Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Queenworld.fr

Conclusion générale des thèmes des chansons de Freddie Mercury

13 Mars 2010, 12:24pm

Publié par ANTHEVA

Rock-My-World.FrAprès analyse de certaines chansons de Freddie Mercury, à différentes étapes de sa vie, on peut dire que les thèmes qui y sont exploités ont un rapport direct et/ou indirect avec sa vie. Le thème principal est d’ailleurs la sexualité que Freddie ne développe pas dans une seule et unique chanson mais il la décompose sous toutes ses facettes dans différentes chansons. Ainsi, il parle de la prostitution dans «Killer Queen », de la façon de séduire dans « Good Old-Fashionned Lover Boy », des caractéristiques de l’amour dans « Crazy little thing called love », du jeu de l’amour et de l’homosexualité dans « Play the game », et des principales difficultés de la vie de couple et de l’échec sentimental dans « It’s a hard life ». Ce sont toutes les étapes par lesquelles il est passé dans sa vie affective avant d’être atteint par sa maladie dont il parle dans « Mother Love ». Il aborde également dans ses chansons le thème du soutien, autant maternel qu’amical. Il a besoin de sa maman auprès de lui aussi bien au début de sa carrière pour le soutenir, que lorsqu’il sent qu’il va mourir. Cette présence maternelle avant de mourir va d’ailleurs lui apporter le bien être et la paix intérieure pour lui permettre de partir le cœur léger. On perçoit tout de même une légère appréhension face à la mort dans les chansons «Bohemian Rhapsodie » et «Don’t stop me now ». Or, ces deux chansons ont été écrites plusieurs années avant que Freddie ne soit atteint du virus du SIDA, ce qui nous laisse comprendre qu’il a toujours vécu une vie agitée et mouvementée. Dans « Friends will be friends », il évoque l’amitié qui est pour lui une valeur essentielle car il a toujours privilégié ses amis à qui il offrait beaucoup de cadeaux. Des cadeaux, il en offrait aussi aux pauvres et aux personnes atteintes du SIDA sous forme de dons à différentes associations. Dans la chanson « Is this the world we created ? », il regrette ce que l’homme fait subir à la terre et même à ses propres frères et dénonce le fait que certaines personnes ont la possibilité, comme lui, de faire changer les choses, mais ils n’en profitent pas et laissent les choses se dérouler et même s’aggraver. Pour terminer, il faut souligner que dans plusieurs de ses chansons, Freddie parle, sans craintes d’être pris pour un ringard, de sa passion pour la danse (le ballet et le tango) et l’opéra et que dans « Don’t stop me now » il dévoile sa joie d’être sur terre et de vivre la vie qu’il mène.

Commenter cet article

silvi 14/03/2010 15:40


et voilà pourquoi on aimait Freddie !! ses chansons avaient un sens, et l'on pouvait s'y reconnaitre