Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Queenworld.fr

Brian May à propos de Freddie Mercury : " je n'ai jamais entendu quelqu'un interpréter à ce degré de perfection"

13 Septembre 2021, 17:50pm

Publié par Metalzone.fr

Dans une récente interview accordée à Rick Beato, le guitariste de Queen, Brian May, a parlé de la chanson monumentale Bohemian Rhapsody, écrite en 1975.

Dans une récente interview accordée à Rick Beato, le guitariste de Queen, Brian May, a parlé de la chanson monumentale Bohemian Rhapsody, écrite en 1975.

Lorsque Rick a demandé : “La chanson a été écrite par Freddie Mercury et produite par Roy Thomas Baker et Queen. Alors combien de fois avez-vous répété la chanson ?”, Brian May a répondu : “Oh, non, nous ne l’avons pas fait. Je ne pense pas que nous l’ayons répété du tout.”

“Eh bien, il y a une sorte de temps de répétition et d’enregistrement en studio, généralement nous y allions avec des idées et commencions à jouer autour.”

“Mais dans le cas de John [Deacon, basse], Freddie [Mercury] et Roger [Taylor, batterie], ils s’appropriaient les choses très rapidement, se lançaient dans les choses, et très vite ils étaient parfaitement synchronisés.”

 

“Vous avez probablement écouté la piste d’accompagnement seule et elle est immaculée, n’est-ce pas ? Il n’y a pas de Click [Track]. Freddie lui-même était comme un métronome, mais un métronome avec beaucoup de couilles. Il y avait du mordant dans la façon dont Freddie jouait du piano.”

“C’était incroyable de jouer avec lui, quand je faisais des chœurs avec lui, c’était incroyable. Mais Roger se concentrait instantanément et il avait un don incroyable pour trouver la bonne reprise et le bon endroit où être.”

“Donc non, c’était du genre – Freddie la jouait dans ce cas, je me souviens qu’il la jouait simplement : ‘Voici cette chanson et voici cette autre chanson’ et nous suivions : ‘OK…’. Et puis : ‘OK, essayons cette chanson…’.”

“Et il jouait un peu, puis Roger se joignait à lui, Deacon se joignait à lui, j’étais dans la salle de contrôle, et assez rapidement, ça se mettait en place. Donc si ça compte comme une répétition, c’est ça, je suppose.”

“Généralement, celui qui s’occupait de l’enregistrement restait en place tout le temps, juste au cas où quelque chose de bien se produirait. Et généralement après trois, quatre, cinq répétitions, ils avaient la bonne [chanson].”

 

À l’époque, nous ne faisions pas vraiment de montage sur les multipistes. Occasionnellement, très, très occasionnellement, nous essayions un montage sur une piste, mais généralement nous voulions la bonne prise et nous le faisions jusqu’à ce que la bande soit bonne.”

À propos du légendaire Freddie Mercury

“Oui, il était incroyable. C’était un self-made man. Il est venu au studio la première fois que nous y sommes allés et il avait chanté avec nous, nous avions répété et écrit et tout, directement.”

“Mais il était assez hors de contrôle, je dois dire. Même lui le savait. Il courait partout en criant et en posant et tout ça et la chanson partait dans tous les sens.”

“Une fois, il est arrivé, nous avons fait quatre chansons et Freddie a dit : ‘Je ne veux pas de ça, ce n’est pas assez bon. Je ne veux pas sonner comme ça.”

“Et il y est retourné, encore et encore, et il a travaillé dessus, il l’a écouté, il y est retourné encore et encore, et il s’est moulé dans ce chanteur. Et quand il interprète Bohemian Rhapsody, il est phénoménal.”

“Après Bohemian Rhapsody, l’album suivant est A Day At The Races [1976]. Si vous écoutez la chanson You Take My Breath Away, il a fait une introduction pour cette chanson où il a tout enregistré lui-même.”

“C’est tellement proche, ce sont toutes les phases, c’est tellement précis, tellement en accord. C’est tout simplement incroyable. Ce n’est pas un effet, il n’y a pas d’effet du tout.”

