Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
QUEENWORLD.FR

FREDDIE MERCURY : LA CARRIERE SOLO

2 Novembre 2010, 08:19am

Publié par ANTHEVA

www.rock-my-world.fr

 

L’activité intense de Queen ne permettait pas aux membres du groupe de mener une carrière solo, bien que ces derniers s’attachèrent à quelques petits projets. Le succès de Queen résultait d’une alchimie particulière, d’une combinaison magique.

"Pourquoi tuer la poule aux œufs d’or ?", déclarait Mercury dans les années 80 pour faire taire les rumeurs de séparation du groupe.

Pourtant, Freddie désire sortir un album solo, non pas qu’il soit insatisfait des productions du groupe, mais il souhaite aborder des styles encore jamais explorés par Queen.

C’est ainsi que, le 29 avril 1985, « Mister Bad Guy » sort alors que le groupe est en tournée en Australie. Le premier album solo de Freddie est un disque varié où se côtoient disco, reggae, ballades au piano et moments symphoniques. Le résultat n’a rien à voir avec du Queen mais cela reste toujours du Freddie Mercury.

Le 3 février 1987, après la triomphante tournée du « Magic Tour », Freddie Mercury sort une reprise du célèbre tube des Platters « The Great Pretender » accompagnée d’un clip où il reprend plusieurs scènes de ses vidéos et de celles de Queen et où les acteurs Peter Straker, Roger Taylor et Freddie deviennent des choristes féminines, perruques et maquillage à l'appui. Le tournage coûte toutefois très cher. Interviewé à la télévision sur le choix du titre, Mercury répond avec beaucoup d’ironie et de provocation : " Mais parce que je suis le Great Pretender!!"

Il manque pourtant une corde au projet de Freddie et ce dernier se réalisera pour le plus grand bonheur du chanteur. Répondant à une question d’un journaliste de la télévision catalane, Mercury affirme qu’il est à Barcelone afin de rencontrer son idole, la cantatrice Montserrat Caballé. Freddie qui lui trouve la plus belle voix au monde rêve de faire sa connaissance. Montserrat Caballé, ayant entendu par hasard le souhait du rocker, s’arrange pour organiser une rencontre. Elle a lieu à l’hôtel Ritz de Barcelone. Freddie est très nerveux d’autant plus qu’il a composé deux chansons pour la diva et qu’il souhaite les lui interpréter au piano, dans le jardin de l’hôtel. Très vite les deux stars sympathisent et semblent avoir le même sens de l’humour. Mercury est finalement très à l’aise et éprouve un réel plaisir à partager avec la cantatrice leur passion commune pour l’opéra. Montserrat est très enthousiasmée par les chansons que lui joue Mercury.

Séduite, la diva désire une plus ample collaboration avec le chanteur de Queen :

-"Combien de chansons met-on sur un album de rock ? , demande-t-elle à Freddie.

- Dix chansons, lui répond ce dernier étonné.

- Alors écrivez-moi dix chansons et je les interpréterai ! "

En neuf mois seulement, Mercury écrit, compose et peaufine les arrangements pour chœur et grand orchestre de ce qui deviendra l’album « Barcelona » , en hommage à la ville natale de la diva catalane. Le résultat est unique et saisissant, du grand Mercury, puissant, magistral et profondément respectable. Freddie et Montserrat apparaissent ensemble sur scène pour la première fois en mai 1987, au festival Ibiza 92, qui se déroule au célèbre Ku Club. Ils y interprètent « Barcelona ». Pourtant le disque ne séduit ni les critiques d’opéra ni les critiques de rock qui ne s’y retrouvent pas. En revanche, le single « Barcelona », qui sort en septembre 1987, marche plutôt bien car il s’en vend 10.000 exemplaires en trois heures en Espagne et se classera numéro huit dans les classements britanniques. Le Comité Olympique Espagnol choisit la chanson comme thème des Jeux Olympiques de Barcelone qui doivent avoir lieu en 1992, puis se rétracte. Mais cette décision causant le mécontentement des fans, elle sera adoptée définitivement par le Comité Olympique espagnol.

Freddie se donne à fond dans ce projet qui lui paraît être son ultime, car à cette époque son état de santé s’aggrave sérieusement. L’aventure de « Barcelona » s’achèvera par un show en plein air à Barcelone, le 8 octobre 1988, où, pour célébrer la ville olympique, ils se produisent devant les souverains d’Espagne.

Commenter cet article

virginie 03/11/2010 02:11



Mister Bad Guy, album qui n'a pas très bien marché, album dédié a ceux qui aiment les chats, les autres allez vous faire foutre! Message clair de Mercury.Il y a une chanson assez drole
dans l'album( my love is dangerous ), du reggae, mais cela n'allait pas à Freddie sa voix est trop belle et trop puissante, d'ailleurs le morceau se fini par du rock, on échappe pas à
ses racines.Je suis le grand prétendant ( une reprise des Platters),je suis le grand séducteur, mais tu me vois tel que tu veux me voir, tel un clown, Mercury aimait se moquer de lui
meme, certainement une forme de défense. Mais dans l'ensemble bel album, à écouter.Tous les membres de Queen ont voulu aller respirer ailleurs, Roger Taylor a créé le groupe The Cross.Il faut
imaginer ces 4 charactères bien trempés en studio, je pense qu'ils ont voulu" se tuer" parfois?Mais Brian May a déclaré Queen est plus fort que nous et nous retournons à Queen comme à notre
mère.Pour Barcelona cela demande une place que je vais lui réservé , le chef d'oeuvre de Mercury qui disait sans tout mon travail avec Queen, je n'aurais pas put créé Barcelona.A mon frère de
Queen Antheva Virginie.