Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
QUEENWORLD.FR

Bohemian Rhapsody : Un sequel en préparation ? La soeur de Freddie Mercury répond aux rumeurs

4 Avril 2019, 12:27pm

Publié par VirginRadio.fr

On espère, on y croit, un sequel de Bohemian Rhapsody pourrait voir le jour si on en croit les rumeurs, et la soeur de Freddie Mercury s’est exprimée sur le sujet !

On espère, on y croit, un sequel de Bohemian Rhapsody pourrait voir le jour si on en croit les rumeurs, et la soeur de Freddie Mercury s’est exprimée sur le sujet !

Vous n’avez pas pu passer à côté du carton du film Bohemian Rhapsody sorti en 2018. Le biopic retrace la vie de Freddie Mercury, leader charismatique et inoubliable de Queen, dont le rôle était campé par Rami Malek qui a d’ailleurs reçu l’Oscar du Meilleur Acteur pour son interprétation magistrale. Interrogée par le Nottingham Post, la soeur de Freddie Mercury Kashmira a confié ne pas avoir été vraiment étonnée de cette réussite : « Je n’étais pas tellement surprise du succès du film, car il portait sur Freddy Mercury, avec Queen et leur musique. Et ce sera toujours une formule de succès. Je pensais qu’il a été réalisé avec goût et que Freddie a été dépeint correctement dans la plus grande partie du film avec son caractère et ses manières. »

Rappelez-vous, Bohemian Rhapsody s’achève sur le Live Aid, soit six ans avant la mort de Freddie Mercury. Un choix de timeline qui laisse une ouverture à un sequel du film dont les rumeurs se font de plus en plus persistantes depuis que Rudi Dolezal, qui a réalisé un bon nombre de clips pour Queen, a déclaré qu’il était sûr qu’une suite allait voir le jour. Évidemment, le Nottingham Post a interrogé Kashmira à ce sujet. « Je n’en ai pas entendu parlé des producteurs. Seul le temps nous le dira », a-t-elle répondu. Affaire à suivre, donc ! Par ailleurs Queen et Adam Lambert ont annoncé la sortie du documentaire The Show Must Go On, prévu pour le 29 avril prochain.

Voir les commentaires

La relation Brian May/Def Leppard

4 Avril 2019, 12:10pm

Publié par Florian Masut - RTBF

Dans une nouvelle interview, le guitariste de Queen a parlé des liens qu’il a avec le groupe britannique.

Dans une nouvelle interview, le guitariste de Queen a parlé des liens qu’il a avec le groupe britannique.

Peu avant la présentation de Def Leppard lors de la 34e cérémonie du Rock and Roll Hall of Fame, la société de radiodiffusion SiriusXM a posé quelques questions à Brian May, qui a affirmé être la personne parfaite pour parler du groupe britannique.

« J’aurais détesté que quelqu’un d’autre fasse ce discours d’introduction. Nous sommes comme une famille et je les apprécie énormément. » explique le guitariste. « Je les connais très bien, nous avons passé beaucoup de temps ensemble. J’ai surtout collaboré avec Joe Elliott, nous sommes comme des frères. »

« Notre relation remonte en 1981, lorsque j’ai raté leur prestation alors qu’ils jouaient en première partie de Rainbow à Munich. Je suis allé en backstage pour qu’ils excusent mon retard, et c’est là qu’ils m’ont avoué que j’étais leur modèle et qu’ils étaient des grands fans de Queen ! Je ne savais même pas qu’ils me connaissaient. C’est à partir de ce moment que nous sommes devenus proches. Je les ai vus au Forum de Los Angeles un an plus tard où ils m’ont demandé de jouer avec eux. Le lendemain, nous reprenions 'Travelin Band' de John Fogerty. »

La relation Brian May/Def Leppard

Les liens qui unissent Queen et Def Leppard pourraient bien s’étendre au domaine cinématographique. Alors que de nombreux biopics sont réalisés (QueenElton JohnMötley Crüe), le groupe britannique ne serait pas contre un film sur sa carrière, malgré la catastrophe de « Hysteria : The Def Leppard Story » de 2001.

