Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
QUEENWORLD.FR

PARTITION - Queen Best Of - Edition Carisch

31 Janvier 2010, 21:42pm

Publié par ANTHEVA

queen the best of 
Partition : Chant, piano, guitare (grilles d'accords)

Contenu :

A kind of magic
Another one bites the dust
Bicycle race
Bohemian rhapsody
Crazy little thing called love
Friends will be friends
Heaven for everyone
I'm going slightly mad
Innuendo
It's a hard life
I want it all
I want to break free
Killer queen
Living on my own
The miracle
Need your loving tonight
One vision
Radio ga ga
The show must go on
Somebody to love
Tie your mother down
Under pressure
We will rock you
We are the champions
A winter's tale
You don't fool me



Partition disponible ICI

Voir les commentaires

FREDDIE MERCURY - 1987

31 Janvier 2010, 21:01pm

Publié par ANTHEVA

Rock-My-World.FrFreddie Mercury fut officiellement diagnostiqué séropositif en 1987, un an avant l'album Barcelona. Il passa ses dernières années à Londres et à Montreux, entouré d'un petit groupe d'amis composé de ses assistants personnels, Peter Freestone et Joe Fanelli, de son imprésario Jim Beach et du deuxième grand amour de sa vie, Jim Hutton. "Il a assumé et accepté l'inévitabilité, se souvient Mary Austin. J'ai vu un homme devenir incroyablement courageux." Il mit chaque membre de son cercle d'amis et du groupe, qui s'attendaient tous au pire depuis quelques temps, au courant individuellement et leur ordonna de ne jamais en reparler. "Il a accepté, remarque Peter "Phoebe" Freestone, qu'il était l'un de ceux qui n'avaient pas eu de chance. Il n'avait aucun regret. Ou peut-être un seul : le fait d'avoir encore tant de musique en lui." A cette fin, il enregistra avec Queen aussi longtemps qu'il en fut capable. Lorsque les autres membres du groupe furent officiellement mis au courant de sa maladie, ils "l'enveloppèrent d'un cocon protecteur", comme l'a exprimé si mémorablementBrian May.
Queen sortit deux autres albums bien accueillis par les critiques : The Miracle en 1989 etInnuendo en 1991, le chanteur insistant jusqu'au bout sur des normes de qualité devenues trop rigoureuses pour lui.
Dans son avant-dernière vidéo, fardé comme un Lord Byron dérangé, Freddie chantait I'm Going Slightly Mad. L'homme avait de la classe et de l'attitude à revendre. Dans la dernière vidéo de Queen, Days of Our Lives, il a l'air fragile, éthéré, comme si le moindre souffle de vent allait l'emporter. Finie l'époque des gestes extravagants et du mouvement continuel, désormais remplacés par une dignité fragile et immobile. Ses derniers mots sur la pellicule furent "I still love you", chuchotés intimement à son public adorateur. Une diva jusqu'au bout.

Voir les commentaires

Discours de Jer Bulsara lors du mémorial Freddie Mercury à Feltham

31 Janvier 2010, 19:24pm

Publié par ANTHEVA

Voir les commentaires

QUEEN CHRONOLOGIE (2eme Partie)

31 Janvier 2010, 15:23pm

Publié par ANTHEVA

Rock-My-World.Fr


1973 : Avec ce premier album, ils sont signés par les géants de l'industrie discographique EMI. Ils se produisent à nouveau au Marquee Club en avril. Le concert est organisé par EMI qui présente ainsi son nouveau poulain à la presse. En juin, Freddie sort un 45 tours sous le nom de Larry Lurex : I Can Hear The Music. Le mois suivant, sort le premier 45 tours de Queen : Keep Yourself Alive. Radio One refuse de le programmer, et la chanson ne rentre meme pas dans le hit-parades. L'album Queen, premier du nom, sort au mois de juillet et le groupe retourne en studio en aout pour enregistrer leur deuxième album : Queen II. En septembre, trois concerts sont programmés : le premier au Golders Green Hippodrome, puis à Francfort et enfin au Paris Theatre de Londres. Ce dernier est enregistré par Radio One. Le groupe fait également diverses apparitions dans des shows télévisés en europe. En novembre, ils jouent à l'Imperial College puis repartent en tournée en Angleterre en première partie de Mott The Hoople. Queen commence à se construire une solide réputation.


