Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Queenworld.fr

BRIAN MAY - RED SPECIAL (ALBUM) 1998

13 Décembre 2009, 19:11pm

Publié par ANTHEVA

 Rock-my-world.FrRed Special est un mini album de Brian May, guitariste de Queen. Il contient deux chansons live enregistrées à Paris le 9 juin 1998, des chansons éditées de l'album Another World ainsi que des faces B. L'album est uniquement sorti au Japon, afin de promouvoir la tournée dans ce pays.

Le titre de cet album fait référence au nom que Brian May a donné à la guitare qu'il a confectionnée, dans sa jeunesse, avec l'aide de son père et qui est devenue indissociable du guitariste ainsi que du groupe Queen, la Red Special. Néanmoins, les deux chansons live ont été interprétées en semi-acoustique. Brian May n'utilise donc pas sa célèbre guitare rouge.

Hammer to Fall est pour la première fois jouée dans une variante slow/fast (lent/rapide). Brian May s'est peut-être inspiré de la version slow/fast de We Will Rock You que Queen jouait en live à la fin des années 1970 et au début des années 1980.


 Titres de l’album :

  1. On My Way Up (enregistré en public à Paris, en juin 1998) (May) 8:06
  2. Why Don't We Try Again (May) 5:23
  3. Maybe Baby (Petty/Hardin) 2:12
  4. Business (USA Radio Mix Uncut) (May) 5:11
  5. Another World (May) 4:07
  6. Only Make Believe (Twitty/Nance) 2:39
  7. Hammer to Fall (enregistré en public à Paris, en juin 1998) (May) 9:12
  8. Brian Talks (A Tribute to Cozy Powell) 1:13
  • Arrangement et production – Brian May
  • Ingénieur du son et co-production – Justin Shirley-Smith
  • Chant, guitares, basse, claviers et programmation: Brian May

Sauf :

  • Piste 2 - Batterie et percussions : Cozy Powell ; Enregistrement additionnel : David Richards
  • Piste 4 - Batterie et percussions : Cozy Powell ; Mixage additionnel : Neil Amor
  • Piste 5 - Batterie et percussions : Steve Ferrone ; Basse : Ken Taylor ; mixé par David Richards
  • Piste 3 et 6 - Batterie et percussions : Cozy Powell ; Basse : Neil Murray ; Guitare : Jamie Moses ; Claviers : Spike Edney
  • Design : Richard Gray
  • Supervision de l'équipement et maintenance : Peter Malandrone

Voir les commentaires

LES GUITARES DE BRIAN MAY

13 Décembre 2009, 11:40am

Publié par ANTHEVA

Rock-my-world.Fr

Au début des tournées de Queen, Brian May emporte une Fender Stratocaster comme guitare de rechange, qu’il remplace en 1974 par une Les Paul Deluxe, puis une réplique de sa Red Special l’année suivante. Insatisfait, il la remplace en 1982 par une Gibson Flying V jusqu'à ce qu'il obtienne une meilleure réplique de sa chère Red Special.

En même temps que la fabrication de la Red Special, Brian May et son père ont mit au point un deuxième plan de guitare. Mais vu le succès de la Red Special, May n’éprouva pas le désir de débuter le travail de la seconde. Les plans ont été remis au luthier Andrew Guyton en 2004/05, et après quelques modifications, la guitare a été construite. Elle a été baptisée “The Spade” en raison de sa forme, mais elle est aussi connu sous le nom de “The Guitar That Time Forgot”. Pour le moment, la guitare n’a jamais été utilisée lors d’un enregistrement.

