annie Lennox afin de mixer Freddie Mercury et David Bowie entre eux, comme s'ils interprétaient la chanson en duo. Le résultat fut diffusé pour la première fois à l'émission Top of the Pops, lors d'une spéciale consacrée à David Bowie.

Sur le CD-single de la chanson, outre la vidéo du clip, on peut également trouver une vidéo avec les réalisateurs nous expliquant la technique utilisée afin de combiner les images de Bowie et Mercury.

Autres versions et réutilisations :

Voir les commentaires

Cover bands de Queen

13 Décembre 2009, 22:44pm

Publié par ANTHEVA

 Rock-my-world.Fr


Comme d'autres groupes majeurs de leur génération, Queen voit son catalogue et son style repris trait pour trait par nombre d'autres artistes. Ainsi, depuis le décès de Freddie Mercury, on peut voir de nombreux groupes-hommages, ou cover bands de Queen se former un peu partout dans le monde. Bien avant One night of Queen menée par Gary Mullen et l'opéra rock We Will Rock You, des cover bands tels que les deux groupes Killer Queen (le plus ancien est anglais, le second est italien), les hollandais de The Miracle (qui ont d'ailleurs joué à Montreux) et, plus récemment, CoverQueen (cover band français) célèbrent la musique de leurs idoles.

 

One night of Queen (Paris & Bruxelles) 29 et 30 Janvier 2010

Sans doute le spectacle le plus authentique et le plus impressionnant qui ait jamais été présenté sur scène en hommage au groupe de rock mythique "Queen". 

Gary MULLEN, notamment, qui a remporté le concours de la meilleure incarnation de Freddie Mercury lors de l'émission "Stars in Their Eyes" en Grande Bretagne (soit un million de voix) y interprète  le rôle du leader charismatique de Queen
avec son groupe "The Works".

Un spectacle à la hauteur de la légende, à ne manquer sous aucun prétexte. God save the Queen !!!
Le seul spectacle recommandé et autorisé par Queen.

Réservation ici 

Voir les commentaires

QUEEN - CONCOURS ROCK-MY-WORLD.FR - EMI : J-3

13 Décembre 2009, 22:07pm

Publié par ANTHEVA

Rock-my-world.Fr 

Participez au grand jeu concours gratuit ABSOLUTE GREATEST Par ROCK-MY-WORLD.FR, du 21 novembre au 16 decembre 2009, et tentez de gagner l’un des nombreux cadeaux mis en jeu !

5 Exemplaires de l'édition limitée d' "Absolute Greatest"

10 Livres sur Freddie Mercury (en anglais) non défini

20 Affiches Queen "Absolute Greatest"

Les regles sont trés simples, inscrivez-vous sur le site, dans la section "Newsletter", et répondez au questionnaire suivant:


Rock-my-world.Fr
Envoyez vos réponses à Rock.My.World@aliceadsl.fr avant le 16 decembre minuit.

le tirage au sort des gagnants aura lieu le jeudi 17 decembre 2009


Voir les commentaires

Queen a été le premier groupe à:

13 Décembre 2009, 20:30pm

Publié par ANTHEVA



 Rock-my-world.Fr

  • Réaliser une vidéo  (Bohemian Raphsody).
  • Avoir quatre albums simultanément classés dans le top 20 anglais: Queen, Queen II, Shear Heart Attack et A Night At The Opera.
  • Avoir engagé 50 filles nues pour leur faire faire une course cycliste (Bicycle Race).
  • Jouer dans les stades en Argentine et au Brésil.
  • Attirer 251000 spectateurs en un seul concert, la plus grosse recette jamais récoltée pour un seul groupe.
  • Jouer trois soirs de suite dans le stadium d'une même ville: Buenos Aires.
  • Rentrer dans le livre Guiness des Records en tant qu'artistes les mieux payés.
  • Avoir joué à Melbourne en Australie sans le moindre light-show. Il était cassé.
  • Jouer dans d'immenses stades dans le bloc de l'est (derrière le rideau de fer), à Budapest.
  • Bénéficier d'une ressortie intégrale de toute leur discographie en CD en même temps.
  • Avoir un chanteur qui a enregistré un album opéra (ça étonne qu'à moitié).
  • Avoir une vidéo numéro 1 en Angleterre avec Greastest Flix.
  • Avoir jamais eu dix albums classés dans le Top Ten Argentin.
  • Avoir un chanteur qui sur scène se fait porter par Dark Vador et Superman !
  • A faire suivre son courrier depuis Buckingham Palace.