« On a parlé de nous dans un film il y a 20 ans, et je pense que c’est la pire réalisation de tous les temps » explique Joe Elliott. « Je ne pense pas que quelqu’un soit intéressé d’en tourner un autre après celui-là. Mais si une personne désire se lancer dans ce projet, nous sommes ouverts à toute proposition. »

Voir les commentaires

Comment la rumeur d’une suite pour Bohemian Rhapsody a secoué Internet

3 Avril 2019, 18:34pm

Publié par lesinrocks.com

Comment la rumeur d’une suite pour Bohemian Rhapsody a secoué Internet
Après le succès du film multi Oscarisé, l’annonce d’une suite ne pouvait que susciter beaucoup d’excitations de la part des fans de Queen. Malheureusement, la rumeur s’annonce infondée. On vous raconte ce qu’il s’est réellement passé.

En octobre 2018 sortait pour la première fois sur grand écran le multi-oscarisé Bohemian Rhapsody, retraçant le parcours pour le moins houleux du mythique chanteur de Queen Freddie Mercury, interprété par Remi Malek.Le film ne laissait pas vraiment envisager de suite possible, s’achevant sur la mythique prestation du groupe anglais au concert Live Aid de 1985 avant de donner un rapide résumé de la bataille du chanteur contre le SIDA et de sa mort en 1991. Pourtant, certains sites d’information se sont enflammés, annonçant à tort que l’équipe de production serait déjà en train de travailler sur une suite du film.

Rumeur infondée

A l'origine de la rumeur : le tabloïd américain Page Six. Celui-ci publiait lundi sur son site une interview de Rudi Dolezal, proche de Freddie Mercury et réalisateur de certains des clips du groupe, affirmant que la suite de Bohemian Rhapsodyserait "en pleine discussion au sein de la famille Queen", et qu’elle reprendrait l’histoire du groupe au moment du concert Live Aid. La déclaration avait effectivement de quoi séduire, puisqu’elle corroborait une interview du guitariste du groupe Brian May, très impliqué dans la réalisation du film, et qui avait également teasé le projet : "Qui sait, il y aura peut-être un sequel ?".

Il est pourtant étonnant d’imaginer l'équipe du film plancher sur un sequel consacré à la maladie de Freddie Mercury, alors que ceux-ci avaient soigneusement évité le sujet dans Bohemian Rhapsody, le trouvant certainement trop sensible pour une audience mainstream.

À la fin de son article, Page Six avait temporisé, affirmant qu’un proche de Freddie Mercury ainsi que le label de Queen n’avaient jamais entendu parlé du projet de suite. Conscient de cette ambiguïté, le blog Slash Film s’est empressé de contacter le producteur Graham King, dont le représentant aurait confirmé que la rumeur était infondée et qu’il n’y avait pour l’instant pas eu de discussion autour d’un possible sequel.

Voir les commentaires

Interview de Brian May & Roger Taylor une semaine après la mort de Freddie Mercury

3 Avril 2019, 18:30pm

Publié par ANTHEVA

Voir les commentaires

Montreux Music fait peau neuve!

3 Avril 2019, 18:08pm

Publié par ANTHEVA

Montreux Music fait peau neuve!

Résultat d'un travail de plus de deux ans, Montreux Celebration (anciennement montreuxmusic) a fait peau neuve et vous propose de nouveaux contenus exclusifs à découvrir à travers le nouveau site internet divisé en 4 parties. 

Montreux Célébration

Voir les commentaires

Roger Taylor sort un nouveau single

3 Avril 2019, 11:50am

Publié par Florian Masut - RTBF

 Le batteur de Queen a récemment révélé son titre « Gangsters Are Running This World ».

Le batteur de Queen a récemment révélé son titre « Gangsters Are Running This World ».

oger Taylor y évoque sa vision de la situation du monde.

« Les gangsters dirigent ce monde / Vous pouvez crier sans jamais être entendu / Nous sommes tous dans un troupeau de moutons »

Ce n’est pas la première fois qu’il écrit des morceaux politiques. En 1994, il avait composé « Nazis 1994 » sur son album « Happiness ? », où il critiquait la montée du néonazisme avec un message relativement simple : « nous devons dégager ces nazis puants ». Ce single avait d’ailleurs été refusé par certains disquaires, par peur de représailles. En 1998, il avait également repris le morceau de John Lennon, « Working Class Hero », sur son album « Electric Fire ».

Roger Taylor n’est pas le seul à faire parler de lui en ce moment, puisque la comédie musicale « We Will Rock You » va à nouveau se produire en Amérique du Nord. Grâce au regain de popularité que connaît Queen avec son biopic « Bohemian Rhapsody », cette comédie de 2002, produite par l’acteur Robert de Niro, et écrite par Ben Elton et les membres du groupe, sera rejouée dès septembre 2019.

