Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
QUEENWORLD.FR

ALBUM DE LA SEMAINE - THE COSMOS ROCKS (2008)

5 Avril 2010, 18:33pm

Publié par ANTHEVA

Rock-my-world.fr

Comment concilier les qualités de musiciens provenant d'horizons différents pour parvenir à un résultat homogène et qui ne déçoive ni les partisans des uns, ni ceux des autres ? Paul Rodgers et le noyau restant de Queen nous apportent une réponse qui, si elle n'est peut-être pas géniale, est toutefois convaincante et même, pour ma part, bluffante ! Les trois Anglais ont dû se dire: "faisons la liste de nos points forts et de notre terrain commun". Alors, prenez la voix gorgée de blues et de soul de Rodgers, les envolées lyriques et les couches de guitares superposées de May, le jeu ample et polyvalent de Taylor, et mélangez le tout dans un esprit hard rock anglais seventies... On obtient une vraie bonne galette de rock, truffée qui plus est de petites surprises. Cosmos Rockin', qui ouvre l'album, est un pur rock'n'roll, aux réminiscences de Now I'm Here entre autres. Suivent "Time to Shine", au refrain envoûtant, et "Still Burning", brûlot hard rock tendance Free/Bad Company gonflé aux hormones. Le jeu se calme avec une ballade à dominante acoustique au refrain fédérateur, style hymne pour stade mais tout en retenue (Small). Warboys est un rock de derrière les fagots, ou Taylor imprime sa patte caractéristique. Suivent une alternance de morceaux enlevés ou plus calmes, et presque tous réussis. "Voodoo" est un blues où Brian May fait la preuve que lorsqu'il le veut, son jeu peut dégouliner de feeling sans pour autant plagier qui que ce soit. "C-lebrity" est surpuissant, "Surf's Up" est purement réjouissant. Ce qui fait néanmoins de ce disque une réussite, c'est que, malgré le nom, les musiciens n'ont pas cherché à faire du Queen sans Freddie Mercury. May et Taylor le savent mieux que personne, Freddie était unique et Queen sans lui n'est plus Queen. Place à Queen+Paul Rodgers = une nouvelle unité où Rodgers occupe beaucoup plus qu'une place de chanteur. Les trois membres de ce trio se trouvent sur un strict pied d'égalité, d'où un résultat homogène, parfois brillant, aux styles et aux thèmes variés (amour, guerre, environnement), tour à tour léger, grave ou simplement rock'n'roll. Les esprits chagrins regretteront le génie du Queen des débuts, mais il faut bien avouer que celui-ci s'était quelques peu évanoui bien avant la mort du regretté Freddie Mercury.

 

 

Commenter cet article