“Vous l’écoutez, et tout se met délicatement en phase avec lui-même, toutes les parties séparées. C’est magnifique, je n’ai jamais entendu personne interpréter à ce degré de perfection.”

Voir les commentaires

Roger Taylor de Queen dévoile son 1er single solo avec KT Tunstall

13 Septembre 2021, 08:53am

Publié par RTBF.be

Roger Taylor de Queen dévoile son 1er single solo avec KT Tunstall

On sait que la pandémie a repoussé la tournée de Queen + Adam Lambert à l’année prochaine, et le batteur a décidé de reprendre la route pour 14 shows intimistes. Ce sera une première en vingt ans et il profitera de ces événements du mois d’octobre pour présenter son album Outsider, attendu pour le 1er octobre.

Le single "We’re All Just Trying To Get By" a été écrit pendant "la sombre période du confinement" mais se penche plus sur les aspects positifs de l’être humain et notre besoin de survivre.

Roger Taylor explique : "J’ai tenté de mettre en avant les bonnes choses de la vie. C’est tout simplement ça. C’est ce que font toutes les forces de vie sur la Terre : tenter de continuer, proliférer et exister. C’est tout ce que nous tentons de faire, les plantes, animaux les êtres humains. Avec tous ces problèmes et le reste, toutes les formes de vie tentent de tenir bon. Et puis bien sûr, nous sommes au beau milieu d’une pandémie… Même le coronavirus essaye de tenir bon !"

Par rapport à sa collaboration avec KT Tunstall, il explique : "Le morceau était tout à fait terminé et on m’a suggéré de demander à KT de participer. J’ai adoré ce qu’elle a fait, je pense qu’elle ajoute une vraie plus value à la chanson."

Roger Taylor a signé plusieurs hits de Queen, tels que "A Kind Of Magic", "Radio Ga Ga", "I’m In Love With My Car", "Sheer Heart Attack" et "These Are The Days Of Our Lives", et ses qualités de chanteur ne sont plus à prouver, il a donc prévu de jouer aussi, en plus de ses nouvelles compositions écrites pendant le lockdown, de grands classiques de Queen pendant cette prochaine tournée.

Outsider est le premier album solo de Roger Taylor depuis Fun On Earth en 2013. Pendant la dernière décennie, il nous avait aussi offert des chansons comme "Journey’s End" et "Gangsters Are Running This World". La plus récente était "Isolation", écrite pendant le premier confinement l’an dernier.

Voir les commentaires

Brian May pense à un album solo instrumental

13 Septembre 2021, 08:46am

Publié par Marie-Amélie Mastin - rtbf.be

Brian May pense à un album solo instrumental

C'est dans la dernière édition du Goldmine magazine qu'il a expliqué que s'il devait donner un successeur à son album solo de 1998, Another World, il serait certainement instrumental. Et l'idée pourrait devenir concrète, alors qu'il pense sérieusement à retourner en studio.

"J'y pense," dit-il à propos de l'idée de sortir un nouvel album. "Et curieusement, j'opterais pour des instrumentaux, cette fois. J'ai suffisamment d'idées, et aussi beaucoup de travail inachevé."

Ce projet ne sera toutefois pas prioritaire par rapport à la tournée de Queen + Adam Lambert.

"Nous avons un grand voyage à faire", explique-t-il. "Nous avons postposé cette tournée à répétition, elle qui avait commencé juste avant l'apparition du Covid."

“Mais quand ce sera fait, je pense que j'aurai l'opportunité de m'asseoir, et si je suis toujours épargné - comme aimait le dire ma mère - et toujours opérationnel, je pourrais faire cet album."

Jusqu'ici, le guitariste avait composé en pensant précisément à la voix qui viendrait s'ajouter. Mais pas cette fois. 

“Je n'ai pas l'expertise technique d'un Joe Satriani ou Steve Vai ou Al Di Meola ou Eddie Van Halen. Mais j'aimerais essayer. Ma guitare est ma voix, et je peux jouer plus vite que je ne le pense."

"J'ai toujours été obsédé par les chansons et pour cela, il faut un chanteur et des voix."