Liste des guitares utilisées par Brian May:


EN STUDIO:

  • Hairfred acoustic (White Queen, Jealousy, The Prophet's Song )
  • Fender Telecaster (Crazy Little Thing Called Love)
  • Ibanez Joe Satriani (Nothing But Blue)
  • Parker Fly (Mother Love)
  • Burns Double Six (Long Away)
  • Ovation acoustics [12 cordes]
  • Martin D18 Dreadnought
  • Gibson Chet Atkins (Is this the World we Created etInnuendo)

SUR SCENE:

  • Fender Stratocaster (guitare de rechange de 1972 à 1973)
  • Gibson Les Paul Deluxe (guitare de rechange de 1974 à 1975)
  • John Birch Brian May guitar [copie Red Special] (1975-1982)
  • Gibson 'The V' (guitare de rechange pour le Hot Space Tour en 1982)
  • Guild Brian May [copie Red Special] (1985-1997)
  • Fryer Brian May [copie Red Special] (1998-aujourd’hui)
  • Fender Telecaster [Noire] (Crazy Little Thing Called Love durant le Magic Tour de 1986)
  • Burns Bison
  • Ovation acoustic (Love of my Life, Let your Heart Rule your Head et '39 durant le Brian's Back to the Light tour)
  • Gibson Chet Atkins CE (Love of my Life, Is this the world we created et Rock'n'Roll medley durant le Magic Tour de 1986)
  • Godin A-12 Thinline 12-string [electric/acoustic guitar] (Crazy Little Things Calling Love durant le Freddie Mercury Tribute Concert en 1992)
  • Collings Acoustic (Durant le Brian's Another World Tour.)
  • Guild acoustics [12 cordes] (Love of my Life, 39', Long Away, Tavaszi Szel et la première partie de Teo Teorriatte durant la tournée de Queen + Paul Rodgers)
  • Yamaha Silent guitar (Crazy Little Thing Called Love durant la tournée de Queen + Paul Rodgers)

VIDEOS:

  • Greco Brian May90 [copie Red Special] (Good Old Fashioned Lover Boy)
  • Washburn RR2V (Princes of the Universe)
  • Fender Telecaster [Black] (Crazy Little Thing Called Love, Backchat)
  • Satellite Strat [copie Fender] (Play the Game)
  • John Birch Brian May guitar [copie Red Special] (We Will Rock You et Spread Your Wings)
  • Custom 'skull' guitar [Faite spécialement pour la video] (It's a Hard Life)

Voir les commentaires

INTERVIEW DE PETER FREESTONE (2007)

13 Décembre 2009, 11:12am

Publié par ANTHEVA

 Rock-my-world.FrPeter, quand es-tu venu à Montreux pour la première fois ?
Je ne sais pas exactement vraiment. Je suis un vieil homme maintenant !! (éclats de rire) hum c’était en 1980.

Pourquoi  ?

Chaque fois que nous sommes venus à Montreux c’était uniquement pour enregistrer.

Tu venais donc avec Freddie et Queen ?

Oui. Pour des séances d’enregistrements au Mountain Studios. Ce fut la première mais pas la dernière fois. Je logeais au Montreux Palace.

Peux-tu nous raconter quelque chose de spécial ?

C’était une expérience merveilleuse car je ne connaissais pas cette belle ville avant.

Pourquoi une “expérience merveilleuse” ?

Il est difficile de décrire avec des mots ce que l’on ressent. Une photo parle d’elle même avec des centaines de mots. Quand tu regardes par la fenêtre et que tu vois cette magnifique vue avec le lac, les montagnes, la paix….. c’est à peu près la même chose qu’une photo.


Des fêtes ou des parties ?

Il n’y avait aucun endroit à Montreux pour faire la fête. Bon d’accord il y avait deux clubs. Mais Freddie s’ennuyait de croiser les mêmes personnes chaque jour. Il y a des studios un peu partout où la vie nocturne était très animée mais je dois dire que Montreux avait le meilleur studio d’enregistrement. David Richards était l’ingénieur du son. Montreux était vraiment un endroit pour enregistrer. Rien d’autre.

