Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
QUEENWORLD.FR

Bohemian Rhapsody : la vraie histoire de Queen

29 Octobre 2019, 12:40pm

Publié par ANTHEVA

Bohemian Rhapsody : la vraie histoire de Queen

Un an tout juste après la sortie du film événement «Bohemian Rhapsody», le groupe Queen connaît un triomphe phénoménal prolongé par leur nouvelle tournée mondiale. Avec plus de 300 millions de disques vendus à travers le monde, Queen reste l’un des plus grands groupes de rock de tous les temps. Formé il y a 50 ans par quatre étudiants britanniques, Brian May, John Deacon, Roger Taylor et Freddie Mercury, Queen a su traverser les décennies avec un style unique et des tubes intemporels. «We Are the Champions», «We Will Rock You» ou encore «The Show Must Go On » sont même devenus des hymnes. Un parcours sans pareil stoppé en 1991 par la mort de son chanteur emblématique Freddie Mercury atteint du sida. Pourtant, l’empreinte de cette icône du rock et de la communauté gay n’a jamais été aussi présente, notamment grâce à ce film. Avec 900 millions de dollars de recettes et quatre millions et demi de spectateurs rien qu’en France, «Bohemian Rhapsody» est le biopic musical le plus rentable de l’histoire.

 Mardi 29 octobre à 21h15

Voir les commentaires

QUEEN REND HONNEUR À SES FANS EN CRÉANT DE NOUVEAUX CLIPS POUR SES TITRES

28 Octobre 2019, 04:03am

Publié par ANTHEVA

Vingt-huit ans après le décès de son charismatique leader Freddie Mercury, mort du Sida, le groupe Queen est plus vivant que jamais.

La sortie du film «Bohemian Rapsody» a relancé encore un peu plus l'intérêt pour le groupe, la preuve sur Youtube où le clip du titre éponyme du film a dépassé le milliard de vues. Pour remercier ses incroyables fans, Queen a décidé de recréer les clips de ses tubes... en les faisant participer ! 

Une belle initiative qui remporte un franc succès sur la plateforme, surtout lorsque Brian May et Roger Taylor, musiciens du groupe, remercient en personne leurs fans pour leur participation.
 
close
volume_off
Une belle initiative qui remporte un franc succès sur la plateforme, surtout lorsque Brian May et Roger Taylor, musiciens du groupe, remercient en personne leurs fans pour leur participation.

Voir les commentaires

L'assistant de Freddie Mercury révèle que le chanteur avait arrêté son traitement contre le Sida deux semaines avant sa mort

25 Octobre 2019, 19:10pm

Publié par ANTHEVA

L'assistant de Freddie Mercury révèle que le chanteur avait arrêté son traitement contre le Sida deux semaines avant sa mort

En 1991, Freddie Mercury mourait des suites de plusieurs années de combat contre le Sida. Le chanteur succombait à une pneumonie provoquée par sa faiblesse immunitaire, à l'âge de 45 ans. La veille de sa mort, il avait révélé à ses fans être porteur du VIH. Vingt-huit ans après, son assistant, Peter Freestone, révèle que Freddie Mercury avait arrêté de prendre son traitement deux semaines avant sa mort, conscient que la maladie était trop avancée et que la mort le guettait.

Présent en Lorraine ces derniers jours, Peter Freestone s'est entretenu avec des jeunes étudiants pour évoquer avec eux le virus du Sida. Leur rappelant que ce dernier "tuait encore" tout en restant tabou, l'ex-assistant de Freddie Mercury a évoqué les derniers jours de vie de ce dernier :

Il savait que la fin arrivait, c'était inéluctable. Il avait décidé de rester en vie jusqu'à la fin de la journée. Il voulait garder le contrôle de la situation, mais la maladie l'a tué" a-t-il ainsi révélé.

Freddie Mercury avait pris la décision de ne plus soigner sa pneumonie les deux semaines précédant sa mort. Evoquant l'amitié qui le liait au leader de Queen, l'homme se souvient d'un "homme qui faisait n'importe quoi pour ses amis, mais n'importe quoi contre lui-même""Il était averti, absolument incroyable, si poli, si courtois, un vrai gentleman.

Il était l'ami le plus gentil, le plus généreux, et le plus fidèle que l'on puisse rencontrer" a-t-il témoigné, devant des dizaines d'étudiants.

