Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
QUEENWORLD.FR

QUEEN LIVE AT HAMMERSMITH ODEON 1975 (INTEGRAL)

28 Février 2010, 21:47pm

Publié par ANTHEVA



À savoir


L'HMV Hammersmith Apollo
est une salle de concert située dans le quartier d'Hammersmith à Londres. Ouverte en 1932, tout comme la Palais Gaumont voisin, c'est une des plus célèbres salles de concerts au monde. Elle est généralement plus connu sous son ancien nom d'Hammersmith Odeon.

Le bâtiment a été racheté en 2007 par la compagnie anglaise MAMA Group, et a été renommée HMV Hammersmith Apollo le 14 janvier 2009. On doit son architecture et sa décoration à Robert Cromie, dans le style de l'Art Déco des années 30.

Nombreux sont les groupes et les artistes à s'y être produit, notamment depuis les années 60, date à laquelle la salle commença à être vraiment connue et reconnue. Cette dernière est notamment très souvent choisie pour l'enregistrement de concerts.

C'est le cas de Queen, qui y joua également de très nombreuses fois, dont notamment pour la première nuit de Concerts for the People of Kampuchea, un projet caritatif destiné à récolter des fonds pour les réfugiés cambodgiens ayant fui la dictature de Pol Pot
 Lors de ce live enregistré en 1975. Tel une tornade, Freddie Mercury interprète les désormais légendaires «Bohemian Rhapsody», «Killer Queen», «Save Me» et «Seven Seas of Rhye»

Voir les commentaires

L'HISTOIRE DES BOOTLEGS

28 Février 2010, 00:58am

Publié par ANTHEVA

Rock-My-World.FrUn bootleg désigne une copie illégale d'une œuvre — musicale ou jeu vidéo — piratée. On parle de bootleg aussi bien pour le jeu en lui-même que pour son support sur lequel il se trouve (système d'arcade). Le terme de bootleg est aussi-bien utilisé pour désigner l'enregistrement pirate d'un concert ainsi que le mélange de plusieurs œuvres musicales.

Originellement, le terme bootleg servait à désigner, durant la Prohibition des années 1920 aux Etats-Unis, un individu qui cachait de l'alcool dans la partie montante de sa botte (bootleg signifie littéralement "jambe de botte").

Par analogie avec l'usage précédent (illustration du thème de la contrebande), on appelle bootleg le trafic d'enregistrements audio ou vidéo de concerts, ou des inédits « échappés » des studios d'enregistrements (parfois même avec la complicité de l'artiste). Ces enregistrements sont particulièrement recherchés par les fans et les collectionneurs. Initialement rares et cantonnés à un réseau de ventes parallèle, les bootlegs sont à présent plus faciles à trouver grâce au développement des techniques de copie privéeet d'échange de fichiers sur Internet (peer to peer).263_mannheim1986front.jpg

Le terme bootleg est aussi employé par le milieu des DJ pour désigner l'art de mixer deux morceaux pour en faire un troisième. Le morceau ainsi obtenu (bootleg) sera désigné par les noms des deux artistes ayant servi de source, séparés par le signe vs ou, de plus en plus couramment, réunis, avec les deux titres des musiques utilisés, en un ou deux mots-valises. Le terme bootleg est alors utilisé car la plupart du temps ces morceaux circulent sur internet de façon illégale (sans l'accord des artistes mis en cause). Cette technique peut aussi être appelée mashup ou medley.

La 1re Webradio 100% Bootlegs, Maxxhits Bootlegs, a vu le jour le 29 septembre 2007, c'est une première car jusque là aucune radio, même webradio ne s'était aventurée dans une programmation totalement Mashups/Bootlegs.

Les bootlegs, dans leur première acception (enregistrements non autorisés) suscitent de nombreux problèmes juridiques, évoqués dans une analyse disponible sur le site Cinézik.

Rock-My-World.FrLe terme bootleg est également très répandu dans le domaine du jeu vidéo où il est utilisé pour désigner une version illégale ou pirate d'un jeu. Ces jeux bootleg, commercialisés à des prix bien moins élevés que les originaux, détruisent et affaiblissent le marché des jeux vidéo d'arcade. Ces copies sont souvent de pâle qualité, causé par un piratage parfois pas totalement maitrisé. Il n'est pas rare de trouver des jeux partiellement copié, possédant des musiques différentes du jeu original ou de mauvaise qualité. Les bootleggers sont capable de casser la protection de systèmes d'arcade, d'en fabriquer des versions illégales et d'y développer dessus leurs propres jeux, à moindre coût (et de moindre qualité).