Queen a reçu pas mal de prix différents, ce qui montre leur importance dans le monde entier. Je terminerai en citant un article du mag Rock Attack: "Que celui qui n'a jamais dit que Queen n'a en rien contribué à l'expansion du rock'n roll ces vingts dernières années aille donc se faire examiner par un spécialiste des troubles mentaux". Même si c'est un peu fort, il a raison et rien ne pourra y changer !

Voir les commentaires

BRIAN MAY - RED SPECIAL (ALBUM) 1998

13 Décembre 2009, 19:11pm

Publié par ANTHEVA

 Rock-my-world.FrRed Special est un mini album de Brian May, guitariste de Queen. Il contient deux chansons live enregistrées à Paris le 9 juin 1998, des chansons éditées de l'album Another World ainsi que des faces B. L'album est uniquement sorti au Japon, afin de promouvoir la tournée dans ce pays.

Le titre de cet album fait référence au nom que Brian May a donné à la guitare qu'il a confectionnée, dans sa jeunesse, avec l'aide de son père et qui est devenue indissociable du guitariste ainsi que du groupe Queen, la Red Special. Néanmoins, les deux chansons live ont été interprétées en semi-acoustique. Brian May n'utilise donc pas sa célèbre guitare rouge.

Hammer to Fall est pour la première fois jouée dans une variante slow/fast (lent/rapide). Brian May s'est peut-être inspiré de la version slow/fast de We Will Rock You que Queen jouait en live à la fin des années 1970 et au début des années 1980.


 Titres de l’album :

  1. On My Way Up (enregistré en public à Paris, en juin 1998) (May) 8:06
  2. Why Don't We Try Again (May) 5:23
  3. Maybe Baby (Petty/Hardin) 2:12
  4. Business (USA Radio Mix Uncut) (May) 5:11
  5. Another World (May) 4:07
  6. Only Make Believe (Twitty/Nance) 2:39
  7. Hammer to Fall (enregistré en public à Paris, en juin 1998) (May) 9:12
  8. Brian Talks (A Tribute to Cozy Powell) 1:13
  • Arrangement et production – Brian May
  • Ingénieur du son et co-production – Justin Shirley-Smith
  • Chant, guitares, basse, claviers et programmation: Brian May

Sauf :

  • Piste 2 - Batterie et percussions : Cozy Powell ; Enregistrement additionnel : David Richards
  • Piste 4 - Batterie et percussions : Cozy Powell ; Mixage additionnel : Neil Amor
  • Piste 5 - Batterie et percussions : Steve Ferrone ; Basse : Ken Taylor ; mixé par David Richards
  • Piste 3 et 6 - Batterie et percussions : Cozy Powell ; Basse : Neil Murray ; Guitare : Jamie Moses ; Claviers : Spike Edney
  • Design : Richard Gray
  • Supervision de l'équipement et maintenance : Peter Malandrone

Voir les commentaires

LES GUITARES DE BRIAN MAY

13 Décembre 2009, 11:40am

Publié par ANTHEVA

Rock-my-world.Fr

Au début des tournées de Queen, Brian May emporte une Fender Stratocaster comme guitare de rechange, qu’il remplace en 1974 par une Les Paul Deluxe, puis une réplique de sa Red Special l’année suivante. Insatisfait, il la remplace en 1982 par une Gibson Flying V jusqu'à ce qu'il obtienne une meilleure réplique de sa chère Red Special.

En même temps que la fabrication de la Red Special, Brian May et son père ont mit au point un deuxième plan de guitare. Mais vu le succès de la Red Special, May n’éprouva pas le désir de débuter le travail de la seconde. Les plans ont été remis au luthier Andrew Guyton en 2004/05, et après quelques modifications, la guitare a été construite. Elle a été baptisée “The Spade” en raison de sa forme, mais elle est aussi connu sous le nom de “The Guitar That Time Forgot”. Pour le moment, la guitare n’a jamais été utilisée lors d’un enregistrement.