Voir les commentaires

Roger Taylor n'a pas du tout apprécié les critiques négatives sur Bohemian Rapsody

19 Octobre 2019, 08:16am

Publié par Manon Marcillat - Konbini.com

Roger Taylor n'a pas du tout apprécié les critiques négatives sur Bohemian Rapsody

Bohemian Rapsody, le biopic sur Queen, a fait couler beaucoup d’encre et divisé les critiques, notamment anglo-saxonnes. Le site Indiewire a qualifié le film de "gênant" tandis que le New York Postparle d’une "calamité". Certains ont donc décidé de partir en croisade pour défendre le film. C’est notamment le cas des membres de Queen, plutôt concernés par le sujet.

Au cours d’une interview pour le magazine Planet Rock, Roger Taylor, le batteur du groupe, est revenu sur le sujet, bien décidé à sauver l’honneur du film et de Rami Malek, son acteur principal, en avançant des arguments des plus… convaincants : "F*** you actually. F*** you all the way to the bank, actually." ("Allez vous faire foutre, allez bien vous faire foutre", en VF.)

Mais ce sont surtout les mauvaises critiques émanant des médias britanniques qui semblent avoir blessé le musicien et son ego. Pour lui, la raison de cet acharnement serait l’immense popularité du groupe en Angleterre.

"On est un drôle de vieux pays. Le problème [avec Queen], c’est qu’on est beaucoup trop populaires, et ça énerve beaucoup de médias. Il y a eu quelques critiques décentes, mais beaucoup étaient juste mauvaises et superficielles."

Et d’enchaîner :

"Les mauvaises critiques servent généralement le film. Je pense que le public en sait beaucoup plus que les critiques et que le bouche-à-oreille est bien plus puissant que l’analyse d’un gars qui voit quarante films par semaine et a très certainement perdu de vue l’essence même du cinéma et la joie qu’il procure."

Et on ne peut pas vraiment le contredire puisque aucune critique négative n’a empêché Bohemian Rapsody de se faire une place au soleil en devenant le biopic musical le plus rentable de tous les temps avec presque un milliard de dollars au box-office mondial et de récolter pas moins de quatre Oscar, deux Golden Globes et deux BAFTA, dont trois pour la performance de Rami Malek.

Roger Taylor n’est d’ailleurs pas le seul à avoir défendu l’honneur du film. En mars dernier, Brian May, le guitariste du groupe, avait qualifié de "malades vindicatifs" ceux qui avaient osé critiquer Bohemian Rapsody.

Voir les commentaires

Bohemian Rhapsody : pour le groupe Queen, les critiques qui détestent le film sont des gros nuls

18 Octobre 2019, 12:11pm

Publié par Christophe Foltzer - Ecranlarge.com

Bohemian Rhapsody : pour le groupe Queen, les critiques qui détestent le film sont des gros nuls

Bon. Alors... On va reparler de Bohemian Rhapsody alors qu'on a tout fait pour l'oublier. On se prépare donc à se faire à nouveau ramoner la tronche pendant au moins un week-end parce qu'on ne va de nouveau pas en dire du bien.

On a souffert à la sortie de Bohemian Rhapsody il y a presque un an jour pour jour. Déjà, parce que le film est vraiment raté (selon nous), mais surtout parce qu'on a vu débarquer l'Amicale turbo-débile de Freddie Mercury dans les commentaires, lancée en plein djihad parce qu'on avait, soi-disant, dit du mal de Queen alors qu'on disait juste que le film prenait beaucoup trop ses aises avec la réalité. D'ailleurs, comme on est un peu débiles nous aussi, on vous remet la critique ici. À croire que ça ne nous a pas servi de leçon.

Bohemian Rhapsody : pour le groupe Queen, les critiques qui détestent le film sont des gros nuls

Il n'empêche que le film de Bryan Singer (en fait, de Dexter Fletcher) a été un gigantesque carton : 4 Oscars, 1 Golden Globe, une ribambelle d'autres prix et surtout près de 904 millions de dollars de recettes au box-office. Pour un film dont les parties les plus intéressantes sont visibles depuis des années gratuitement sur Youtube (le Live Aid, mal recréé pour le film) et dont tout le monde possède la BO depuis au minimum 30 ans vu qu'il ne s'agit que d'une compil' du groupe.

Alors que le succès fracassant de l'entreprise était entendu, qu'on s'était fait une raison et qu'on était prêt à passer à autre chose, les membres du groupe ont décidé que ce n'était pas suffisant et qu'il manquait encore une petite victoire à leur palmarès : se payer les critiques qui n'ont pas aimé le film.