Le mashup, aussi appelé bootleg ou encore bastard pop est un genre musical hybride puisqu'il consiste en l'association, dans un même morceau, de deux ou plusieurs titres existants, généralement les parties vocales d'un morceau sur la musique d'un autre.Rock-My-World.Fr

Cette association peut être faite par des musiciens ou par des DJ qui vont mixer les titres originaux ( a cappella et instrumental) en calant les "tempos" (certains artistes proposent effectivement leurs morceaux en version "a cappella" le plus souvent sur les CD single promo dont la diffusion, d'abord réservée aux DJ des radio FM, s'est élargie considérablement grâce à Internet, ce type de singles concerne surtout les artistes rap et R'n'B. Les versions instrumentales sont plus courantes, surtout sur les singles et parfois sur les albums. On peut aussi utiliser un logiciel de karaoke, Vocal Remover, pour atténuer la voix) et il existe d'autres moyens détournés pour trouver des airs a cappella et des instrumentaux (parfois il suffit simplement de demander poliment à l'artiste).

Le mashup trouve son origine dans la capacité et le penchant de certains musiciens à recycler toute forme de musique, notamment à travers le sampling dans le hip-hop ou simplement la reprise chez certains groupes. On trouve aussi des pratiques telles que le medley, surtout pratiqué durant les années 80 par les DJ de radio, qui consiste à compiler plusieurs morceaux d'un même artiste (ou pas), un bon exemple étant Jive Bunny qui s'était attaqué aux débuts du rock 'n' roll.

Voir les commentaires

L'HISTOIRE DU MAGIC TOUR (QUEEN - 1986)

28 Février 2010, 00:16am

Publié par ANTHEVA

Rock-My-World.FrLe Magic Tour était la dernière et plus grande tournée du groupe anglais Queen avec leur chanteur Freddie Mercury. La tournée suivante, Queen + Paul Rodgers Tour n'eut lieu que 19 ans plus tard, après le décès de Freddie Mercury et la retraite du bassiste John Deacon. La tournée emmène le groupe dans pas moins de 26 villes en Europe, presque exclusivement dans des stades, afin de promouvoir leur dernier album, A Kind Of Magic.
Freddie Mercury ayant été diagnostiqué séropositif vers 1987, le groupe prit la décision d'interrompre les tournées ultérieures, faisant du concert à Knebworth le 9 Aout 1986 la dernière apparition du groupe dans sa configuration originelle sur scène. Pas moins d'un million de personnes ont pu voir Queen en concert durant cette tournée. Les recettes brutes de la tournée s'élevèrent à plus de 11 millions de livres sterling, somme très importante pour l'époque. Queen a par la suite réalisé plusieurs enregistrements de cette tournée : Live At Wembley en DVD, CD et VHS, Live Magic en CD et Live in Budapest sur VHS.


                             CLIQUEZ SUR LA PHOTO, POUR ACCEDER A L'INTEGRALITE DE L'ARTICLE

Voir les commentaires

LA DATE DE SORTIE DU LIVRE DE PETER FREESTONE EN FRANCAIS

26 Février 2010, 08:14am

Publié par ANTHEVA

rock-my-world.fr---Peter-Freestone.jpg


Relayer par le sympatique site de mon amie Katie Ross, le livre de Peter Freestonne sortira dans la langue de Molière le 1 Juin 2010 en magasin. Ce dernier, devrait être disponible en vente sur le web à partir du 6 Juin.

Voir les commentaires

BIOGRAPHIE COMPLETE DU GROUPE QUEEN ( 3eme Partie)