Liste des guitares utilisées par Brian May:


EN STUDIO:

  • Hairfred acoustic (White Queen, Jealousy, The Prophet's Song )
  • Fender Telecaster (Crazy Little Thing Called Love)
  • Ibanez Joe Satriani (Nothing But Blue)
  • Parker Fly (Mother Love)
  • Burns Double Six (Long Away)
  • Ovation acoustics [12 cordes]
  • Martin D18 Dreadnought
  • Gibson Chet Atkins (Is this the World we Created etInnuendo)

SUR SCENE:

  • Fender Stratocaster (guitare de rechange de 1972 à 1973)
  • Gibson Les Paul Deluxe (guitare de rechange de 1974 à 1975)
  • John Birch Brian May guitar [copie Red Special] (1975-1982)
  • Gibson 'The V' (guitare de rechange pour le Hot Space Tour en 1982)
  • Guild Brian May [copie Red Special] (1985-1997)
  • Fryer Brian May [copie Red Special] (1998-aujourd’hui)
  • Fender Telecaster [Noire] (Crazy Little Thing Called Love durant le Magic Tour de 1986)
  • Burns Bison
  • Ovation acoustic (Love of my Life, Let your Heart Rule your Head et '39 durant le Brian's Back to the Light tour)
  • Gibson Chet Atkins CE (Love of my Life, Is this the world we created et Rock'n'Roll medley durant le Magic Tour de 1986)
  • Godin A-12 Thinline 12-string [electric/acoustic guitar] (Crazy Little Things Calling Love durant le Freddie Mercury Tribute Concert en 1992)
  • Collings Acoustic (Durant le Brian's Another World Tour.)
  • Guild acoustics [12 cordes] (Love of my Life, 39', Long Away, Tavaszi Szel et la première partie de Teo Teorriatte durant la tournée de Queen + Paul Rodgers)
  • Yamaha Silent guitar (Crazy Little Thing Called Love durant la tournée de Queen + Paul Rodgers)

VIDEOS:

  • Greco Brian May90 [copie Red Special] (Good Old Fashioned Lover Boy)
  • Washburn RR2V (Princes of the Universe)
  • Fender Telecaster [Black] (Crazy Little Thing Called Love, Backchat)
  • Satellite Strat [copie Fender] (Play the Game)
  • John Birch Brian May guitar [copie Red Special] (We Will Rock You et Spread Your Wings)
  • Custom 'skull' guitar [Faite spécialement pour la video] (It's a Hard Life)

Voir les commentaires

INTERVIEW DE PETER FREESTONE (2007)

13 Décembre 2009, 11:12am

Publié par ANTHEVA

 Rock-my-world.FrPeter, quand es-tu venu à Montreux pour la première fois ?
Je ne sais pas exactement vraiment. Je suis un vieil homme maintenant !! (éclats de rire) hum c’était en 1980.

Pourquoi  ?

Chaque fois que nous sommes venus à Montreux c’était uniquement pour enregistrer.

Tu venais donc avec Freddie et Queen ?

Oui. Pour des séances d’enregistrements au Mountain Studios. Ce fut la première mais pas la dernière fois. Je logeais au Montreux Palace.

Peux-tu nous raconter quelque chose de spécial ?

C’était une expérience merveilleuse car je ne connaissais pas cette belle ville avant.

Pourquoi une “expérience merveilleuse” ?

Il est difficile de décrire avec des mots ce que l’on ressent. Une photo parle d’elle même avec des centaines de mots. Quand tu regardes par la fenêtre et que tu vois cette magnifique vue avec le lac, les montagnes, la paix….. c’est à peu près la même chose qu’une photo.


Des fêtes ou des parties ?

Il n’y avait aucun endroit à Montreux pour faire la fête. Bon d’accord il y avait deux clubs. Mais Freddie s’ennuyait de croiser les mêmes personnes chaque jour. Il y a des studios un peu partout où la vie nocturne était très animée mais je dois dire que Montreux avait le meilleur studio d’enregistrement. David Richards était l’ingénieur du son. Montreux était vraiment un endroit pour enregistrer. Rien d’autre.

As-tu rencontré d’autres musiciens ou des “gens célèbres” ici  ?
Eugene Chaplin (le fils de Charlie Chaplin) était l’assistant de David dans le studio ! La plupart des amis de Freddie n’étaient pas des musiciens. Tu n’as pas besoin d’être musicien ! Quand il invitait des gens pour des fêtes, à Londres, la plupart venaient du théâtre. C’étaient des acteurs. Par exemple Freddie Mercury a présenté Anita Dobson (actuellement l’épouse de Brian May) à Brian lors d’une de ces fêtes. La vie privée de Freddie était plutôt du côté théâtre que du côté des affaires musicales mais cela ne l’a pas empêché  d’avoir de très bons amis dans le domaine musical comme Elton John, Cliff Richards, Dave Clark, David Bowie….pour n’en citer que quelques-uns.


Quelles furent tes activités pendant ces dernières années ?