De son côté, Roger Taylor a dévoilé son 1er single solo avec KT Tunstall

Voir les commentaires

le jour où Freddie Mercury est venu au monde

5 Septembre 2021, 08:57am

Publié par ANTHEVA

le jour où Freddie Mercury est venu au monde

y a des dates importantes dans l’histoire du rock et Queenworld.fr vous les fait (re)découvrir. Le 5 septembre 1946, naissait Farrokh Bulsara, alias Freddie Mercury. Le leader de Queen aurait donc fêté ses 75 ans aujourd’hui si le SIDA ne l’avait pas emporté le 24 novembre 1991.

 

Farrokh Bulsara est né le 5 septembre 1946 au Zanzibar. Adolescent, il fréquente une école britannique où il prend le surnom de Freddie. En 1964, la situation politique au Zanzibar force sa famille à s’installer en Angleterre. Là, le jeune homme étudie au Ealing College of Art. Il y fait la connaissance de Tim Staffel, bassiste de Smile, qui lui présente ses compères, le guitariste Brian May et le batteur Roger Taylor. Farrokh Bulsara joue du piano et chante dans différents groupes. Lorsqu’il apprend le départ de Tim Staffel de Smile, il prend sa place au sein du groupe.

 

le jour où Freddie Mercury est venu au monde

Freddie Mercury, Brian May et Roger Taylor fonde Queen en 1971. Rejoint par John Deacon (basse), le trio sort son premier opus éponyme deux ans plus tard. Peu de temps avant, Freddie Mercury sort le single solo I Can Hear Music / Going Back sous le pseudonyme de Larry Lurex. Lors d’un des premiers concerts de Queen, Freddie Mercury casse son pied de micro mais, au lieu de le remplacer, décide de le garder. Cet objet deviendra sa marque de fabrique sur scène. A cette époque, l’artiste s’inscrit dans la mouvance glam rock.

 

Les albums Queen II, Sheer Heart Attack mais surtout A Night at the Opera, contenant le single Bohemian Rhapsody, assurent une notoriété grandissante au groupe. Freddie Mercury aligne ensuite les tubes Killer Queen, Somebody to Love, We Are the Champions ou encore Crazy Little Thing Called Love. A la fin des années 70, le frontman change totalement de look et opte pour le cuir, les cheveux courts et la moustache, une volte-face que beaucoup de fans ne comprennent pas à l’époque.

le jour où Freddie Mercury est venu au monde

En 1980, Queen signe l’un de ses plus gros succès avec l’album The Game. Le groupe explore la pop et la dance dans les années 80 avec les albums Hot Space (1982), The Works (1984) et A Kind of Magic (1986). Parallèlement, Freddie Mercury signe en 1985 son premier album solo Mr. Bad Guy. Il sort également le single solo The Great Pretender (1987) et enregistre avec la chanteuse Montserrat Caballé l’album Barcelona (1988). A la fin des années 80, il apprend qu’il est séropositif mais décide de ne pas le révéler. Il signe avec Queen les albums The Miracle (1989) et Innuendo (1991).

 

Le 23 novembre 1991, Freddie Mercury annonce qu’il est séropositif. Le lendemain, il meurt du Sida dans sa maison à Londres (Angleterre). L’année suivante, les membres de Queen organisent un concert hommage au Stade de Wembley (Londres) qui réunit une pléiade d’invités dont Elton John, Guns N’ Roses, Seal, Metallica, David Bowie, Robert Plant, Roger Daltrey, George Michael ou encore Liza Minnelli.

Pour honorer la mémoire de Freddie Mercury, le concert de Queen donné au Stade de Wembley le 12 juillet 1986 avait été diffusé en streaming sur YouTube pendant 48 heures en 2001. « Les concerts de Wembley étaient notre apothéose. Nous étions au sommet et Freddie avait développé cette façon phénoménale de gérer le public de stade » avait déclaré Brian May dans un communiqué officiel. « Être de retour à la maison à Londres pour jouer deux concerts sold out était une grande, grande occasion pour nous. Personne d’entre nous ne réalisait que ce serait presque la dernière fois que l’on jouerait ensemble ».