26 Février 2010, 00:36am

Publié par ANTHEVA

Rock-My-World.Fr


Au cours de l’année 1975, Queen enregistre et sort A Night at the Opera. À l’époque, c’est l’album le plus cher jamais produit. Il comprend l’immense succès international Bohemian Rhapsody, composé par Freddie Mercury et qui demande à elle seule trois semaines de travail en studio. Ce titre sera numéro 1 pendant neuf semaines consécutives à sa sortie, puis encore cinq semaines d’affilée lorsque Mercury viendra à décéder, en 1991. En 1992, le succès duRock-My-World.Fr film Wayne’s World auprès du jeune public donnera un second souffle à ce morceau. Au final, ce titre finira troisième single britannique le plus vendu de tous les temps. La maison de production du groupe (il s’agit alors de Trident, label du groupe EMI) souhaitait à l’origine raccourcir le morceau pour faciliter sa diffusion radio. You’re My Best Friend, second single, une des  compositions de John Deacon, s’offrira lui aussi un beau succès mondial.
Globalement, l’album est d’une richesse et d’une diversité peu communes pour l’époque. Par exemple, sur The Prophet’s Song, long de huit minutes, le groupe joue sur les « mouvements » de son en stéréophonie et une simple phrase vocale répétée grâce à l'effet delay sur de multiples pistes donne une impression de chant choral à l’ensemble. Énorme succès dans leur pays d’origine, l’album offrira à Queen un triple disque de platine aux États-Unis. A la même époque, leur manager, Jim Beach, négocie la rupture du contrat liant Queen au label Trident et quitte la direction commerciale du groupe. Parmi les options proposées à Queen, on peut noter la proposition faite par Peter Grant, manager deLed Zeppelin. Cependant, ce dernier souhaite les signer sur la propre maison de disques de ce groupe, ce que Queen ne peut accepter. Ainsi, ils finiront par contacter John Reid, qui s’occupe entre autres d’Elton John.
Rock-My-World.FrEn 1976, le groupe retourne en studio pour enregistrer ce qui sera souvent perçu comme le pendant du précédent album, A Night at the Opera. Intitulé ADay at the Races, titre lui aussi emprunté à un film desMarx Brothers, il reprend une couverture assez similaire à son prédécesseur, avec une légère variation du logo, cette fois-ci sur un fond noir. Quoique très bien reçu, tant par les critiques que par les inconditionnels du groupe, l’album peine à égaler A Night at the Opera et se vend moins bien.

Le titre phare de l’album, Somebody to Love, s’inspire du gospel et Mercury, May et Taylor multiplient leurs prises de voix en studio afin d’en faire un chœur de cent « personnes ». Ce titre prendra la 13 place des classements aux États-Unis et la seconde place au Royaume-Uni. Cette même année, Queen donne un fameux concert gratuit àHyde Park, Londres. L’auditoire sera officiellement estimé à 150000 personnes, bien que plusieurs sources avancent un chiffre proche des 180000. Plus généralement, la fourchette oscille entre 150000 et 200000. En comparaison, le concert du Live 8 2005 donné à Londres, qui a rassemblé certains des plus grands artistes de ces Rock-My-World.Frdernières décennies (au nombre desquels The Who, U2, Madonna, Coldplay, Elton John et Robbie Williams) et a vu se réunir pour l’occasion le groupe Pink Floyd, a attiré une audience estimée à 150000 personnes.
En 1977 sortNews of the World. Bien qu’assez durement critiqué à son arrivée dans les bacs, l’album gagnera son public avec le temps et finira par être considéré comme un incontournable du style hard rock de la fin des années 1970. Deux nouveaux succès en seront tout de même issus, qui deviendront par la suite des hymnes sportifs dans le monde entier : We will rock you de Brian May et We are the Champions de Freddie Mercury. Les deux titres finiront N°4 aux États-Unis. C’est d’autre part avec cet album que la France va finalement s’intéresser au groupe.

Roger Taylor sort cette année-là son premier travail en solo, sous la forme d’un single. La face A est une reprise du groupe The Parliaments, I Wanna Testify, tandis que la face B est une composition originale de Taylor, Turn On the TV.

Voir les commentaires

INTERVIEW - RUDI DOLEZAL (THE UNTOLD STORY - 2001)

25 Février 2010, 22:54pm

Publié par ANTHEVA

 FreddieMercury_RudiDolezal_550.jpg


De sa naissance à Zanzibar à ses derniers jours à Montreux en passant par ses fêtes démentielles à Londres, le documentaire Freddie Mercury : The Untold Story présenté sur un double DVD retrace toutes les étapes marquantes de la vie de Freddie Mercury. Le Réalisateur et producteur Rudi Dolezal, nous livre ici les secrèts du tournage

                                                                          Cliquez sur la photo pour l'interview

Voir les commentaires

FREDDIE MERCURY - INTERVIEWS

24 Février 2010, 18:21pm

Publié par ANTHEVA

Rock-My-World.FrA propos de son métier de chanteur:
"Si je n'avais pas fait ça, je n'aurais rien pu faire d'autre. Je ne sais pas cuisiner et je ne suis pas très doué pour faire le ménage."

A propos du nom QUEEN:
"C'est juste un nom, mais en même temps tellement royal, évident...En plus ça sonne bien, c'est un nom puissant, internationnal et immédiat."

Au sujet du style musical de QUEEN:
"...Je déteste être étiqueté, les étiquettes me font bondir; la musique doit sans cesse être une porte ouverte."

Reaction à propos de Bohemian Rhapsody:
"Nous étions inflexibles, sur que Bohemian Rhapsody pouvait être un hit. Nous étions prêts aux compromis dans pleins de domaines mais certainement pas à massacrer cette chanson."