As-tu rencontré d’autres musiciens ou des “gens célèbres” ici  ?
Eugene Chaplin (le fils de Charlie Chaplin) était l’assistant de David dans le studio ! La plupart des amis de Freddie n’étaient pas des musiciens. Tu n’as pas besoin d’être musicien ! Quand il invitait des gens pour des fêtes, à Londres, la plupart venaient du théâtre. C’étaient des acteurs. Par exemple Freddie Mercury a présenté Anita Dobson (actuellement l’épouse de Brian May) à Brian lors d’une de ces fêtes. La vie privée de Freddie était plutôt du côté théâtre que du côté des affaires musicales mais cela ne l’a pas empêché  d’avoir de très bons amis dans le domaine musical comme Elton John, Cliff Richards, Dave Clark, David Bowie….pour n’en citer que quelques-uns.


Quelles furent tes activités pendant ces dernières années ?

L’événement qui est toujours marqué dans mon carnet de rendez-vous sitôt la date connue est le Freddie Mercury’s Montreux Memorial Day. J’ai été impliqué dans cette manifestation depuis le début voici 5 ans mais malheureusement je n’ai pas pu être présent au premier car j’étais malade mais j’ai donné des conseils sur le menu à préparer. Je suis tellement heureux de faire partie de cet événement régulier en hommage à Queen et plus particulièrement Freddie Mercury. Un tribute band (coverband) australien m’a demandé de donner des conseils. C’est génial pour moi de pouvoir donner des conseils à des gens sur mes expériences.

Tu veux dire… des expériences sur les concerts de Queen ?

Oui d’une certaine façon. Le contenu des concerts, comme les costumes, quels morceaux ont été joués et quels sont leurs effets sur le public. Quelqu’un m’a dit une fois que j’avais entendu « Bohemian Rapsody » en concert 374 fois !!! Alors je pense que tu peux dire que j’ai un peu d’expérience.


Après ces nombreux concerts es-tu toujours un fan de musique rock ?

Pour être tout à fait honnête je n’ai jamais été vraiment un fan de musique rock ! Quand j’ai commencé à travailler pour Queen j’étais employé au bastion de la musique classique qui est le Royal Opera House à Londres. Pendant tout ce temps que j’ai passé avec Queen j’arrivais à me retrancher dans la musique classique quand le rock devenait trop intense. Mais je suis devenu un énorme fan de Queen en 1996 quand j’ai commencé à travailler avec David Evans sur ce qui est devenu le livre « Freddie Mercury ».

Qui est David Evans ?

David Evans est un ami de longue date de Freddie. Ils se sont connus en 1975 quand David travaillait pour John Reid Enterprises. John Reid était le manager de Queen et de Elton John à cette époque. Il est écrivain et de ce fait, la personne idéale pour avoir transcrit nos trois années de discussions.


Comment vis-tu maintenant ?

La plupart du temps je reste à la maison en attendant que le téléphone sonne et que l’on me demande de faire quelque chose. Ce sont surtout des interviews, des participations à des documentaires télévisés ou quelque chose en relation avec Freddie. Alors si vous avez un travail pour moi contactez moi via montreuxmusic !

Cette année 2007 je dois dire que Montreux est ma seconde maison parce que j’y suis pratiquement 2 semaines par mois. Constatant que les endroits que fréquentaient Freddie à Montreux disparaissent les uns après les autres, et que l’actuelle Brasserie Bavaria fermera ses portes prochainement, Rita, Norbert et moi, avons trouvé l’idée de ce tour qui continue dans le même esprit que celui qui a été organisé voici quelques années avec la visite du Mountain Studios qui était le point culminant du tour. Le Mountain Studios n’existe plus et le même sort est réservé à ce restaurant l’an prochain. Alors ce que nous mettons sur pied est une rencontre, certains samedis à midi, et mangeons des plats que je prépare moi-même selon les recettes que j’ai utilisées pour Freddie. Ensuite nous faisons une excursion en bateau privé vers la statue, le Lake House et l’appartement de Freddie qui est suivi par une promenade à travers Montreux en nous arrêtant à divers endroits où je donne des explications et des commentaires du passé. Nous terminons de l’autre côté de la ville, au Montreux Palace où nous prenons le thé et mangeons un cake selon la recette que je leur ai donnée d’un dessert que Freddie mangeait parfois à Garden Lodge. Pour terminer le tour nous passons par le bord du lac jusque vers la statue. Parfois, la suite que Freddie occupait est libre et le Palace très généreusement nous permet de la visiter.