Et c'est particulièrement Roger Taylor, le batteur du groupe, qui, au micro de Planet Rock, vient de déverser toute sa haine à l'encontre de ceux qui ont dit que Bohemian Rhapsody, ben ce n’était pas top :

Bohemian Rhapsody : pour le groupe Queen, les critiques qui détestent le film sont des gros nuls

On est un drôle de vieux pays, n'est-ce pas ? Le problème avec nous, c'est que nous sommes beaucoup trop populaires et beaucoup de médias détestent ça. Il y a eu des critiques décentes, mais il y en a eu beaucoup qui étaient ricanantes et superficielles. J'ai pensé qu'ils ne comprenaient simplement pas ce qu'ils voyaient. Ça ne vous touche pas ? Ben, allez vous faire foutre. Allez bien vous faire foutre d'ailleurs.

Mais bon, de mauvaises critiques signifient généralement que le film va être un succès. Je pense que les gens en savent beaucoup plus que la critique et les témoignages que nous avons sur les réseaux sociaux sont bien plus puissants que la voix d'un gars qui voit probablement 40 films par semaine et qui a probablement perdu tout son plaisir à regarder des films."

Bohemian Rhapsody : pour le groupe Queen, les critiques qui détestent le film sont des gros nuls

Bon, alors, franchement, c'est bas. Mais pourquoi pas... On va sécher nos larmes de crocodile en se rappelant qu'en général, quand quelqu'un jouit d'un succès planétaire et a encore besoin de rappeler que les critiques sont de "vilains pas beaux qui n'ont rien compris et que tout le monde il s'en fiche", et bah souvent, c'est parce que ce quelqu'un sait qu'on lui a bien mis le nez dans son caca.

Voir les commentaires

Mary Austin, le grand amour de Freddie Mercury

18 Octobre 2019, 10:14am

Publié par Quentin Autier - Amomama.fr

L'histoire d'amour entre Freddie Mercury et Mary Austin n'est semblable à aucune autre. Particulièrement touchante, leur relation particulière donne une autre vision de l'amour.

L'histoire d'amour entre Freddie Mercury et Mary Austin n'est semblable à aucune autre. Particulièrement touchante, leur relation particulière donne une autre vision de l'amour.

Lorsqu'ils se rencontrent dans les années 70, Mary travaille en tant que vendeuse dans une boutique "Biba" et celui qui vient de devenir le chanteur du groupe "Queen" s'appelle encore Farrokh Bulsara.

Le musicien a 24 ans, sa dulcinée en a 19 et entre eux, un lien incomparable se crée immédiatement. C'est Mary qui conseille à Freddie de se démarquer par son look vestimentaire à l'instar de David Bowie, Marc Bolan ou bien encore Roxy Music.

Rapidement, ils décident d'habiter ensemble et louent un studio dans lequel leur quotidien est bien plus calme que ce à quoi on pouvait s'attendre de la part d'un showman tel que Freddie Mercury. Le photographe Mick Rock raconte :

"Freddie ne quittait pas ses pantoufles et sa robe de chambre. Il était très maniaque sur la déco, les fleurs."

Mary Austin, le grand amour de Freddie Mercury

Tout le monde sait aujourd'hui que Freddie Mercury était homosexuel mais l'amour qu'il portait à Mary était sincère et elle a été la seule femme qui l'ait jamais attiré physiquement. Le chanteur a cependant toujours été consumé par son amour de la musique et a accordé beaucoup plus de temps à sa carrière qu'à sa compagne.

 

Il faut néanmoins reconnaître que cette dévotion porte ses fruits puisque "Queen" devient peu à peu un groupe incontournable dans le monde entier et qu'aujourd'hui encore leur renommée est mondiale. 

À l'époque, Freddie n'accepte pas vraiment son homosexualité mais Mary qui le connaît mieux que personne sent bien que quelque chose ne va pas. Contre toute attente, le chanteur la demande en mariage et elle accepte. Leurs fiançailles ne seront cependant jamais célébrées et  ils finiront par se séparer, Freddie explorant et acceptant de plus en plus sa sexualité.

Mary Austin, le grand amour de Freddie Mercury

Le lien qui les unit ne se brise cependant jamais et Mary a toujours été la personne la plus importante de la vie de Freddie, une confidente, une amie, la seule personne à laquelle il peut se confier et avec laquelle il peut se montrer vulnérable sans peur. Le chanteur déclare ainsi au New York Post :

"La seule amie que j’ai est Mary, et je ne veux de personne d’autre. Pour moi, elle est ma concubine. Pour moi, c’était un mariage. Nous croyons l’un en l’autre, c’est assez pour moi. Je ne pourrais pas tomber amoureux d’un homme de la manière dont je suis tombé amoureux de Mary."

C'est d'ailleurs elle qu'il s'empresse d'aller voir quand il apprend avec horreur qu'il est séropositif et son ancienne fiancée est dévastée. Elle restera proche de lui jusqu'à la fin, étant pour lui une confidente qui ne le juge jamais et qui le soutien toujours, un amour inconditionnel que peu de gens ont la chance de connaître dans leur vie.