Voir les commentaires

John Deacon bassiste de Queen

24 Août 2021, 12:05pm

Publié par ANTHEVA

John Deacon bassiste de Queen

John Deacon, de son vrai nom John Richard Deacon, est né le 19 août 1951 à Oadby, en Angleterre. C’est le musicien le plus méconnu du groupe, mais c’est aussi un bassistetalentueux. Ses études d’électronicien ne le prédestinaient pas à une carrière de musicien professionnel, et c’est par hasard qu’il a rejoint le groupe Queen à l’âge de 20 ans. John Deacon devenait ainsi le bassiste de Queen, et allait composer certains des plus grands titres du groupe.

L’ancien bassiste de Queen avait à peine 20 ans lorsqu’il a rencontré Brian May et Roger Taylor de Queen. À 14 ans, alors guitariste, il a formé son premier groupe, The Opposition. Il en deviendra le bassiste à 16 ans. Le groupe accédera à une certaine renommée locale à Leicester. C’est après le lycée que John Deacon sera contraint de déménager à Londres pour ses études supérieures.
Là-bas, en manque de musique, qu’il cherchera à jouer dans différentes formations, sans succès. Ainsi donc, après avoir été présenté au guitariste et au clavier du groupe Queen, il participa à une audition. John Deacon y joua de la basse sur son ampli fait main, le Deacy Amp. Sa 
prestation fut appréciée par les musiciens de Queen, et il fut enrôlé quelques jours plus tard.

Le Deacy Amp est un amplificateur à transistors tirant son nom de son créateur, John Deacon, bassiste de Queen. D'abord destiné à servir d'amplificateur de travail pour la guitare de Deacon, le Deacy a fini par échoir entre les mains de Brian May, couplé à sa célèbre Red Special.

Le Deacy Amp est un amplificateur à transistors tirant son nom de son créateur, John Deacon, bassiste de Queen. D'abord destiné à servir d'amplificateur de travail pour la guitare de Deacon, le Deacy a fini par échoir entre les mains de Brian May, couplé à sa célèbre Red Special.

L’électronique a fait de John Deacon un bassiste

Le bassiste de Queen John Deacon a depuis son enfance une vraie passion pour l’électronique. Il a suivi une formation pointue dans le domaine au Chelsea Collège. Le hasard a voulu qu’il se lance dans le bricolage de petits appareils électroniques par passion. Le plus célèbre d’entre eux est le fameux Deacy Amp. Il a à peine 20 ans quand il le fabrique à partir de pièces récupérées dans une benne à ordures à Londres.

John va le coupler à une petite enceinte de salon, pour s’en servir d’ampli guitare. Le son intéressera particulièrement le guitariste Brian May. L’ampli sera apprécié par les ingénieurs du son, qui lui trouveront plus d’avantages que les ampli Vox. Il sera utilisé sur de nombreux albums de Queen, et sur une quinzaine de morceaux. Parmi les plus connus : Bohemian Rhapsody, All Dead, All dead.

John Deacon bassiste de Queen

Aujourd’hui John Deacon vit loin de Queen

Les médias et fans se demandent souvent ce que sont devenu Brian May, Roger Taylor, Freddie Mercury. Plus rarement, la question se pose pour John Deacon. On sait qu’il s’est retiré loin du groupe depuis la mort de Freddie Mercury qui l’a beaucoup contrarié. 11 ans après le live de Queen au wembley stadium, il se retirait totalement du monde de la musique. 

Ayant des contacts indirects avec Queen, John Deacon vit actuellement au sud de Londres, à Putney, avec son épouse Veronica Tezlaff. Il est père de 6 enfants. Il y mène une vie des plus simples, dans la propriété qu’il a achetée dès ses débuts de rock star, avec ses premiers revenus de redevance d’artiste. Au rythme du thé, du golf et de sa vie de famille.

Les contributions de John Deacon pour Queen

Le bassiste le plus calme de l’histoire du rock a apporté ses talents d’électronicien au groupe. Il a fabriqué et adapté pour la formation des équipements de toutes sortes. Dont son fameux ampli Deacy Amp.