« Annerin Theatricals est fier de produire 'We Will Rock You' » annonce le directeur Jeff Parry. « C’est un spectacle que j’ai envie de partager depuis que je l’ai vu à Londres. Je pense être capable de l’adapter à tous les publics et ne pas le limiter à des scènes de Broadway. Nous le ferons jouer dans tous les lieux possibles et pour tous les publics qui veulent découvrir la musique de Queen au théâtre. »

Voir les commentaires

QUEEN : FOCUS SUR LEURS 5 MEILLEURS ALBUMS

2 Avril 2019, 03:16am

Publié par ANTHEVA

« The Show Must Go On », « We Will Rock You » ou encore « Bohemian Rhapsody » sont des chansons devenues éternelles. On les doit tous au groupe légendaire Queen. Retour sur les albums dont sont issus ces morceaux mythiques.

« The Show Must Go On », « We Will Rock You » ou encore « Bohemian Rhapsody » sont des chansons devenues éternelles. On les doit tous au groupe légendaire Queen. Retour sur les albums dont sont issus ces morceaux mythiques.

« Queen II » (1974)

Second album du groupe Queen, « Queen II » est sans aucun doute le plus méconnu de tous leurs opus. Pourtant, il est considéré aujourd’hui comme l’un des plus marquants de leur carrière, mais aussi de l’histoire de la musique. En effet, sur cet album, les membres de la formation ne vont pas hésiter à tester différents styles de rock (alternatif, progressif, heavy metal…). « Queen II » atteindra la 5e position du classement des meilleures ventes d’albums en Angleterre et sera certifié disque d’or. En 1994, le Guinness des records va même le faire figurer dans sa liste des meilleurs albums rock et pop de tous les temps (« All Time Top 1000 Albums »), à la 202e place.

« A Night at The Opera » (1975)

« Bohemian Rhapsody » est sans aucun doute l’un des hymnes du groupe Queen. Ce tube emblématique est issu de l’album « A Night at The Opera » paru en 1975. Succès colossal, il se vend à plus de 9,5 millions d’exemplaires dans le monde et sera certifié triple disque de platine aux États-Unis. Lui aussi figure dans de nombreux classements, et notamment celui du magazine « Rolling Stone », 231e sur les 500 plus grands albums de tous les temps, dévoilé en 2003, puis remis à jour en 2012. Il est aussi cité dans l’ouvrage de 2006 de Robert Dimery, « Les 1001 albums qu’il faut avoir écoutés dans sa vie » (« 1001 Albums You Must Hear Before You Die »).

« A Day at The Races » (1976)

Les années se suivent et se ressemblent. Avec « A Day at The Races », Queen confirme son succès qui ne semble ne plus vouloir s’arrêter. Sur cet album, on déniche les tubes « Somebody to Love » ou « Tie Your Mother Down ». L’opus se classe numéro 1 en Angleterre et au Japon, et numéro 5 au Billboard 200 aux États-Unis.

« News of The World » (1977)

En 1977, Queen propose deux de ses plus grands tubes sur l’album « News of The World » : « We Will Rock You » et « We Are Thé Champion ». On y trouve aussi la chanson « Spread Your Wings ». L’album sera disque d’or en France, et quatre fois disque de platine aux États-Unis.

« Innuendo » (1991)

« Innuendo » est le dernier album studio de Queen. Peu de temps après sa sortie, le leader du groupe, Freddie Mercury, qui venait d’annoncer sa séropositivité, meurt des suites d’une pneumonie, le 23 novembre 1991. Une fois encore, l’opus est un véritable carton, notamment grâce au puissant « The Show Must Go On ». Ce morceau évoque un retour aux sources pour le groupe, entre le rock et l’opéra, grâce à des envolées lyriques qui mettent en avant la voix unique de Freddie Mercury. « Innuendo » sera numéro 1 dans de nombreux pays : en Allemagne, en Italie, au Royaume-Uni, en Suisse et aux Pays-Bas. Une nouvelle fois, Queen confirme être l’un des meilleurs groupes de rock de tous les temps.