J’ai déjà agendé en octobre et novembre un voyage de 4 jours en Icelande. Un de mes amis, Martin Huizinga, et moi-même, essayeront de battre le record de 35'000 euros. Montant que nous avons versé à l’organisation pour la lutte contre le sida en Hollande. L’an dernier ce sont 17 écoles hôtelières dans tout le pays qui ont été impliquées dans le projet « Freddie’s dinner ». C’est la première fois que j’ai été impliqué, avec un pays entier, pour la recherche de fonds pour la lutte contre le sida. Evidemment nous ne pouvons pas oublier le Freddie Mercury’s Montreux Memorial Day qui nous a donné, cette année, d’énormes maux de tête ! Mais je pense que nous avons trouvé les meilleures solutions possibles pour tout le monde.

Interview réalisé par le site MontreuxMusic.com

Voir les commentaires

QUEEN - PLAY THE GAME (1980)

13 Décembre 2009, 10:13am

Publié par ANTHEVA

Play the Game est une chanson du groupe britannique Queen écrite par Freddie Mercury. Première chanson de l'album The Game, elle est sortie en single en mai 1980. Rompant avec une tradition qui durait depuis le début de leur carrière et qui stipulait dans les pochettes de chaque album qu'aucun synthétiseur n'avait été utilisé, Play the Game est la première chanson a recourir à cet instrument.

Freddie Mercury aurait écrit cette chanson après une rupture sentimentale, ce qui transparait bien dans les paroles. L'utilisation d'un synthétiseur, un Oberheim OB-X, a choqué plus d'un fan, mais ce changement de direction dans leur style de musique a fait gagner plus de fans à Queen qu'il n'en a fait perdre : l'album The Game, sorti un mois après le single, a cartonné un peu partout dans le monde.

La face B, A Human Body, est une chanson écrite par Roger Taylor et n'apparaît pas sur l'album The Game ; le single Play the Game est donc le seul support sur lequel on peut trouver cette chanson.

Le clip de la chanson, réalisé par Brian Grant, a été tourné dans les studios Trillion à Londres. Le groupe interprète la chanson et quelques effets de lumières sont ajoutés : un écran bleu permet l'affichage d'un mur de flammes multicolores derrière la scène où se trouve le groupe.

Brian May ne sert pas de sa traditionnelle Red Special, et ce afin d'éviter de l'endommager dans la scène où Freddie attrape sa guitare violemment avant de la lui rendre en la jetant.

Le clip, tout comme la pochette du single, a vivement fait réagir les fans à l'époque. C'était en effet la première fois qu'on pouvait voir Freddie Mercury arborer son nouveau look - cheveux coupés courts et moustache. S'en suivirent des milliers de lettres adressées au fan-club, accompagnées de rasoirs et demandant à Mercury d'abandonner ce look, ce qu'il ne fit pas bien sûr et qu'il garda pour les six prochaines années.



fdfgd.jpg

Voir les commentaires

QUEEN - INNUENDO (LA CHANSON) 1991

11 Décembre 2009, 22:04pm

Publié par ANTHEVA



 Rock-my-world.Fr

 

 

1990, les musiciens de Queen apparaissent à la télévision Britannique pour une remise d'Awards, on y voit un Freddie Mercury pâle et amaigri. Le groupe n'ayant pas tourné pour l'album The Miracle (1989), les spéculations sur la santé de l'homme vont bon train, elles sont cependant démenties rapidement. En réalité, le chanteur a contracté le virus du sida dans le milieu des années 80, une période de fêtes et "d'excès sexuels" aux retombées catastrophiques.

Queen cache la maladie aux fans. Fin 90, le groupe entre en studio pour l'enregistrement d'un nouvel album. La santé du chanteur se dégrade de jour en jour, l'entourage de la star se rend à l'évidence, Innuendo sera l'album testament de Freddie Mercury.

