Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
QUEENWORLD.FR

QUEEN ET L'APARTHEID (1984)

24 Janvier 2010, 01:26am

Publié par ANTHEVA

Rock-My-World.FrDepuis le début des années quatre-vingt, Queen n'a de cessé de franchir de nouvelles étapes et de surmonter de nouveaux défis. Il en est un nouveau qu'il s'apprete à relever fin 1984, lors d'une série de douze concerts organisés au Superbowl de Sun City dans la province du Bophuthatswana, en Afrique du Sud. Nous sommes alors en pleine période d'apartheid. Le massacre de Sharpeville et les émeutes de Soweto sont encore très vivantes dans les consciences. L'ONU impose des sanctions politiques et économiques au pays. Dans l'industrie musicale, la très puissante Union des musiciens britanniques décrète qu'il est interdit à chacun de ses membres de se produire sous quelque forme que ce soit sur le sol sud-africain. Aussi l'émotion est-elle grande lorsqu'on apprend que Queen a prévu une série de concerts à Sun City, une ville artificielle située en plein désert. Jim Beach en est l'organisateur. Il a longuement discuté avec le groupe pour savoir s'il fallait ou non jouer dans ce pays. Il eut suffi qu'un seul membre du groupe refuse de se produire la-bas pour que les concerts soient annulés. Roger Taylor, dont l'engagement et la conscience politiques sont particulièrement sensibles, pense lui aussi qu'il est important de se rendre en Afrique du Sud. Une campagne contre le groupe est lancée par l'Union des musiciens, et celui-ci est inscrit sur la liste noir des artistes de l'ONU. En quelques jours, la presse, et en particulier les médias britanniques et americains, entreprennent un lynchage méthodique de Queen. Les musiciens se justifient par leur apolitisme. Leurs albums ont connu un immense succès dans ce pays, notamment les chansons Another One Bites The Dust et I Want To Break Free, qui sont meme devenues de véritables hymnes repris par la communauté noire, chantés lors de manifestations contre le régimes d'apartheid. La position de Queen est claire : le groupe se place aux cotés d'artistes tels que Bruce Springsteen, qui s'est prononcé contre le régime sud-africain en enregistrant la chanson : I Ain't Gonna Play Sun City. Mais leur réponse à cette opposition sera justement de partir se produire la-bas.

Commenter cet article