Voir les commentaires

Test Bohemian Rhapsody Blu-Ray 4K

1 Avril 2019, 13:23pm

Publié par Laurence Mijoin-Duroche - Avcesar.com

Année : 2018 Réalisateur : Bryan Singer Interprètes : Rami Malek, Gwilym Lee, Lucy Boynton, Ben Hardy, Aiden Gillen, Joseph Mazzello Éditeur : Fox BD : 1 UHD-66 + 1 BD-50, 134', toutes zones Genre : biopic, couleurs Interdiction : tous publics Sortie : 06/03/19 Prix ind. : 29,99 €

Année : 2018 Réalisateur : Bryan Singer Interprètes : Rami Malek, Gwilym Lee, Lucy Boynton, Ben Hardy, Aiden Gillen, Joseph Mazzello Éditeur : Fox BD : 1 UHD-66 + 1 BD-50, 134', toutes zones Genre : biopic, couleurs Interdiction : tous publics Sortie : 06/03/19 Prix ind. : 29,99 €

Format image
2.35
 
UHD 2 160p (HEVC)
 
HDR10+
 
16/9
 
Bande-son
Français DTS 5.1
 
Anglais Dolby Atmos
 
Anglais Dolby TrueHD 7.1
 
Anglais DTS‑HD Master Audio 2.0
 
Anglais Audiodescription
 
Allemand DTS 5.1
 
Voir plus
Sous-titres
Français, anglais pour sourds et malentendants, espagnol, danois, néerlandais, finnois, allemand, italien, norvégien, suédois, polonais
 
Bohemian Rhapsody (2018)
Bohemian Rhapsody (2018)
Bohemian Rhapsody (2018)
Bohemian Rhapsody (2018)
Bohemian Rhapsody (2018)
Bohemian Rhapsody (2018)
Bohemian Rhapsody (2018)
Bohemian Rhapsody (2018)
Bohemian Rhapsody (2018)
Bohemian Rhapsody (2018)
Bohemian Rhapsody (2018)
LISTE DES BONUS 
- Séquence du Live Aid dans son intégralité (six morceaux) incluant deux chansons inédites (We Will Rock YouCrazy Little Thing Called Love) (22') 
- La transformation de Rami Malek en Freddie Mercury (16') 
- Le look et le son de Queen (22') 
- Reconstitution du Live Aid (20') 
- Bande-annonce, croquis, photos 


COMMENTAIRE

Sans surprise ou presque c'est le bonus le plus technique (« Reconstitution du Live Aid », 20 minutes) qui se montre le plus intéressant à suivre, les autres modules, très orientés promotion et gorgés d'images du film, marquent par leur absence de point de vue, notamment celui du réalisateur (logique quand on sait les problèmes que le film a connus en cours de route, avec changement de metteur en scène pour ses quatre dernières semaines de tournage). 

 

On suit donc avec Roger Taylor et Brian May découvrir, tout émerveillés, la scène du Live Aid et ses backstages reconstitués pour l'occasion au millimètre près à partir des vestiges des plans d'origine de Wembley et des photos d'époque. Deux techniciens ayant officié sur le concert ont d'ailleurs apporté leur soutien et leur regard sur l'éclairage, le dépouillement de la scène (l'organisation désargentée de Bob Geldof n'avait alors alloué que très peu de budget à la scène dans l'optique de récolter le plus fonds de possible pour la lutte contre le sida…). 

 

Dans un souci d'authenticité pour le public mais aussi pour les comédiens (qui ont démarré le tournage par cette énorme séquence en forme d'apothéose), tous les instruments présents à l'image étaient en état de fonctionnement. Un souci du détail qui va même se loger jusque dans la paire d'Adidas que porte Freddie Mercury dans le film, reproduites à l'identique par la marque pour les besoins du tournage.

Note bonus : 3/6
IMAGE

Une image ébouriffante qui ne faiblit jamais, haute en couleur, festive, tape‑à‑l'œil voire parfois too much dans sa reconstitution mais dotée d'un rendu sublimissime en 4K (la comparaison avec le simple Blu‑Ray pique un peu les yeux) et de trois grandes qualités tout de suite identifiables : une définition assez inouïe, un niveau de détail exceptionnel et une densité des couleurs étonnante. À ce titre, certains gros plans sur Rami Malek/Freddie Mercury, peau hâlée et Ray‑Ban vissées sur le nez, donnent encore des frissons. 

