Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
QUEENWORLD.FR

L'HISTOIRE DES BOOTLEGS

28 Février 2010, 00:58am

Publié par ANTHEVA

Rock-My-World.FrUn bootleg désigne une copie illégale d'une œuvre — musicale ou jeu vidéo — piratée. On parle de bootleg aussi bien pour le jeu en lui-même que pour son support sur lequel il se trouve (système d'arcade). Le terme de bootleg est aussi-bien utilisé pour désigner l'enregistrement pirate d'un concert ainsi que le mélange de plusieurs œuvres musicales.

Originellement, le terme bootleg servait à désigner, durant la Prohibition des années 1920 aux Etats-Unis, un individu qui cachait de l'alcool dans la partie montante de sa botte (bootleg signifie littéralement "jambe de botte").

Par analogie avec l'usage précédent (illustration du thème de la contrebande), on appelle bootleg le trafic d'enregistrements audio ou vidéo de concerts, ou des inédits « échappés » des studios d'enregistrements (parfois même avec la complicité de l'artiste). Ces enregistrements sont particulièrement recherchés par les fans et les collectionneurs. Initialement rares et cantonnés à un réseau de ventes parallèle, les bootlegs sont à présent plus faciles à trouver grâce au développement des techniques de copie privéeet d'échange de fichiers sur Internet (peer to peer).263_mannheim1986front.jpg

Le terme bootleg est aussi employé par le milieu des DJ pour désigner l'art de mixer deux morceaux pour en faire un troisième. Le morceau ainsi obtenu (bootleg) sera désigné par les noms des deux artistes ayant servi de source, séparés par le signe vs ou, de plus en plus couramment, réunis, avec les deux titres des musiques utilisés, en un ou deux mots-valises. Le terme bootleg est alors utilisé car la plupart du temps ces morceaux circulent sur internet de façon illégale (sans l'accord des artistes mis en cause). Cette technique peut aussi être appelée mashup ou medley.

La 1re Webradio 100% Bootlegs, Maxxhits Bootlegs, a vu le jour le 29 septembre 2007, c'est une première car jusque là aucune radio, même webradio ne s'était aventurée dans une programmation totalement Mashups/Bootlegs.

Les bootlegs, dans leur première acception (enregistrements non autorisés) suscitent de nombreux problèmes juridiques, évoqués dans une analyse disponible sur le site Cinézik.

Rock-My-World.FrLe terme bootleg est également très répandu dans le domaine du jeu vidéo où il est utilisé pour désigner une version illégale ou pirate d'un jeu. Ces jeux bootleg, commercialisés à des prix bien moins élevés que les originaux, détruisent et affaiblissent le marché des jeux vidéo d'arcade. Ces copies sont souvent de pâle qualité, causé par un piratage parfois pas totalement maitrisé. Il n'est pas rare de trouver des jeux partiellement copié, possédant des musiques différentes du jeu original ou de mauvaise qualité. Les bootleggers sont capable de casser la protection de systèmes d'arcade, d'en fabriquer des versions illégales et d'y développer dessus leurs propres jeux, à moindre coût (et de moindre qualité).

Le mashup, aussi appelé bootleg ou encore bastard pop est un genre musical hybride puisqu'il consiste en l'association, dans un même morceau, de deux ou plusieurs titres existants, généralement les parties vocales d'un morceau sur la musique d'un autre.Rock-My-World.Fr

Cette association peut être faite par des musiciens ou par des DJ qui vont mixer les titres originaux ( a cappella et instrumental) en calant les "tempos" (certains artistes proposent effectivement leurs morceaux en version "a cappella" le plus souvent sur les CD single promo dont la diffusion, d'abord réservée aux DJ des radio FM, s'est élargie considérablement grâce à Internet, ce type de singles concerne surtout les artistes rap et R'n'B. Les versions instrumentales sont plus courantes, surtout sur les singles et parfois sur les albums. On peut aussi utiliser un logiciel de karaoke, Vocal Remover, pour atténuer la voix) et il existe d'autres moyens détournés pour trouver des airs a cappella et des instrumentaux (parfois il suffit simplement de demander poliment à l'artiste).

Le mashup trouve son origine dans la capacité et le penchant de certains musiciens à recycler toute forme de musique, notamment à travers le sampling dans le hip-hop ou simplement la reprise chez certains groupes. On trouve aussi des pratiques telles que le medley, surtout pratiqué durant les années 80 par les DJ de radio, qui consiste à compiler plusieurs morceaux d'un même artiste (ou pas), un bon exemple étant Jive Bunny qui s'était attaqué aux débuts du rock 'n' roll.

Commenter cet article