J'en reviens à aujourd'hui et j'écris cette chronique en écoutant Innuendo comme au tout début (nostalgie, nostalgie..). Je peux dire que ce chef-d'oeuvre de Queen me donne toujours autant de frissons, et ce malgré les centaines d'albums (et de genres différents) que j'ai entendu depuis mes années collège.
Ce premier morceau éponyme, restera l'une des plus grandes "pièces" musicales qui m'aient été donné d'écouter, avec son côté "sombre et puissant", mais aussi paradoxalement "léger et Mainstream"..

Innuendo est bouleversant, impressionnant, complexe et original. L'introduction décrite plus haut restera gravé à jamais, la voix de Freddie Mercury aérienne et profonde me marquera pour toujours, l'enchaînement magistral de mots, d'une force indescriptible "Our lives dictated by tradition, superstition, false religion" donne l'impression de partir en révolution, en vers et contre tous...Queen y est ici fédérateur et énergique, sans pourtant être Hard Rock, Punk ou Metal, la musique du groupe et puissante et en impose.

Le passage acoustique fait redescendre la pression, soudain, la "guitare flamenco" s'invite à l'oeuvre, moment absolument fantastique et inattendu. On retrouve ensuite le célèbre travail du groupe sur les voix superposées, une des caractéristiques du "son Queen".
Gros break, solo électrique presque Heavy metal, le rythme est soutenu et redescend une nouvelle fois, Roger Taylor faisant un travail monstrueux derrière les fûts (jeu simple mais intelligent). Quand on entre en matière avec un tel morceau, que l'on passe à l'intérieur d'une même structure de quatre à cinq styles totalement différents dans un enchaînement parfait et sans un accroc, que peut-on espérer de plus?


Gros break, solo électrique presque Heavy metal, le rythme est soutenu et redescend une nouvelle fois, Roger Taylor faisant un travail monstrueux derrière les fûts (jeu simple mais intelligent). Quand on entre en matière avec un tel morceau, que l'on passe à l'intérieur d'une même structure de quatre à cinq styles totalement différents dans un enchaînement parfait et sans un accroc, que peut-on espérer de plus?

Voir les commentaires

ZANDRA RHODES - LE LOOK SEVENTIES DE QUEEN

11 Décembre 2009, 21:16pm

Publié par ANTHEVA

 

Rock-my-world.FrA part le fait qu´elle ait les cheveux roses et un fort accent british, Zandra est surtout une couturière hors paire. Née en Angleterre en 1940, elle suit d´abord des études d´art, pour ensuite se lancer dans la création de vêtements. A ses débuts, ses pièces sont considérées par les couturiers britanniques traditionnels comme outrageantes. Finalement, en 1969, elle ouvre sa première boutique, à Londres.
Au fil des ans, elle crée pour la Princesse Diana, crée les incroyables tenues de scénes de Freddie Mercury, et pour beaucoup d´autres gens riches et célèbre dans le monde entier !
Vivant la moitié de l´année à San Diego, elle a eu l´opportunité de designer les costumes de trois opéras pour cette ville. Son premier est La Flûte Enchantée de Mozart en 2001, ensuite elle a conçu les costumes pour Aida de Verdi, et enfin elle a imaginé les costumes ainsi que les décors pour Les Pêcheurs de Perles de Bizet, à l´affiche à l´Opéra de Montréal jusqu´au 13 novembre 2008.
En plus de la création de vêtements prêt-à-porter et costumes de scène, Zandra Rhodes a plusieurs fois joué son propre rôle dans des séries télévisées telles que Ab Fab.
Au cours de sa vie, Zandra a souvent été félicitée, elle a notamment été nommée Commander of the British Empire par la Reine d´Angleterre en 1997. Et elle a été classée parmi le top 100 des designers dans le monde !

freddie mercury4


Brian_May_75.jpg

queen33-20--20live.jpg 

F.Mercury.jpg

Voir les commentaires

ROGER TAYLOR - THE REACTION A SMILE

11 Décembre 2009, 19:10pm

Publié par ANTHEVA

the reaction 2

En 1965 Roger Taylor intégra un groupe appelé Johnny Quale and The Reaction. Et, lorsque le chanteur, Johnny Quale les abandonna, Roger dût le remplacer au chant (en plus d’être le batteur) et le groupe devint The Reaction.

