Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Queenworld.fr

FREDDIE MERCURY - L' AMOUR DE L'ART

10 Novembre 2009, 18:11pm

Publié par ANTHEVA

Rock-my-world.Fr


Au printemps 1966, Freddie Mercury quitte Isleworth, ayant obtenu la note nécessaire à son admission au Ealing Art College de Londres, à l'entrée duquel on trouve aujourd'hui une plaque posée en mémoire de ce célèbre ancien élève. À la rentrée scolaire, il commence des études d'illustration graphique et s'installe dans le quartier de Kensington, dans un appartement loué par un ami. Le quartier est alors une ruche culturelle dans laquelle se retrouvent de nombreux artistes très créatifs. À quelques pas de chez lui s'étend Kensington Market, quartier fréquenté par l'élite intellectuelle et artistique de Londres.
Cliquez sur le lien pour la suite de l'article

Voir les commentaires

les prisonniers dansent sur Queen!

10 Novembre 2009, 08:07am

Publié par ANTHEVA



Les détenus de la prison de Cebu se sont fait connaître après la diffusion d’une vidéo les montrant exécutant une chorégraphie sur la chanson « Thriller » de Michael Jackson. Aujourd’hui, ils refont parler d’eux en réalisant un spectacle sur les meilleures chansons de Queen.

Voir les commentaires

AQUISITION:THE MIRACLE 12' - PAIN IS SO CLOSE TO PLEASURE 7'

9 Novembre 2009, 19:36pm

Publié par ANTHEVA

Rock-my-world.FrRock-my-world.Fr 




















Derniére aquisition en date, la version collector de l'album"The Miracle" ,qui est le 13e album studio du groupe Queen, sorti le 22 mai 1989. De cet album sortiront cinq singles : The Miracle, Breakthru, The Invisible Man, Scandal et le tube I Want it All. Dès sa sortie, l'album est entré à la première place des hit-parades anglais. Freddie Mercury étant déjà très malade, aucune tournée n'a suivi la sortie de l'album.avec la photo montage en noir & blanc.
"Pain is so close to pleasure",est une chanson de Queen écrite parFreddie Mercury et John Deacon, et qui se trouve sur l'album A Kind of Magic sorti en 1986,La chanson a commencé comme un riff que jouaitBrian May, avant que Mercury et Deacon n'en fassent une chanson. John Deacon y joue de la guitare rythmique.

Voir les commentaires

QUEEN - GREATEST HITS VOL.1 (1981)

9 Novembre 2009, 18:00pm

Publié par ANTHEVA


Rock-my-world.Fr
En choisissant d'éditer son premier best of en 1981, Queen s'est permis d'accumuler au fil des années une multitude de hits imparables,tous réunis dans ce disque incontournable aux couleurs diverses et variées. Vous avez ici un album composé uniquement de tubes planétaires, aucun compromis, cette compilation monumentale,  est toujours la compilation la plus vendue dans le monde ,bien au-delà des Beatles et autres Michael Jackson(R.I.P) Un must pour toute discothèque  qui se respecte.
 
QUEEN GREATEST HITS 1981

  1. Bohemian Rhapsody (5'58) (1975)
  2. Another One Bites the Dust (3'36) (1980)
  3. Killer Queen (3'02) (1974)
  4. Fat Bottomed Girls (3'24) (1978)
  5. Bicycle Race (3'03) (1978)
  6. You're My Best Friend (2'52) (1975)
  7. Don't Stop Me Now (3'31) (1978)
  8. Save Me (3'48) (1980)
  9. Crazy Little Thing Called Love (2'43) (1979)
  10. Somebody to Love (4'57) (1976)
  11. Now I'm Here (4'15) (1974)
  12. Good Old-Fashioned Lover Boy (2'55) (1976)
  13. Play the Game (3'33) (1980)
  14. Flash (2'48) (1980)
  15. Seven Seas of Rhye (2'50) (1974)
  16. We Will Rock You (2'02) (1977)
  17. We Are the Champions (3'01) (1977)

Voir les commentaires

ROCK MY WORLD - SECTION VINYL

9 Novembre 2009, 00:19am

Publié par ANTHEVA


Rock-My-World.fr enrichit son site  avec l'ajout de la section "MA COLLECTION" qui regroupe d'une part,la partie vinyl et plus tard l'ensemble de ma collection.Bien sur,celle-ci seras mis à jour régulièrement et plus particuliérement l'ajout de photos.N'hésitez pas à me  laisser un commentaire si vous passez par la!