Sujet, la reine d'angleterre...:
"J'aime aussi la reine. Elle fait des choses scandaleuses."

Mercury commente Mercury:
"L'exces fait partie de ma nature. Etre ennuyeux est une maladie. J'ai réellement besoin de danger et d'excitation. Je n'étais pas fait pour vivre cloîtré à regarder la télévision."

Freddie et les concerts:
"Pour moi jouer devant cette foule immense, cette marée humaine, c'est absolument incomparable. Lorsque je redescends de scène, je mets des heures entières à redevenir moi-même...et le public doit être sur le même nuage."

A propos des vêtements:
"Tout me va...je ne fais pas ça pour choquer les gens mais simplement parce que c'est du theâtre. J'aime les fringues."
Freddie et les concerts (bis):
"Je trouve ça indescent pour un homme de porter un short, mais je voulais faire l'effet de surprise. Si je l'avais porter dans la rue, j'aurais pu être arrêté!"

Freddie répondant à Roger au sujet de leurs chambres d'hotel respectives:
"Oh, toutes les suites sont les mêmes! Certaines se ressemblent plus que d'autres, c'est vrai." Il se tourne vers Roger:"Oui bon, c'est juste un peu mieux pour moi!"

Freddie critique Freddie:
"Je suis un muscicien très sensible et je ne dois pas être facile à vivre. Cela a pu créer quelques problèmes au sein du groupe. Mes colères sont parfois terribles mais je suis un perfectinniste. Je ne vois pas comment ne pas l'être avec notre musique...Etre second ne m'a jamais interressé. Queen est capable de grandes choses mais il en est qui nécessitent beaucoup de courage."

Au sujet des finances du groupe:
"Mais nous sommes dégoulinant d'argent chérie!"

A propos de Brian:
"...Brian, avec sa guitare, est un orchestre à lui tout seul."

Reconversion?
"Quand plus personne n'achetera nos disques, je dirais salut et je ferais quelquechose de différent, comme... strip-teaseur, peut-être!"

"Je suis le marionettiste de ma vie."
"J'ai tout ce que l'argent peut apporter à part le bonheur!"
"L'ennui est la plus grande maladie au monde, chérie."
"L'amour est une roulette russe pour moi!!"
"J'aime les hommes? et alors? On ne va pas en faire une affaire d'état!"
Freddie à propos de Queen:
"Quatre vieilles mémés qui swinguent toujours!"
"Je n'aime pas ma dentition saillante. A part ça je suis parfait."
"Je ne pense pas faire de vieux os. C'est la chose qui m'interesse le moins. Vivre jusqu'à 70 ans serait ennuyeux."
" Je croque la vie à pleines dents. Chaque jour est un jour de fête. "

Voir les commentaires

LE SOUTIEN DE BRIAN MAY AU GROUPE MUSE

24 Février 2010, 09:13am

Publié par ANTHEVA

Rock-my-world.frSouvent comparé à Queen, Muse a tout le soutien de Brian May. Celui-ci affirme apprécier le trio et a tout particulièrement adoré leur dernier album "The Resistance".
« Je l’aime, c’est du super boulot ! ». Ces mots sont de Brian May, le légendaire guitariste de Queen, à propos du nouvel album de Muse "The Resistance". Régulièrement critiqué pour sa grandiloquence et sa propension à invoquer Queen à tour de bras, Muse a du être particulièrement fier en écoutant la déclaration de May sur la chaîne BBC News : « Je pense que ce sont de très bons gars, qu’ils sont extrêmement talentueux et comme nous il ne faut pas toujours les prendre au sérieux. »
Le guitariste a aussi précisé qu’il avait déjà eu l’occasion de rencontrer une paire de fois Matthew Bellamy et sa bande, au début de leur carrière : « Ils m’ont dit qu’ils nous appréciaient et que nous les avions influencés, ce qui fait toujours plaisir à entendre. »
Pour couronner l’hommage, May a enfin ajouté : « Ce sont des musiciens extraordinaires. De véritables virtuoses, bien plus que moi. J’aime aussi la folie de leur spectacle, c’est toujours une bonne chose pour un artiste. »