Ils étaient assez populaires dans les Cornouailles, ils gagnèrent même en mars 1966 un concourt de la région. Ce fut durant cette période que Roger s’intéressa à Jimi Hendrix, du coup, le groupe vira à un son Rock psychédélique, interprétant des covers de Cream par exemple.

En 1967, Roger obtient 7 O-Levels et 3 A-Levels, ce qui lui permit de s’inscrire à la London Hospital Medical School afin de suivre une formation de dentiste. Il quitta donc Truro pour s’installer dans un meublé à Londres. Il dût par la suite abandonner son ancien groupe en raison de ses études.

the reaction 

Lors de sa seconde année d’étude, Roger Taylor se mit en tête d’intégrer un groupe. Et un jour, son colocataire Les Brown vit une annonce sur les murs de l’Imperial College. Elle expliquait qu'un groupe recherchait un batteur style Ginger Baker/ Mitch Mitchell. Il la transmetta à Roger et ce dernier répondit à cette carte.

Le groupe en question était Smile. Brian May et Tim Stafell fixèrent un rendez-vous pour son audition. Et Roger put rejoindre le nouveau groupe.
 

Smilestage1

Smile lui prenait énormément de temps, aussi il décida d’arrêter ses études après avoir obtenue la première partie de son diplôme de dentiste en août 1968.

Smile fit beaucoup de concerts, notamment à l’Imperial College et dans les Cornouailles, la région de Roger et gagnait en réputation.

Début 1969, Tim Stafell présenta Roger à Freddie Bulsara. Les deux devinrent très bons amis. Et durant l’été 69, Roger proposa à Freddie d’acquérir un stand au Kensington Market afin de se faire un peu d’argent. Ils y vendaient au début toutes sortes d’objets, mais ensuite ils optèrent pour la vente de vêtement.

En mai 1969, Smile signa un contrat chez Mercury Records et enregistra un single mit en vente aux États-Unis en août 1969. Mais début 1970, Tim Stafel quitta Smile et Mercury Records mit fin au contrat du groupe, mais la c'est une autre histoire.


Rock-my-world.Fr



Voir les commentaires

JOHN DEACON - LISTE DES DIFFERENTES BASSES.