Voir les commentaires

QUEEN : A KIND OF MAGIC (1986)

8 Novembre 2009, 19:40pm

Publié par ANTHEVA

Rock-my-world.FrA Kind of Magic comporte un certain nombre de titres que l’on peut entendre dans le film Highlander de Russell Mulcahy (deux tiers de l’album en fait).
Principalement , l’album se partage entre morceaux pop véritablement peu agressifs, nappés pour beaucoup d’une bonne couche de synthé, et de morceaux déployant une puissance électrique indéniable, qui s’inscrivent en lettres de flammes dans le marbre massif du hard-rock.

D’ailleurs, même si on entre dans l’album sur l’électrique One Vision, qui sert de générique au film Iron Eagle, les morceaux les plus calmes se situent au début. Le titre A Kind of Magic, deuxième grand tube signé Taylor, présente encore un développement à la guitare qui le fait osciller entre la pop, pour les effets électro et le groove de la rythmique, et le rock, pour les solos et la prestation de Freddie. Mais on enchaîne ensuite avec le sympathique slow One Year of Love où la guitare laisse totalement sa place à une nimbe de claviers et à un saxophone mélancolique. Pain Is so Close to Pleasure, que je considère comme le morceau le plus faible, car détonant un peu avec le reste, évolue dans une veine « pop-dance » assez légère, où Freddie officie en voix de tête (à noter quand même un bon solo de guitare pour conclure le titre). Un titre qui fera un malheur pour vos soirées S-M.
Le niveau remontera ensuite avec la ballade chaleureuse Friends Will Be Friends puis la magnifique complainte contemplative Who Wants to Live Forever, chantée en duo par Freddie Mercury et Brian May. Ce dernier titre, qui se trouve à la césure du film de Mulcahy, présente d’ailleurs quelques arrangements symphoniques réalisés par Michael Kamen (remarqué pour son travail avec Pink Floyd et plus récemment Metallica, sans compter ses B.O. de films), qui s’est occupé des passages orchestraux de Highlander.
A ce moment de l’album, on peut se dire que a Kind of Magic est bien joli certes, mais que l’on peut déplorer qu’il ait le ventre un peu mou. C’est dans ce climat de contestation ambiante qu’arrive le monstrueux Gimme the Prize, thème du Kurgan (le méchant d’Highlander), qui intègre d’ailleurs quelques samples du film, et qui remet les pendules à l’heure. La batterie se fait pesante, la guitare abrasive se déchaîne (cf. l’introduction ou le passage où elle imite une armée de cornemuses écossaises) et Freddie Mercury absolument impérial, nous sort de son coffre un trésor de puissance vocale (il s’agit peut-être de sa prestation la plus puissante de toute la discographie d’ailleurs…). Don’t Lose Your Head ensuite présente des atours un peu plus synthétiques qui pourraient le rapprocher de Pain Is so Close to Pleasure, mais l’ambiance y est beaucoup plus sombre. Il sert de transition à Princes of the Universe, petit bijou hard-rock qui s’articule en plusieurs passages assez différents : premier mouvement pesant et électrique, accélération sur le refrain, break rigoureux et retour de la rythmique lourde, puis solo de guitare frénétique, avant la conclusion avec le refrain. Du bien bel ouvrage.

On notera la présence de trois bonus tracks peu utiles qui servent surtout à augmenter la durée du disque, un remix de A Kind of Magic et de Friends Will Be Friends, ainsi qu’une version instrumentale au piano de Who Wants to Live Forever (le seul titre des trois qui soit vraiment acceptable).

Ainsi donc, a Kind of Magic est l’un des albums du haut du panier de la discographie queenienne, même si comme pour son prédécesseur, je trouve qu’il est un peu trop court (et les bonus ne trompent personne). Freddie Mercury n’a jamais été aussi puissant vocalement, la guitare de Brian May sait encore tisser de bien belles mélodies, et les fans du hard-rock de la première heure peuvent apprécier le ton qui se durcit sur quelques morceaux. Pour autant, Queen continue de rester accessible au plus grand nombre avec ses tubes pop inévitables et accrocheurs, A Kind of Magic, Friends Will Be Friends et Who Wants to Live Forever.
En d’autres termes, a Kind of Magic est un album hautement recommandable. S’il ne pouvait en rester qu’un, ce ne serait peut-être pas lui, mais il aurait sans doute une place d’honneur dans la galerie des têtes décapitées de la dynastie.