1974 : En février, ils sont à l'affiche du Sunbury Music Festival de Melbourne en Australie. Le meme mois sort le 45 tours Seven Seas Of Rhye qui atteint la 10e place des classements britanniques. En mars, Queen entame sa première véritable tournée en tete d'affiche. Cette tournée s'achèvera par un concert au Rainbow Theatre, à Londres. Mercury ne s'étonne pas de leur ascension : "J'ai toujours pensé que nous étions un grand groupe." En ce meme mois, Queen II sort et monte jusqu'à la 5e place des classements britanniques. En mai, leur tournée au USA est ajournée, Brian May ayant contracté une hépatite virale. Le groupe rentre à Londres et commence à travailler sur le prochain album pour ne pas perdre de temps, en attendant le rétablissement de Brian. En octobre, Killer Queen extrait de leur album à venir est commercialisé et devient un énorme tube (N°2).


1975 : Queen entame cette année avec un nouveau 45 tours : Now I'm Here (N)11). En février, le groupe se lance dans sa première véritable tournée aux Etats-Unis. Ils sont élus"groupe de l'année" par le Melody Maker, l'hebdomadaire rock anglais. Durant cette tournée, Mercury contracte un virus aux cordes vocales mais il parvient tout de meme à terminer la tournée. Après de brèves vacances, le groupe se remet au travail et part pour une tournée au Japon. En aout, le groupe se sépare de Trident et signe un contrat de management avec John Reid, déja manager d'Helton John. Mercury : "On laisse tomber Trident comme d'autres laissent tomber des excrément." C'est durant cet été 1975 que le groupe s'active à l'enregistrement de l'album A Night At The Opera dans quatre studios différents. A la fin du mois d'octobre, le 45 tours Bohemian Rhapsody sort en Grande-Bretagne. Les directeurs d'EMI sont dubitatifs quant au succès de ce titre qu'ils trouvent démesuré dans sa conception et dans sa réalisation. Le 45 tours est confié à l'animateur de radio très populaire Kenny Everett qui n'arrete pas de programmer le disque, créant ainsi une très importante demande du public. En décembre, le titre est N°1 est y reste pendant neuf semaines (record absolu jusqu'alors). La vidéo marque l'avénement du clip en matière de support promotionnel. Pendant ce temps, Queen tourne en Angleterre (Liverpool en novembre et fin de tournée à l'Hammersmith Odeon le soir de Noel, retransmis en direct à la BBC dans l'émission Old Grey Whistle Test.
A la fin de l'année, A Night At THe Opera est N°1.


1976 : En janvier, Queen s'embarque pour une nouvelle tournée aux USA, qui commence dans le Connecticut, au Waterbury Palace Theatre. La tournée est payante :Bohemian Rhapsody se classe N°9 en avril. Queen consolide son succès en enchainant une tournée au Japon et en Australie. En juin, le single You're My Best Friend est N°7 en Angleterre. Le groupe retourne dès lors en studio pour travailler sur leur prochain album. En septembre, ils jouent à Edimbourg, puis à Cardiff et offre à leur public un concert gratuit à Hyde Park devant 150 000 fans. Le show est retransmis sur les ondes de Capitol Radio. Dès le mois suivant, l'albumA Day At The Races est N°1. Cette année-la, Freddie Mercury produit le titre d'Eddie Howell Man From Manhattan sur lequel il joue aussi.

Voir les commentaires

QUEEN : I'm in love with my car (1975)

30 Janvier 2010, 00:25am

Publié par ANTHEVA


Rock-My-World.Fr
I'm in love with my car
, est une chanson écrite par Roger Taylor, enregistrée par le groupe Queen pour l'album A Night At The Opera, sorti en 1975. I'm in love with my car, fait partie de la fameuse face B du néanmoins fameux single Bohemian Rhapsody.

Titre rock puissant interprété magnifiquement par Roger Taylor, le batteur à la voix rauque (aussi en charge de  toutes les voix aigues dans les choeurs), ce titre aux paroles, renversante de non-sens et de passion, s'inscrit dans la longue lignée des chansons de bagnoles. Il est toujours très apprécié des fans qui adorent l'entendre en concert.