Voir les commentaires

LA STEREOSCOPIE SELON BRIAN MAY

24 Février 2010, 00:48am

Publié par ANTHEVA

Rock-My-World.Fr

Après trente ans de recherches, le guitariste du groupe Queen, Brian May, a réalisé un rêve d'enfance en retrouvant la trace d'un village anglais photographié en clichés "3D" couleurs il y a 150 ans environ, dont il a tiré un livre. Dans les années 1850, le photographe T. R. Williams essaie son talent sur un village de son enfance, immortalisant la vie quotidienne sur des clichés stéréoscopiques, peints à la main de couleurs vives. Mais jamais, il ne dévoile le nom du bourg qu'il avait choisi. Le mystère allait captiver le jeune Brian May, bien avant qu'il ne fonde le groupe britannique Queen avec le chanteur Freddie Mercury.
Brian May décide alors d'écrire un livre intitulé A Village Lost And Found ("un village perdu et retrouvé"). L'artiste, un touche-à-tout qui a plus d'une corde à sa guitare - il est également docteur en astrophysique - , a inventé des lunettes spéciales, vendues avec le livre, qui permettent de voir les images stéréoscopiques en trois dimensions. "Les gens sont toujours très, très surpris quand ils voient l'effet que ça fait", raconte l'historienne espagnole de la photographie Elena Vidal, qui a co-écrit l'ouvrage. "Vous avez vraiment l'impression que vous pouvez marcher dans la photo et rencontrer tous ces gens". Pour Brian May, le livre représente "l'accomplissement d'un rêve: ramener dans son village natal ce que nous estimons être une oeuvre d'art inestimable et la montrer à un nouveau public, du XXIe siècle". Dans une ancienne grange à toit de chaume de Hinton Waldrist, où avait lieu il y a quelques mois la présentation du livre, Brian May semble éprouver autant de plaisir que quand il jouait dans des stades gigantesques pour le groupe Queen. "Ce n'est pas le spectacle le plus grand que j'ai fait mais c'est l'un des plus intéressants". 
 

Rock-My-World.Fr


                                                            Pour de plus amples précisions cliquez ICI

Voir les commentaires

QUEEN - FAT BOTTOMED GIRLS (1978)

23 Février 2010, 20:50pm

Publié par ANTHEVA




Fat Bottomed Girls est une chanson du groupe britannique Queen, écrite par Brian May. Extraite de l'album Jazz, la chanson est sortie en single en octobre 1978.
la chanson est une des rares du groupe dans la tonalité de guitare appelée « drop D tuning », bien que le ton de la chanson soit délibérément humoristique et sexuel, ce qui est assez ironique à l'époque de la sortie du single, considérant l'ambiguité concernant la sexualité du chanteur, Freddie Mercury.
 

Rock-my-world.Fr


La chanson est en fait sortie en tant que double face A avec la chanson Bicycle Race, les deux chansons devenant donc des hits pour le groupe, tout comme le fut l'année précédente le single double face A We Will Rock You / We Are the Champions.

Afin de bien accentuer l'association des deux chansons, chacune fait référence à l'autre dans les paroles : on entend dans Fat Bottomed Girls la phrase « Get on your bikes and ride ». La pochette du single est une photo d'une femme nue sur un vélo, prise lors du tournage du clip vidéo de Bicycle Race. Cette pochette fut bien vite censurée et on y dessina par-dessus une culotte afin de masquer la nudité du sujet.

Dans la version single, plus courte d'une minute par rapport à la version album, l'étendue des interludes de guitares entre les versets est omise. C'est cette version que l'on peut trouver dans la première compilation du groupe, Greatest Hits.

rock-My-world.fr

Le clip a été réalisé par Dennis de Vallance, et tourné pendant les répétitions de la tournée nord-américaine Jazz Tour à Dallas, le 28 octobre 1978. Il s'agit donc d'une performance live de la chanson, durant laquelle fut également tourné ce qui aurait dû devenir le clip de la chanson Bicycle Race.

C'est à la demande du groupe que le réalisateur devait produire une un clip assez basique montrant le groupe à l'œuvre en live, et bénéficier en outre de leur nouvelle scène pour la future tournée. Malheureusement le groupe n'a jamais été vraiment satisfait du clip, qui montre essentiellement Freddie en action et délaisse les autres membres.

Lors de la préparation du DVD Greatest Video Hits 1, Brian May et Roger Taylor voulurent remonter le clip à partir d'images inutilisées lors du tournage. Cependant les bandes n'ont pas été retrouvées et sont maintenant considérées comme perdues.

Les arrangements vocaux sont assez différents entre la version studio et la vers live de la chanson. En public, pendant les chœurs, le chant était assuré par Freddie Mercury, accompagné d'une voix grave (Roger Taylor) et d'une voix basse (Brian May), ce qu'on ne retrouve pas dans la version studio : le chant y est assuré par Mercury, alors que May s'occupe de la voix basse et chante également pendant les chœurs.

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 > >>