Voir les commentaires

NIGHT OF QUEEN - LA SURPRISE VENUE DU FROID

7 Novembre 2009, 21:24pm

Publié par ANTHEVA



J'ai découvert récemment un groupe suédois surprenant, je devrais même dire une troupe vu le nombre de choristes. Ils reprennent de nombreux titres de Queen dont certains chefs d'oeuvres  comme Prophet's Song ou Death On 2 Legs.
La qualité de l'interprétation de Johan Boding est vraiment énorme.Je vous laisse admirer leurs extraits live sur leur Facebook.
Cliquez ici pour la suite des extraits

Voir les commentaires

BRIAN MAY - CHILDREN IN NEED

7 Novembre 2009, 20:46pm

Publié par ANTHEVA



Reprise du classique des Beatles "All You Need Is Love" enregistré à des fins caritatives pour l'association "Children In Need" avec Brian May,Peter Gabriel,Bryan Ferry et d'autres sous le nom "Bandaged Together" .
Brian May a enregistré séparément des autres, ce qui fait que l'on ne peut pas le rater à l'image !

Voir les commentaires

FREDDIE MERCURY,LHOMME DE SCENE

7 Novembre 2009, 20:06pm

Publié par ANTHEVA

Rock-my-world.Fr

Dans un article du Guardian du 14 janvier 2005, John Harris dit de Mercury : « Ceux qui font des classements des plus grands frontment du rock et accordent les premières places à Mick Jagger, Robert Plant et consorts font une terrible erreur. Freddie, comme le prouve sa performance dionysiaque au Live Aid, est facilement, de tous, celui qui se rapproche le plus d'un dieu. »

Au cours de sa carrière, Mercury a donné pas moins de 700 concerts de par le monde avec Queen. Le groupe fut le premier à remplir les stades d'Amérique du Sud, battant des records mondiaux d'assistance au Brésil et plus particulièrement au Morumbi Stadium de São Paulo. En 1986, la tournée européenne de Queen les amène à Budapest devant 80 000 personnes, faisant d'eux le premier groupe d'Europe de l’Ouest à jouer de l'autre côté du rideau de fer. La toute dernière apparition sur scène de Mercury avec Queen a lieu le 9 août 1986 dans le parc de Knebworth et réunit une assistance estimée à 150 000 personnes.

David Bowie, ami et coauteur du succès Under Pressure, exprime ainsi son admiration pour Mercury : « parmi les rockers les plus théâtraux, Freddie est celui qui a tout poussé plus loin que les autres. (…) Il a dépassé les frontières. (…) Je ne l'ai vu en concert qu'une seule fois et c'était comme on le dit, c'était vraiment un homme capable de tenir toute l'assistance dans la paume de sa main. Il arrivait toujours à transformer un cliché en un avantage. »

Voir les commentaires

Burns Brian May Signature Red Special

7 Novembre 2009, 15:45pm

Publié par ANTHEVA

La Brian May's Red Special fait partie des guitares iconiques, à l'instar de la Strat Blanche de Jimi Hendrix, de la '58 Les Paul Standard De Jimmy Page ou de l' Esquire de Jeff Beck's.
 Cette guitare unique de part les sonorités qu'elle distille et de part ses origines ( fabriquée 'à la maison' par Brian et son père ) est proposée par Burns à un tarif démocratique. C'est un instrument au caractère marqué qui possède malgré tout une grande polyvalence grâce à son système de switchs trés complet, offrant 16 combinaisons différentes.
 Qualitativement parlant, on est dans le trés bon avec un assemblage quasi parfait et un superbe frettage.

Spécification Techniques:
. Type : guitare electrique semi-hollowbody
. Série :
. Provenance : Corée
. Corps : Acajou avec chambre acoustique
. Manche : collé en Acajou / touche Ebène, 24 frettes, profil 'D'
. Diapason : 610mm (24")
. Largeur au sillet : 45 mm
. Largeur à la 24eme frette : 57 mm
. Micros : 3 simple bobinage Burns Tri-Sonic style 'early sixties'
. Contrôles : 1 switch On/Off + 1 switch de renversement de phase par micro ( 27 combinaisons au total, 16 différentes ) - 1 volume - 1 tonalité
. Vibrato : Brian May Custom
. Mécaniques : Grover GH305 auto blocantes
. Accastillage : chrome
. Coloris : Antique Cherry
. Accessoires optionnels : housse Burns Deluxe
Prix: A partir de 850 €

Voir les commentaires