10 Décembre 2009, 22:53pm

Publié par ANTHEVA

Rock-my-world.Fr

  • La première basse de John Deacon était une Eko.
  • Plus tard il utilisa une Rickenbacker 4001, c’est avec elle qui se présenta devant Queen pour son audition. Il s’en servira durant les tous premiers concerts et la session d’enregistrement aux studios De Lane Lea en 1971.
  • Lorsque le groupe a commencé à enregistrer aux studios Trident, il eut des problèmes avec celle-ci et acquit deux Fender precision 1967 Sunburst Finish avec pour seule différence : un logo argenté et un logo noir. La première est devenue son instrument principal pour les derniers concerts de 1972 et toutes les tournées de 1973-1975. Mais avant A Night At The Opera l’ordre fut inversé. On peut voir la deuxième version dans les vidéos Liar, Killer Queen, Keep Yourself Alive… Ensuite, John Deacon voulu donner un nouveau look à ses deux basses. Il enleva la peinture pour lui donner un aspect naturel. Cette version peut se voir en live durant les tournées de 1975 jusqu’aux tournées de 1985. On peut aussi la voir dans les vidéos de Bohemian Rhapsody, Somebody To Love, We will Rock You ou encore A Kind Of Magic. Et de nouveau, avant le Magic Tour, il décida de remodeler ses basses. Cette fois-ci elles furent peintes en noir. Avec cette nouvelle apparition on peut les voir dans These Are The Days Of Our Lives et The Freddie Mercury Tribute Concert. Au début de l’année 1977, John Deacon eut une nouvelle basse : une Fender precision Fretless avec des finissions Sunburst, qu'il utilisait pour '39 (émulation de la contrebasse utilisée lors de l'enregistrement original) et My Melancholy Blues sur scène. En studio on peut l’entendre sur My Melancholy Blues ou Jealousy.
  • En 1977, alors que la tournée aux États-Unis venait de commencer, Peter Hince acheta à John Deacon une MusicMan Stingray de couleur sunburst. Il l’utilisa pour cette tournée en tant que basse principale et quelques vidéos (Another One Bites The Dust, Tie Your Mother Down, Fat Bottomed Girls). Du News of the world Tour jusqu'au The Works Tour en 1985, la MusicMan sera utilisée seulement pour des musiques particulières (Sheer Heart Attack, Another One Bites the Dust et Back Chat), et utilisés parfois en studio aussi.
  • Fin 1977 jusqu’au début du News of the World Tour aux USA, il essaya une Old Fender precision 1954 Masterbuilt. Mais début 80, il arrêta de l’utiliser, sauf pour l’enregistrement de Coming Soon (1979) et dans la vidéo de Back Chat (1982).
  • En 1980, Kramer lui fit un nouveau modèle personnalisé. Il s’agit d’un modèle DMZ qu’il utilise dans les vidéos Play the Game et Las Palabras De Amor et en tant que basse de rechange durant le Queen Rock Montréal jusqu’au Hot Space Tour.
  • En 1981, Fender lui conçu un prototype special de Precision de couleur jaune que Deacon utilisa pour l’enregistrement de l’album Hot Space (Under Pressure en particulier) ainsi que les concerts entre 1981 et 1985. Il est possible de voir la basse dans les interprétations lives de Under Pressure.
  • Au milieu des années 80, une nouvelle Fender precision Elite 1 rouge, lui servit pour mimer des performances durant les vidéos (One Vision, I want it all, Headlong), mais aussi durant le concert au Knebworth et au Freddie Mercury Tribute Concert pendant Radio Ga Ga.
  • En 1986, John Deacon se sert une Warwick Buzzard couleur café pour les vidéos promotionnelles (Friends Will Be Friends)
  • A la fin des années 80, un luthier, Roger Giffin, fabriqua une nouvelle basse pour John Deacon, de couleur marron. On peut la voir dans Princes Of The Universe, The Invisible Man et Breakthru.
  • Pour la vidéo Killer Queen de 1974 (pour la télévision allemande), on peut voir John Deacon utiliser une Fender Jazz Bass couleur café.
  • Pour ses guitares acoustiques, il utilisait une Martin D-18 et une Ovation. Le piano dont il jouait dans Another One Bites the Dust était un Bösendorfer et dans You're My Best Friend, un Hohner Pianet N. Pour les synthétiseurs il se servait d’un Oberheim OB-X, un Roland Jupiter 8 et un Yamaha DX7.

Voir les commentaires

QUEEN - THE SHOW MUST GO ON (1991)

10 Décembre 2009, 21:43pm

Publié par ANTHEVA

 Rock-my-world.Fr

The show must go on est une composition musicale de la formation de rock britannique Queen sortie le 14 octobre 1991 au Royaume-Uni sous le label EMI Parlophone. Elle est issue de l'album Innuendo connu pour être l'un des plus aboutis de la carrière du groupe. Il s'agit aussi et surtout du dernier album enregistré et diffusé du vivant de Freddie Mercury, chanteur du groupe, alors déjà très affaibli par le virus du sida qui aura raison de lui le 24 novembre 1991 des suites d'une broncho-pneumonie.