Son jeu de basse inspiré mélangeait complexité et rapidité. Il utilisait souvent ses doigts pour les enregistrements studio, mais sur scène, il se servait souvent de médiators. Certaines des lignes de basse de John Deacon sont difficiles à jouer. On pense aux titres comme You’re My Best Friend, The Millionnaire Waltz, ou I’m Going Slightly Mad. Il a composé des titres phares à succès, comme I want to break free, You’re my best friend, Spread Your Wings, ou Misfire.

Côté matériel, il a utilisé, entre autres, les basses Rickenbacker, Fender precision, MusicMan ou encore Warwick. Pour ses amplis, les marques Orange, Peavey, ou Sunn. Multi-instrumentiste, il a aussi joué sur les guitares acoustiques Martin et Ovation. On lui doit quelques rythmiques efficaces de guitare sur Who Needs You, Another One Bites the Dust, Misfire ou encore Staying Power.

Voir les commentaires

Brian May révèle les dessous de la création de sa mythique guitare Red Special et sa rencontre avec son idole Rory Gallagher

24 Août 2021, 07:59am

Publié par HaniBaal - metalzone.fr

Dans une récente interview accordée à BBC Radio, le guitariste de Queen, Brian May, a révélé ses premières expériences en tant que musicien, se rappelant comment il a construit sa guitare Red Special avec son père, tout en parlant de son idole Rory Gallagher, et plus encore.

Dans une récente interview accordée à BBC Radio, le guitariste de Queen, Brian May, a révélé ses premières expériences en tant que musicien, se rappelant comment il a construit sa guitare Red Special avec son père, tout en parlant de son idole Rory Gallagher, et plus encore.

À la question : “Vous êtes un grand fan de Buddy Holly, mais en termes de style, un solo de guitare de Brian May est l’un des plus distinctifs qui soit. Comment avez-vous développé votre propre style lorsque vous appreniez la guitare ?”, Brian May a répondu : “Je ne sais pas si j’y ai vraiment pensé. J’ai eu une vision dans ma tête, je pouvais l’entendre dans ma tête, et j’ai entendu Eric Clapton dire quelque chose de très similaire.”

“Il disait qu’il savait comment il voulait sonner avant de pouvoir jouer. J’entendais cette chose dans ma tête, je voulais que ce soit une voix, je voulais qu’elle chante, je voulais qu’elle vous dise des mots, et c’était difficile à faire.”

“Ce qui m’a aidé, c’est Rory Gallagher. Je suis allé voir Rory Gallagher au Marquee. Oh mon Dieu. Et nous y sommes allés plusieurs fois, je crois que tous les jeudis soirs il était au Marquee, et nous y sommes tous allés, moi et mes potes, et le son était juste incroyable.”

“C’est un artiste merveilleux, et je me suis caché à la fermeture du Marquee un soir, nous nous sommes cachés dans les toilettes jusqu’à ce que tout le monde soit sorti, et nous sommes allés parler à Rory.”

“Nous lui avons demandé : ‘Pouvez-vous nous dire comment vous avez obtenu ce son ?’. Et c’était le gars le plus doux et le plus gentil qui soit.”

“Alors il nous a répondu : ‘Vous savez ce qu’est ce magnifique petit amplificateur ? C’est le Vox AC30, il n’y a rien de tel, et ma guitare fait partie de moi. Et entre les deux, il y a cette petite boîte, ce petit Rangemaster, qui amplifie le signal et pousse l’amplificateur au point où il chante vraiment’.”

“J’ai pensé : ‘C’est ce qu’il me faut’. Le lendemain, nous sommes allés à Water Street, et j’ai acheté deux AC30 pour je crois 30 livres chacun, ce qui était beaucoup d’argent à l’époque.”

“C’était des AC30 d’occasion, et j’ai trouvé ce petit Rangemaster, et jusqu’à aujourd’hui c’est mon son, il n’a jamais changé. Alors oui, il y a eu quelques petits ajustements, mais c’est mon son, et il chante, c’est ma voix.”