Mary Austin, le grand amour de Freddie Mercury

Cela n'empêche pas Mary de refaire sa vie en épousant Piers Cameron en 1990, un peintre avec lequel elle va fonder une famille en ayant deux enfants, Richard, dont Freddie est le parrain, et Jamie.

Le chanteur a toujours été extrêmement reconnaissant envers Mary et il ne s'est jamais ouvert à quelqu'un d'autre autant qu'il l'a fait avec elle. Cela a d'ailleurs parfois crée des tensions avec ses amants car ils savaient que seule son ex-fiancée le connaissait vraiment. Freddie s'est éteint le 24 novembre 1991 et il s'était assuré que Mary ne vivrait jamais dans le besoin en lui léguant la moitié de sa fortune ainsi que sa maison de Garden Lodge dans laquelle elle s'est immédiatement installée avec sa famille. Aujourd'hui âgée de 67 ans, elle y réside toujours.

Voir les commentaires

« Love Kills » de Freddie Mercury a droit à son remix

17 Octobre 2019, 17:52pm

Publié par ANTHEVA

« Love Kills » de Freddie Mercury a droit à son remix

Après « Time Waits For No One » et « Love Me Like There’s No Tomorrow », la voix de Freddie Mercury résonne à nouveau dans ce nouveau mix en stéréo du morceau « Love Kills », qui figure sur la compilation Never Boring, disponible depuis le 11 octobre dernier.

Il s’agit du premier single en solo de Mercury, paru pour la première fois en 1984. La toute nouvelle lyric video qui l’accompagne, conçue par Justin Moon, s’inspire de l’ancienne discothèque new-yorkaise Studio 54, et reprend les néons de l’ère disco des années 80.

Voir les commentaires

Queen fait retirer une vidéo de campagne de Trump utilisant sa musique

15 Octobre 2019, 08:02am

Publié par ANTHEVA

Le groupe britannique, opposé à l'utilisation de sa musique dans des meetings de Trump, a réussi à faire supprimer des réseaux sociaux une vidéo du président américain.

Le groupe britannique, opposé à l'utilisation de sa musique dans des meetings de Trump, a réussi à faire supprimer des réseaux sociaux une vidéo du président américain.

Queen: 1, Trump: 0. Le groupe a réussi à faire supprimer de Twitter une vidéo de campagne de Donald Trump utilisant la chanson We Will Rock you. La séquence, montrant Trump s'adressant à ses supporteurs et publiée le 9 octobre, n'était ainsi plus accessible dimanche. 

"Cette vidéo a été retirée en réponse à un message du détenteur des droits d'auteur", peut-on ainsi lire sur le compte Twitter de Donald Trump, qui avait partagé la vidéo.  

Les membres du groupe, comme de nombreux autres artistes, des Rolling Stones à Neil Young, en passant par Adele, Aerosmith ou R.E.M, dénoncent régulièrement l'usage de leurs œuvres lors de rassemblements républicains. 

La semaine dernière, ce sont les héritiers de Prince qui se sont opposés à l'utilisation de la chanson Purple Rain lors d'un meeting de Trump à Minneaopolis.

Voir les commentaires

Homer Simpson en Freddie Mercury, c’est pour bientôt

6 Octobre 2019, 12:51pm

Publié par ANTHEVA

Ce dimanche 6 octobre sur Fox TV aux États-Unis, vous pourrez voir Homer et sa famille recréer l’apparition légendaire de Queen au Live Aid dans le nouvel épisode des Simpsons.

Ce dimanche 6 octobre sur Fox TV aux États-Unis, vous pourrez voir Homer et sa famille recréer l’apparition légendaire de Queen au Live Aid dans le nouvel épisode des Simpsons.

L’une des plus grandes performances live de tous les temps

La prestation d’une vingtaine de minutes de Queen au Live Aid, qui s’est déroulée au Stade de Wembley, a été qualifiée d’une des “plus grandes performances live de tous les temps”. Le Live Aid est un double concert historique (Londres et Philadelphie), à vocation humanitaire, qui a eu lieu le 13 juillet 1985 dans le but de recueillir des fonds contre la famine en Éthiopie. Queen a donné ce qui était sans doute le meilleur spectacle de l’évènement. Dirigé par Freddie Mercury, le groupe de Rock britannique a joué quelques-uns de ses plus grands succès, dont Bohemian Rhapsody, Radio Ga Ga Ga, We Will Rock You et We Are The Champions.