 

Ce sont bien sûr les tenues de Freddie Mercury qui profitent de cette effervescence des couleurs avec des rouges à peine croyables (sa cape et ses cuirs rouges en sont les plus beaux exemples), mais aussi les décors, reconstitués avec un soin indéniable et une certaine folie des grandeurs. Les textures cuivrées de certains d'entre eux (le bureau de « Miami Beach » ou l'appartement que Mercury partageait avec son grand amour Mary Austin) rendent si bien à l'image qu'elles ressemblent à de véritables time‑capsules. Et que dire des noirs, imbattables…

 

Autre motif de satisfaction, le fait que cette 4K (impossible de savoir si le film a profité d'un DI 4K ou 2K, la majorté des séquences ayant été captées en 6,5 K ou 3,4K) excellente dans tous les secteurs de jeu (profondeur, relief, transparence, vibrance…) ne tombe jamais dans l'outrance. Le film ne bave pas. Ne scintille pas. Ne met jamais en exergue ce qui ne doit pas l'être en voulant à tout prix donner dans la démonstration de force. Et même si l'on aurait parfois aimé une photographie plus « réelle » voire roots ou du moins argentique (mais cela aurait définitivement été un autre film, celui‑ci a été tourné en numérique…), le procédé HDR10+ (grande nouveauté signée Fox) nous procure déjà un immense plaisir. Difficile après cela de ne pas enfourner dans le lecteur le concert Live Aid, le vrai, pour se replonger dans ce moment de légende de l'histoire de la musique contemporaine.

Top image : aucun
Note image : 6/6
 
SON

Bohemian Rhapsody, I Want To Break Free, Radio Ga Ga, Hammer to Fall, Crazy Little Thing Called Love, We Are the Champions, We Will Rock You et consorts en Dolby Atmos, cela ressemble à un jour de fête en pleine semaine ou un mois de mai en plein hiver, une bulle d'air euphorisante procurant une sensation libératrice assez galvanisante. À écouter à fond les manettes, cette VO Dolby Atmos permet largement de pousser les curseurs pour jouer l'immersion totale. Certains en profiteront même pour (re)découvrir la voix de Freddie Mercury, on pense bien sûr à la nouvelle génération. 

 

En VF, tout y est (la clameur des 100 000 personnes venues assister au Live Aid, les effets de vague avant/arrière) mais en plus étriqué, en moins aéré et surtout en moins « Queen ». Pour la démesure qui va de soi, le jeu de tous ces excellents comédiens (on a particulièrement aimé la personnalité de Ben Hardy dans la peau Roger Taylor) et le retour dans le temps, celui où Mercury était encore vivant, VO obligatoire. D'autant que les canaux Atmos sont largement sollicités.

Top son : aucun

Note son : 6/6 

En vente ICI

Voir les commentaires

Bohemian Rhapsody devient la chanson du XXe siècle le plus écoutée en ligne

1 Avril 2019, 11:54am

Publié par ANTHEVA

Bohemian Rhapsody devient la chanson du XXe siècle le plus écoutée en ligne

Après le formidable succès dès sa sortie en 1975, le titre atteint à nouveau des sommets cette année grâce au biopic sur la vie de Freddie Mercury. Ironie de l'histoire de la musique, radios et maisons de disques n'en voulaient pas il y a quarante ans.

Bohemian Rhapsody, la chanson de 1975 de l'iconique groupe Queen est devenue la plus écoutée du XXe siècle. Universal, sa maison de production, avance le chiffre de 1,6 milliard d'écoutes en ligne sur Apple Music, Deezer, Spotify et Youtube: respectivement 600 millions d'écoutes et 750 millions sur les deux dernières plateformes. Avec ce nouveau record, Queen laisse d'autres géants du rock sur le carreau: Nirvana et sa chanson Smells Like Teen Spirit et les Guns N'Rosesavec Sweet Child O'Mine, qui étaient jusqu'à maintenant en tête du classement.

«Je suis très heureux que notre musique continue à être écoutée au maximum!», s'est enthousiasmé après l'annonce Brian May, le célèbre guitariste du groupe.Bohemian Rhapsody le film cette fois - n'y est pas pour rien. Cinq semaines après sa sortie en salles, le 31 octobre, le biopic sur Freddie Mercury, disparu en 1991, est devenu le plus rentable du genre, malgré le peu de tendresse que lui a réservé la critique: 600 millions de dollars au box-office. Un film qui a offert au groupe une rediffusion planétaire de ses tubes. 

Éclectique dans sa forme, Bohemian Rhapsody, joue avec les genres, de l'opéra rock au hard rock en passant par des parties a cappella d'anthologie. Et sans refrain. Comme une ode à la liberté musicale. Et en 1975, les grandes radios britanniques et la maison de production EMI ne veulent pas prendre le risque de le diffuser le titre. Six minutes? C'est beaucoup trop long, s'entend répondre Freddie Mercury. Il demandera à un animateur de ses amis de diffuser en douce sur les ondes des extraits du titre pour tester la réaction des auditeurs. Succès foudroyant. Des hordes de fans se pressent en vain dans les magasins. EMI se trouve ainsi forcée d'imprimer les disques au pas de course.