Brian May révèle les dessous de la création de sa mythique guitare Red Special et sa rencontre avec son idole Rory Gallagher

À propos de la création de la mythique Red Special

“Oui, c’était libérateur, surtout parce que je ne pouvais pas m’offrir une guitare. C’était hors de question. Mes parents m’ont acheté cette petite guitare acoustique, je crois pour mon 10e anniversaire, mais nous ne pouvions pas nous offrir une Fender Stratocaster ou une Gibson Les Paul, pas question.”

“Nous ne pouvions même pas nous permettre les copies anglaises de ce genre de guitares, alors mon père et moi avons dit : ‘Nous pourrions la fabriquer, et nous pourrions probablement la fabriquer mieux que quiconque’, parce que mon père a ajouté : ‘Nous pouvons le faire, et si ça vaut la peine de le faire, ça vaut la peine de le faire bien’.”

“J’ai fait les croquis, j’ai conçu la forme moi-même à partir de rien, et nous avons utilisé des choses qui traînaient. Nous avons utilisé une vieille cheminée, un morceau d’une vieille table en chêne, des morceaux d’un tableau noir.”

“J’ai utilisé des ressorts de soupape de ma moto pour le trémolo, je pense qu’il tenait la sacoche de ma moto, le bras du trémolo, et la pièce au bout est l’aiguille à tricoter de ma mère, fixée avec une perceuse.”

“J’ai conçu mon propre chevalet, qui possède ces rouleaux, ce qui était une première à l’époque ; aucun chevalet n’avait de rouleaux à l’époque, en pensant que je devais minimiser la friction d’une manière ou d’une autre.”

“Nous avons donc beaucoup réfléchi, nous avons fait beaucoup d’expériences, et nous avons fini par créer cette chose, qui est toujours là, je l’aime toujours, elle fait toujours partie de moi.”

“Et c’est génial parce que c’est un lien unique avec mon père. Mon père est parti depuis longtemps maintenant, mais quand je tiens cette guitare, mon père est présent à mes côtés.”

Voir les commentaires

Freddie Mercury : pourquoi ses parents ignoraient où reposaient ses cendres ?

20 Août 2021, 16:52pm

Publié par ANTHEVA

Tandis que Arte diffuse vendredi 20 août en deuxième partie de soirée le documentaire "Freddie Mercury, the Untold Story", découvrez pourquoi les parents du chanteur n'ont jamais su où reposaient ses cendres.

Tandis que Arte diffuse vendredi 20 août en deuxième partie de soirée le documentaire "Freddie Mercury, the Untold Story", découvrez pourquoi les parents du chanteur n'ont jamais su où reposaient ses cendres.

Le 24 novembre 1991, Freddie Mercury était annoncé mort à l'âge de 45 ans des suites d'une pneumonie dont il souffrait depuis plusieurs semaines. Atteint du sida, le chanteur a longtemps passé sa maladie sous silence, démentant notamment à de nombreuses reprises les spéculations de la presse au sujet de son état de santé. C'est finalement la veille de sa disparition que son médecin personnel, Gordon Atkinson, est allé à la rencontre des journalistes massés devant sa demeure de Kensington pour lire un texte dicté de Freddie Mercury dans lequel il annonçait être positif au VIH et atteint du sida. Après sa mort, le leader de Queen avait demandé que ses obsèques respectent le rite moderne de la tradition zoroastrienne.

 

Freddie Mercury est donc incinéré au Kensal Green Cemetery à Londres. Toutefois, contrairement à de nombreuses légendes de la musique, les fans du chanteur n'ont jamais eu une tombe sur laquelle se recueillir, ni même une stèle. Et pour cause, ses cendres ont été dispersées, à sa demande, par Mary Austin, le "grand amour de sa vie". En 2013 dans les colonnes du Daily Telegraph, celle qui a été la fiancée de Freddie Mercury confiait qu'elle avait gardé ses cendres pendant deux ans avant de les disperser dans un endroit tenu secret, que même les parents du chanteur ignorent. "Personne ne saura jamais où il est enterré parce que c'était son souhait", avait-elle ainsi martelé.

 

Des années plus tard ( 2013), une pierre tombale est trouvée dans  le cimetière Kensal Green de Londres portant le nom de naissance de l'artiste - Farrokh Bulsara, suivies d’une inscription funéraire en français « pour être toujours près de toi avec tout mon amour » signée M.-, mais Mary viendra démentir la présence des cendres à cet emplacement.