Le show a déjà été recréé dans le biopic du groupe, Bohemian Rhapsody

Par ailleurs, le spectacle de Queen au Live Aid a déjà été recréé dans le biopic du groupe, Bohemian Rhapsody, qui est sorti l’année dernière. Le film est devenu le biopic musical le plus lucratif de tous les temps, rapportant plus d’un milliard de dollars au box-office mondial.

Voir les commentaires

Adam Lambert, d’American Idol à Queen

1 Octobre 2019, 19:06pm

Publié par Paris Match Belgique

Adam Lambert, d’American Idol à Queen

Quand il a repris le célébrissime « Bohemian Rhapsody » en 2009 pour l’émission « American Idol », Adam Lambert était loin d’imaginer qu’un jour il allait faire mieux que rendre hommage à ses idoles de Queen : chanter avec eux. Et pourtant, après ses débuts dans ce célèbre concours de chant américain, il a pris l’habitude de rejoindre sur scène les légendes britanniques du rock – dépourvues de chanteur depuis la mort de Freddie Mercury en 1991. Samedi soir, à Central Park à New York, ils étaient la tête d’affiche du festival Global Citizen, un événement visant à soutenir la lutte contre la pauvreté dans le monde.

« Je veux donner aux gens un sentiment de confiance, de fierté et de puissance, pour qu’ils sentent qu’ils n’ont pas à accepter le malheur et qu’ils ont le droit de demander plus pour eux-mêmes », a-t-il expliqué à l’AFP dans les loges qu’il partageait avec le guitariste Brian May et le batteur Roger Taylor, 142 ans à eux deux. « Je pense que beaucoup de morceaux se résument à ça : ils permettent aux gens de se sentir plus forts et plus fiers », a ajouté le chanteur californien de 37 ans.

Alors qu’il vient de sortir un nouvel EP, Adam Lambert explique que travailler avec Queen lui a permis de « s’étendre » et de se faire connaitre de deux générations différentes : celle qui regarde « American Idol » et celle qui a grandi avec Queen dans les années 1970-1980. « J’ai évidemment un respect incroyable pour Freddie Mercury mais ce n’est pas possible de le remplacer », a expliqué celui dont le nom est ajouté à celui de Queen sur les affiches de promotion des concerts. « J’ai choisi de ne pas l’imiter, ça serait un manque de respect à sa mémoire, au groupe et aux fans. Il était au-dessus de tout visuellement et acoustiquement », a raconté ce chanteur de glam-pop, également connu pour son extravagance.

Adam Lambert, d’American Idol à Queen

Global Citizen, qui coïncide chaque année avec la tenue de l’Assemblée générale des Nations unies, distribuait gratuitement des billets à ceux qui promettent de se mobiliser contre la pauvreté. La performance de Queen s’est tenue plus de 30 ans après leur show mythique lors du concert caritatif Live Aid à Londres en 1985, une des plus célèbres de l’histoire de la musique. Adam Lambert reconnait être « bien plus intéressé par la politique maintenant ». « J’espère que plein d’autres gens sont comme moi, parce que, selon moi, on est dans une période très sombre de la politique américaine », a-t-il développé, expliquant espérer que la « négativité » ambiante poussera les Américains à se rendre aux urnes en 2020, alors que le républicain Donald Trump briguera un second mandat. S’il n’a pas voulu apporter son soutien à un candidat en particulier, ce défenseur des droits de la communauté LGTBQ, ouvertement homosexuel, a donné son avis : « Ceux d’entre nous qui représentent des groupes identitaires, je pense qu’il est très important que nous soutenions ça en joignant le geste à l a parole. »Dans l’industrie de la musique, il a « travaillé avec plein de gens formidables qui n’étaient pas nécessairement homophobes mais qui considéraient (son orientation sexuelle) sous le prisme du business », se demandant si c’était quelque chose de « vendable ». L’identité de genre n’est plus considérée comme un « barrage », s’est réjoui ce chanteur dont le bleu profond des yeux tranche avec l’eleyeliner noir qui les entoure, même si « dans toute une partie de ce pays, et dans d’autres pays du monde, la droite a le vent en poupe », regrette-t-il, pointant du doigt « une contradiction ». Sa personnalité et ses convictions se ressentent dans les six morceaux de son nouveau disque, dont les accents rock et funk laissent traduire l’influence d’artistes comme Prince. Pour produire ce disque « je me suis dit ‘je vais faire exactement ce que je veux' », a-t-il confié dans un éclat de rire. « Et évidemment ma porte est grande ouverte, et tout le monde est invité à ma soirée. Mais c’est ma soirée », a-t-il prévenu.

Voir les commentaires