Vingt ans durant, Bohemian Rhapsody voguera en haut de tous les classements. À sa sortie, le morceau règne neuf semaines d'affilée sur le chart en Angleterre. Le British Phonographic Industry l'élit en 1977 «meilleur single des 25 dernières années». Succès retentissant aussi pour le clip, l'un des tout premiers de l'industrie musicale, qui contribuera à populariser ce mode de promotion. En 1991, Freddie Mercury meurt du sida. L'année suivante, une scène culte de la comédie américaine Wayne's Worldmet Bohemian Rhapsody dans toutes les têtes. Le morceau fait alors son retour au sommet des charts.Bohemian Rhapsody traverse les générations. En juin 2017, des fans venus assister à un concert du groupe Green Day commencent à chanter les premières lignes du morceau: «Is this the real life, is this just fantasy...». Avant d'être bientôt repris par 65.000 personnes dans le stade.

Voir les commentaires

QUEEN : LE PLUS GRAND GROUPE DE ROCK EXPOSÉ EN 5 CHIFFRES

31 Mars 2019, 17:01pm

Publié par ANTHEVA

Queen est l’un des plus grands groupes de rock de l’histoire de la musique, aussi populaire en Grande-Bretagne que les Beatles ou les Rolling Stones. Focus sur 5 chiffres illustrant la folie Queen.

Queen est l’un des plus grands groupes de rock de l’histoire de la musique, aussi populaire en Grande-Bretagne que les Beatles ou les Rolling Stones. Focus sur 5 chiffres illustrant la folie Queen.

Queen a vendu plus de 300 millions de disques

Entre 1971, année de sa formation à Londres, et le décès de Freddie Mercury, fin 1991,Queen aura produit 14 albums studio, de « Queen » (1973) à « Innuendo » (1991). Sans oublier « Made in Heaven » (1995), opus constitué d’enregistrements datant d’avant la disparition du leader du groupe. Jusqu’en 2009, Queen aurait vendu près de 300 millions d’albums dans le monde.

Queen : le concert record d’Hyde Park

Durant l’été 1976, Queen réalise une tournée passant par Édimbourg et Cardiff, puis donne son désormais célèbre concert gratuit à Hyde Park, à Londres. L’événement est organisé par Richard Branson et la foule est estimée à plus de 150 000 spectateurs – certaines sources penchent d’ailleurs davantage pour 180 000 ! Quoi qu’il en soit, c’est un record pour un concert dans la capitale britannique. À ce jour, aucun enregistrement de qualité du concert n’a encore été diffusé officiellement.

25 millions d’unités écoulées du « Greatest Hits I »

Pour fêter les 10 ans du groupe, la première compilation de Queen sort en 1981 et réunit 17 tubes. « Greatest Hits I » sera suivi de deux autres best-of au fil des ans. Vendu à 25 millions d’exemplaires dans le monde, ce disque est le plus gros succès de Queen. En Grande-Bretagne, l’opus s’écoule à plus de 6 millions d’exemplaires et devient l’album le plus vendu de l’histoire du pays, devançant « Sgt. Pepper’s Lonely Hearts Club Band » des Beatles ou « ABBA Gold : Greatest Hits » du groupe suédois. 

Plus de 27 années cumulées dans les charts anglais

Queen possède d’autres records édifiants au Royaume-Uni. Mieux que le King Elvis Presley lui-même ou les Beatles, les tubes du groupe londonien et de son chanteur, Freddie Mercury, sont restés classés dans l’ensemble des charts 1422 semaines soit 27,3 ans ! Cela vaut à Queen d’être inscrit au Livre Guinness des records depuis 2005.

Queen et son « Magic Tour » : 1 million de spectateurs

En 1986, Queen se lance dans son « Magic Tour », une tournée à guichets fermés avec en conclusion majestueuse deux dates dans le mythique stade de Wembley. La demande est si forte que le groupe envisage un troisième Wembley de suite, mais doit se rabattre sur le parc de Knebworth qui accueillera 120 000 fans supplémentaires. Le « Magic Tour » constituera la tournée la plus faste de Queen, avec plus d’un million de spectateurs dans le monde, dont 400 000 rien qu’au Royaume-Uni.

Voir les commentaires