Voir les commentaires

Freddie Mercury (Arte) : ne ratez pas ce documentaire aux témoignages rares

20 Août 2021, 16:42pm

Publié par ANTHEVA

C'est un documentaire fort que diffuse Arte ce vendredi. Parmi les intervenants figurent sa sœur et son ex-compagne. On vous en raconte les moments les plus forts.

C'est un documentaire fort que diffuse Arte ce vendredi. Parmi les intervenants figurent sa sœur et son ex-compagne. On vous en raconte les moments les plus forts.

Arte diffuse ce vendredi 20 août à 22h30 le documentaire Freddie Mercury, the untold story. Sorti en 2002, ce film, truffé de témoignages de proches du leader de Queen, avait à l'époque été diffusé par la chaîne qui en avait acquis les droits, qu'elle a ensuite perdus. Arte les a finalement renégociés afin de rendre hommage cet été au leader du groupe Queen décédé il y a près de trente ans, dans le cadre de sa programmation Summer of Voices. Grande idée car ce documentaire est riche en histoires. Morceaux choisis.

L'enfance de Freddie Mercury passée sous silence

Né en 1946 à Zanzibar dans une famille de la communauté parsie au service du gouvernement britannique, Farrokh Bulsara, futur Freddie Mercury, quitte l'île à l'âge de 8 ans pour intégrer un internat en Inde. La situation politique contraint rapidement sa famille à fuir Zanzibar pour s'installer dans la banlieue de Londres. L'adolescent y décroche son bac avant d'étudier le graphisme et la mode. Durant sa carrière, Freddie Mercury ne s'épanchera jamais sur son passé. "Cela ne veut pas dire qu'on a honte de ses origines, raconte sa sœur Kashmira. Mais on a n'a pas non plus envie de s'étendre là-dessus. Pour moi, c'était très bizarre d'être la seule élève de l'école à avoir une religion différente. Alors, je n'en parlais pas." Pour d'autres, l'enfance tue fut une manière pour l'artiste de préserver son jardin secret.

 

 

 

Freddie Mercury a été en couple avec une femme avant de faire son coming out

C'est dans un magasin de mode londonien que Freddie Mercury croise Mary Austin, seule femme dont il sera jamais amoureux. Mais, très vite, elle comprend que son conjoint n'est plus "en accord avec lui-même" : "Quelque chose ne tournait pas rond, il n'était pas bien dans sa peau. Il n'était plus celui que j'avais connu. Je ne savais pas qui il fréquentait mais j'avais ma petite idée." Le chanteur lui avouera finalement son homosexualité : "C'était un soulagement de l'entendre de sa bouche. J'ai apprécié son honnêteté et sa franchise à mon égard." Leur histoire d'amour durera six ans, et après leur séparation ils resteront proches. Au début des années 1980, Freddie rencontrera Jim Hutton, qui sera son compagnon jusqu'à sa mort, en 1991.

La fête d'anniversaire pour les 39 ans de Freddie Mercury a duré trois semaines

Afin de protéger sa vie privée, le leader de Queen, harcelé à Londres, s'expatrie à New York et à Munich. En 1985, il organise dans la capitale bavaroise une fête pour célébrer son 39e anniversaire, qui s'achève trois semaines plus tard ! "Tu entrais et tu voyais des trolls, des nains, des ogres, des voleurs, des danseuses étoiles, des travestis…" énumère Trip Khalaf, ingénieur du son du groupe. Mercury s'y présente déguisé… en lui-même, son personnage préféré ! "C'était de l'excès à l'état pur", confie Khalaf. De quoi choquer les habitants du coin, peu habitués à des festivités dignes d'un "tournage de Fellini".

Voir les commentaires

Sur les traces de Freddie Mercury

20 Août 2021, 05:49am

Publié par ANTHEVA

Voir les commentaires

Queen documentary - From Bohemian Rhapsody (1975), to Freddie’s last years 1990’s, to present 2010’s

20 Août 2021, 05:45am

Publié par ANTHEVA

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>