Les paroles sont truffées d'allusions, métaphores, et autres figures de style, ce qui rend difficile la compréhension des paroles. Elles annoncent de manière à peine voilée la tragédie qui s'annonce. À la fin, le texte évoque la détermination, la furieuse envie de vivre (« I have to find the will to carry on the show », soit «je dois trouver la volonté de continuer le spectacle») malgré des forces qui s'évanouissent («  inside my heart is breaking » soit «en moi, mon cœur se brise»). Mais on sent aussi la volonté de Mercury de continuer la musique jusqu'au bout (ne serait-ce que dans le titre, expression utilisée aujourd'hui pour dire que, quoi qui se passe "en coulisse", le spectacle doit continuer), de rester présent pour le public ("Hold the line" -n.b: allusion à une célèbre chanson du groupe Toto). Il veut garder le sourire pour son public ("but my smile still stays on").

Du point de vue de l'harmonie, la chanson débute en Si mineur (ce qui est déjà une tonalité triste), elle fait un court passage en Do# Mineur comme si la chanson laissait entendre un espoir (augmentation d'un ton), mais pour finalement retomber en Si mineur. L'accord final laisse ce malaise étrange, car c'est au début un accord en Si mineur, mais le Do dièse va venir perturber l'accord et créer la dissonance.

Le titre composé initialement par Brian May (le guitariste) et arrangé par l'ensemble des membres du groupe se caractérise par une orchestration symphonique minutieuse. Il se distingue également par un recours très fréquent aux modulations.

Le rythme de la batterie tout en contretemps y est lourd et pesant, l'ambiance inquiétante, le riff de synthétiseur se veut obsédant et impitoyable par son rythme parfaitement constant contrairement aux autres instruments qui semblent plus hésitants. La guitare-lead et la voix de Freddie Mercury se répondent tout au long du morceau dans un écho tragique qui mêle à la fois espoir et résignation. La basse de John Deacon alterne des rythmes en phase avec le reste de l'orchestre, et des contre-temps qui donne cette impression d'incertitude au morceau.

Deux solos ponctuent le morceau, c'est surtout le deuxième qui laisse entendre des choir-guitares finement modulés qui clament une sorte de rappel du refrain, et de sa signification.

La structure en tenue et crescendo transcende la mise en scène dramatique et trouve sa chute par un Freddie Mercury lyrique qui finit en beauté son chant, tandis qu'un chœur, sans conviction de croyance dans la vie, reprend mécaniquement le morceau comme un disque rayé avec un fade out qui laisse entendre l'éternité.



  • Monté en véritable rétrospective de l'histoire visuelle du groupe, le clip enchaîne les clins d'œil nostalgiques à l'exubérance du chanteur et à son talent de show-man lors de ses 20 années de carrière d'icône de la musique rock.
  • Comme toutes les autres vidéos de l'album Innuendo, la direction est confiée à l'équipe autrichienne team DoRo composée de Rudi Dolezal et Hannes Rossacher. Ces derniers ont régulièrement collaboré aux travaux du groupe depuis la vidéo du morceau One Vision (1985). À noter que ce sont ces deux réalisateurs qui ont dirigé les trois membres rescapés sur leur morceau hommage No-One But You (Only The Good Die Young) sorti en 1997.

Voir les commentaires

CONCOURS ROCK-MY-WORLD.FR - EMI : PLUS QUE 6 JOURS!

10 Décembre 2009, 18:05pm

Publié par ANTHEVA

Rock-my-world.Fr 

Participez au grand jeu concours gratuit ABSOLUTE GREATEST Par ROCK-MY-WORLD.FR, du 21 novembre au 16 decembre 2009, et tentez de gagner l’un des nombreux cadeaux mis en jeu !

5 Exemplaires de l'édition limitée d' "Absolute Greatest"

10 Livres sur Freddie Mercury (en anglais) non défini

20 Affiches Queen "Absolute Greatest"

Les regles sont trés simples, inscrivez-vous sur le site, dans la section "Newsletter", et répondez au questionnaire suivant:


Rock-my-world.Fr
Envoyez vos réponses à Rock.My.World@aliceadsl.fr avant le 16 decembre minuit.

le tirage au sort des gagnants aura lieu le jeudi 17 decembre 2009


Voir les commentaires