L’événement qui est toujours marqué dans mon carnet de rendez-vous sitôt la date connue est le Freddie Mercury’s Montreux Memorial Day. J’ai été impliqué dans cette manifestation depuis le début voici 5 ans mais malheureusement je n’ai pas pu être présent au premier car j’étais malade mais j’ai donné des conseils sur le menu à préparer. Je suis tellement heureux de faire partie de cet événement régulier en hommage à Queen et plus particulièrement Freddie Mercury. Un tribute band (coverband) australien m’a demandé de donner des conseils. C’est génial pour moi de pouvoir donner des conseils à des gens sur mes expériences.

Tu veux dire… des expériences sur les concerts de Queen ?

Oui d’une certaine façon. Le contenu des concerts, comme les costumes, quels morceaux ont été joués et quels sont leurs effets sur le public. Quelqu’un m’a dit une fois que j’avais entendu « Bohemian Rapsody » en concert 374 fois !!! Alors je pense que tu peux dire que j’ai un peu d’expérience.


Après ces nombreux concerts es-tu toujours un fan de musique rock ?

Pour être tout à fait honnête je n’ai jamais été vraiment un fan de musique rock ! Quand j’ai commencé à travailler pour Queen j’étais employé au bastion de la musique classique qui est le Royal Opera House à Londres. Pendant tout ce temps que j’ai passé avec Queen j’arrivais à me retrancher dans la musique classique quand le rock devenait trop intense. Mais je suis devenu un énorme fan de Queen en 1996 quand j’ai commencé à travailler avec David Evans sur ce qui est devenu le livre « Freddie Mercury ».

Qui est David Evans ?

David Evans est un ami de longue date de Freddie. Ils se sont connus en 1975 quand David travaillait pour John Reid Enterprises. John Reid était le manager de Queen et de Elton John à cette époque. Il est écrivain et de ce fait, la personne idéale pour avoir transcrit nos trois années de discussions.


Comment vis-tu maintenant ?

La plupart du temps je reste à la maison en attendant que le téléphone sonne et que l’on me demande de faire quelque chose. Ce sont surtout des interviews, des participations à des documentaires télévisés ou quelque chose en relation avec Freddie. Alors si vous avez un travail pour moi contactez moi via montreuxmusic !

Cette année 2007 je dois dire que Montreux est ma seconde maison parce que j’y suis pratiquement 2 semaines par mois. Constatant que les endroits que fréquentaient Freddie à Montreux disparaissent les uns après les autres, et que l’actuelle Brasserie Bavaria fermera ses portes prochainement, Rita, Norbert et moi, avons trouvé l’idée de ce tour qui continue dans le même esprit que celui qui a été organisé voici quelques années avec la visite du Mountain Studios qui était le point culminant du tour. Le Mountain Studios n’existe plus et le même sort est réservé à ce restaurant l’an prochain. Alors ce que nous mettons sur pied est une rencontre, certains samedis à midi, et mangeons des plats que je prépare moi-même selon les recettes que j’ai utilisées pour Freddie. Ensuite nous faisons une excursion en bateau privé vers la statue, le Lake House et l’appartement de Freddie qui est suivi par une promenade à travers Montreux en nous arrêtant à divers endroits où je donne des explications et des commentaires du passé. Nous terminons de l’autre côté de la ville, au Montreux Palace où nous prenons le thé et mangeons un cake selon la recette que je leur ai donnée d’un dessert que Freddie mangeait parfois à Garden Lodge. Pour terminer le tour nous passons par le bord du lac jusque vers la statue. Parfois, la suite que Freddie occupait est libre et le Palace très généreusement nous permet de la visiter.

J’ai déjà agendé en octobre et novembre un voyage de 4 jours en Icelande. Un de mes amis, Martin Huizinga, et moi-même, essayeront de battre le record de 35'000 euros. Montant que nous avons versé à l’organisation pour la lutte contre le sida en Hollande. L’an dernier ce sont 17 écoles hôtelières dans tout le pays qui ont été impliquées dans le projet « Freddie’s dinner ». C’est la première fois que j’ai été impliqué, avec un pays entier, pour la recherche de fonds pour la lutte contre le sida. Evidemment nous ne pouvons pas oublier le Freddie Mercury’s Montreux Memorial Day qui nous a donné, cette année, d’énormes maux de tête ! Mais je pense que nous avons trouvé les meilleures solutions possibles pour tout le monde.

Interview réalisé par le site MontreuxMusic.com

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>