Ce qui est amusant, c'est qu'en concert, Roger fait en général la deuxième voix derrière Freddie Mercury, mais sur ce titre c'est l'inverse, Freddie Mercury étant au piano. Parfois Freddie interprétait lui-même des titres pourtant chantés sur l'album par May ou Taylor (c'est le cas pour Rock it ou '39), mais I'm in love with my car fut toujours chantée par Taylor.

Voir les commentaires

BAD NEWS : Bohemian Rhapsody (1987)

30 Janvier 2010, 00:09am

Publié par ANTHEVA



Excellente parordie du groupe comico-Hard-Metal Bad News. Très drôle et finalement, un bel hommage à Queen, il me semble!  Bad News - Bohemian Rhapsody, et si il y avait pire que Spinal Tap...
Avis aux mélomanes: This is BAD NEWS!

Voir les commentaires

PAUL COERTEN & QUEEN

29 Janvier 2010, 20:42pm

Publié par ANTHEVA

Rock-My-World.FrPaul Coerten, a promené son objectif dans les coulisses du rock pendant plus de vingt ans.
Récit de sa première rencontre avec le groupe Queen.

Une de mes plus belles expériences professionnelles réside dans ma rencontre avec le groupe de Freddie Mercury, Queen. C'était la première fois qu'un groupe faisait salle comble deux jours d'affilée à Forest National. Du pur délire ! Jo Goovaerts, label manager devenu directeur de EMI, me contacte et m'apprend que les producteurs du groupe ont décidé de louer la salle pour un troisième jour dans le but de procéder au tournage d'un clip vidéo. Il me demande de couvrir le tournage.

 Une fois sur place je réalise l'ampleur des moyens mis à la disposition des membres de Queen. Une luma (caméra arrimée au bout d'un bras articulé) circule sur un travelling sur tout le devant de la scène. Un technicien manipule une sorte de joy stick qui fait évoluer la caméra dans l'espace. Celle-ci monte au-dessus des têtes des musiciens pour les filmer en plongée puis redescend au raz du sol pour cadrer le batteur en contre-plongée. De marque française ce dispositif a définitivement révolutionné la manière de filmer les concerts et surtout le public en le survolant.
Rock-My-World.Fr
Je suis présenté à Freddie Mercury, très cool, qui me dit : « You do what you want ». Je comprends qu'il me laisse le champ libre. Que même si je me retrouve dans le champ de la Luma, c'est pas grave, ce sera coupé au montage. Je déballe mon matériel et je me prépare à l'action. Forest National, sans aucun spectateur, c'est vachement impressionnant. Mais lorsque le groupe se lance dans sa prestation et joue sans interruption durant deux heures uniquement pour la caméra et… pour mon objectif ça n'a pas de nom. C'est grandiose ! Emouvant ! Extraordinaire ! Je garde un souvenir indélébile de la formidable prestation de Freddie Mercury qui était un vrai monstre sacré et un perfectionniste hors pair. J'ai donc réalisé plusieurs bobines de dias couleurs qu'on m'a demandé d'envoyer en Angleterre. Quelques jours plus tard, je reçois un coup de fil de Londres : « Hello Paul, la Company  a beaucoup apprécié votre reportage et a décidé de vous l'acheter dans son intégralité. Quel est votre tarif ? »

Comme je n'ai pas la moindre idée de ce que valent deux heures travail de rêve à bosser pour les « Queen ». Je décide de demander conseil auprès de Jo Goovaerts qui me dit : « Combien veux-tu » ? Je lui réponds : quarante mille balles (1000 €). Il téléphone chez son homologue anglais, lui explique la situation. Il raccroche et me dit avec un petite sourire : « Tu veux tripler ou même quadrupler tes exigences ». Je suis à la fois agréablement surpris et un peu ennuyé. Car je ne sais pas trop comment annoncer un montant aussi mirobolant à la Company. Et pourtant tout s'est passé comme une lettre à la poste. J'ai reconverti le tarif de ma prestation à la hausse comme convenu. L'agence de Queen n'a pas sourcillé et m'a juste dit : « Envoyez-nous un fax pour l'accord de la cessation des droits et on vous réglera la facture ».

Voir les commentaires

GOD SAVE THE QUEEN!

29 Janvier 2010, 20:00pm

Publié par ANTHEVA

Rock-My-World.Fr


Queen a certainement marqué l'histoire de la musique du XXe siècle, outre sa musique novatrice, par sa présence scénique, par son humour et par ses provocations. Ainsi, par exemple, lors d'une cérémonie donnée à Wimbledon pour la sortie du single comportant les titres Fat bottomed girls et Bicycle race, ils ont fait rouler pas moins de cinquante mannequins nues sur des vélos dans un stade. Leurs fêtes étaient parmi les fêtes les plus dépravées de l'époque et une fois encore restent légendaires. Leurs concerts à guichet fermé sont à la hauteur de leur démesure : dans les années soixante-dix et surtout dans les années quatre-vingts, Queen remplit les stades tels que Wembley en Angleterre (110 000 personnes), Morumbi à Sao Paulo (291 000), Copacabana au Brésil (500 000 personnes sur deux jours, performance jamais égalée depuis cette date sur ce continent). En 1986, leur tournée triomphale réunit au total 8 000 000 de personnes à travers l'Europe et l'Afrique. Ils sont les premiers à jouer derrière le mur de l'Est, à Budapest. Dernièrement, le groupe a devancé les Beatles dans les charts anglais (1322 semaines passés dans les charts contre 1293 pour les quatre garçons dans le vent et 1280 pour Elvis Presley).
On pourrait encore dire beaucoup de choses sur ce groupe mais je terminerai ici, en insistant juste sur le fait que Queen, ce n'est vraiment pas que les gros tubes des années quatre-vingts et les greatest hits. Il faut s'intéresser notamment aux chansons moins connues des années soixante-dix où leur style est totalement différent. Partez à la découverte de chansons originales, flamboyantes, lyriques et kitsch dont vous ne soupçonnez pas l'existence !

Voir les commentaires

We Will Rock You La Musicale on The Late Late Show (Irlande, 2010)

29 Janvier 2010, 17:46pm

Publié par ANTHEVA



Voir les commentaires

Freddie Mercury PAR SELIM RAUER

29 Janvier 2010, 12:08pm

Publié par ANTHEVA

Rock-My-World.Fr
Bohemian Rhapsody, Another One Bites the Dust, We are the Champions, We Will Rock You, The Show Must Go On... La simple évocation de ces chansons fait résonner une voix: celle de Freddie Mercury. Star extravagante et énigmatique, inoubliable interprète sur scène et compositeur, le leader de Queen a marqué des générations de fans à travers le monde. Et le choc provoqué par sa disparition en 1991 (il meurt du sida à 45 ans ) fut à la mesure de sa légende. Après avoir mené l'enquête plusieurs années et rencontré de nombreux proches de l'artiste, Selim Rauer va au-delà du mythe, révèle les failles et les secrets de Freddie Mercury. Il raconte l'incroyable destin de Farrokh Bulsara, Indien parsi né à Zanzibar, élevé près de Bombay et devenu l'un des chanteurs britanniques les plus célèbres du XXe siècle. Un portrait intime et inattendu.

J'ai tout simplement adoré!

J'ai trouvé ce livre remarquablement bien écrit. Il est passionnant de voyager ainsi, comme si nous nous trouvions dans l'intimité même de ce personnage, des origines et des débuts de cet artiste exceptionnel, en passant par son ascencion incroyable, jusqu'à cette fin tragique. J'ai compris les raisons pour lesquelles l'une des parties du livre s'intitule le rêve d'Icare. C'est réellement ce que l'auteur vient ici nous conter. Pas seulement l'histoire d'un artiste, ou sa biographie, mais sa quête existentielle, sa relation à lui-même et aux autres, son combat contre la maladie. C'est un roman, une épopée l'on pourrait même dire, d'une grande finesse et sensibilité. J'ai tout simplement adoré.
 Ce livre s'adresse à tout le monde,à tous ceux qui connaissent mais surtout à tous ceux qui ne connaissent pas réellement cet incroyable artiste.

A posséder absolument!

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>