Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
QUEENWORLD.FR

Mary Austin, le grand amour de Freddie Mercury

18 Octobre 2019, 10:14am

Publié par Quentin Autier - Amomama.fr

L'histoire d'amour entre Freddie Mercury et Mary Austin n'est semblable à aucune autre. Particulièrement touchante, leur relation particulière donne une autre vision de l'amour.

L'histoire d'amour entre Freddie Mercury et Mary Austin n'est semblable à aucune autre. Particulièrement touchante, leur relation particulière donne une autre vision de l'amour.

Lorsqu'ils se rencontrent dans les années 70, Mary travaille en tant que vendeuse dans une boutique "Biba" et celui qui vient de devenir le chanteur du groupe "Queen" s'appelle encore Farrokh Bulsara.

Le musicien a 24 ans, sa dulcinée en a 19 et entre eux, un lien incomparable se crée immédiatement. C'est Mary qui conseille à Freddie de se démarquer par son look vestimentaire à l'instar de David Bowie, Marc Bolan ou bien encore Roxy Music.

Rapidement, ils décident d'habiter ensemble et louent un studio dans lequel leur quotidien est bien plus calme que ce à quoi on pouvait s'attendre de la part d'un showman tel que Freddie Mercury. Le photographe Mick Rock raconte :

"Freddie ne quittait pas ses pantoufles et sa robe de chambre. Il était très maniaque sur la déco, les fleurs."

Mary Austin, le grand amour de Freddie Mercury

Tout le monde sait aujourd'hui que Freddie Mercury était homosexuel mais l'amour qu'il portait à Mary était sincère et elle a été la seule femme qui l'ait jamais attiré physiquement. Le chanteur a cependant toujours été consumé par son amour de la musique et a accordé beaucoup plus de temps à sa carrière qu'à sa compagne.

 

Il faut néanmoins reconnaître que cette dévotion porte ses fruits puisque "Queen" devient peu à peu un groupe incontournable dans le monde entier et qu'aujourd'hui encore leur renommée est mondiale. 

À l'époque, Freddie n'accepte pas vraiment son homosexualité mais Mary qui le connaît mieux que personne sent bien que quelque chose ne va pas. Contre toute attente, le chanteur la demande en mariage et elle accepte. Leurs fiançailles ne seront cependant jamais célébrées et  ils finiront par se séparer, Freddie explorant et acceptant de plus en plus sa sexualité.

Mary Austin, le grand amour de Freddie Mercury

Le lien qui les unit ne se brise cependant jamais et Mary a toujours été la personne la plus importante de la vie de Freddie, une confidente, une amie, la seule personne à laquelle il peut se confier et avec laquelle il peut se montrer vulnérable sans peur. Le chanteur déclare ainsi au New York Post :

"La seule amie que j’ai est Mary, et je ne veux de personne d’autre. Pour moi, elle est ma concubine. Pour moi, c’était un mariage. Nous croyons l’un en l’autre, c’est assez pour moi. Je ne pourrais pas tomber amoureux d’un homme de la manière dont je suis tombé amoureux de Mary."

C'est d'ailleurs elle qu'il s'empresse d'aller voir quand il apprend avec horreur qu'il est séropositif et son ancienne fiancée est dévastée. Elle restera proche de lui jusqu'à la fin, étant pour lui une confidente qui ne le juge jamais et qui le soutien toujours, un amour inconditionnel que peu de gens ont la chance de connaître dans leur vie.

Mary Austin, le grand amour de Freddie Mercury

Cela n'empêche pas Mary de refaire sa vie en épousant Piers Cameron en 1990, un peintre avec lequel elle va fonder une famille en ayant deux enfants, Richard, dont Freddie est le parrain, et Jamie.

Le chanteur a toujours été extrêmement reconnaissant envers Mary et il ne s'est jamais ouvert à quelqu'un d'autre autant qu'il l'a fait avec elle. Cela a d'ailleurs parfois crée des tensions avec ses amants car ils savaient que seule son ex-fiancée le connaissait vraiment. Freddie s'est éteint le 24 novembre 1991 et il s'était assuré que Mary ne vivrait jamais dans le besoin en lui léguant la moitié de sa fortune ainsi que sa maison de Garden Lodge dans laquelle elle s'est immédiatement installée avec sa famille. Aujourd'hui âgée de 67 ans, elle y réside toujours.

Voir les commentaires

« Love Kills » de Freddie Mercury a droit à son remix

17 Octobre 2019, 17:52pm

Publié par ANTHEVA

« Love Kills » de Freddie Mercury a droit à son remix

Après « Time Waits For No One » et « Love Me Like There’s No Tomorrow », la voix de Freddie Mercury résonne à nouveau dans ce nouveau mix en stéréo du morceau « Love Kills », qui figure sur la compilation Never Boring, disponible depuis le 11 octobre dernier.

Il s’agit du premier single en solo de Mercury, paru pour la première fois en 1984. La toute nouvelle lyric video qui l’accompagne, conçue par Justin Moon, s’inspire de l’ancienne discothèque new-yorkaise Studio 54, et reprend les néons de l’ère disco des années 80.

Voir les commentaires

Queen fait retirer une vidéo de campagne de Trump utilisant sa musique

15 Octobre 2019, 08:02am

Publié par ANTHEVA

Le groupe britannique, opposé à l'utilisation de sa musique dans des meetings de Trump, a réussi à faire supprimer des réseaux sociaux une vidéo du président américain.

Le groupe britannique, opposé à l'utilisation de sa musique dans des meetings de Trump, a réussi à faire supprimer des réseaux sociaux une vidéo du président américain.

Queen: 1, Trump: 0. Le groupe a réussi à faire supprimer de Twitter une vidéo de campagne de Donald Trump utilisant la chanson We Will Rock you. La séquence, montrant Trump s'adressant à ses supporteurs et publiée le 9 octobre, n'était ainsi plus accessible dimanche. 

"Cette vidéo a été retirée en réponse à un message du détenteur des droits d'auteur", peut-on ainsi lire sur le compte Twitter de Donald Trump, qui avait partagé la vidéo.  

Les membres du groupe, comme de nombreux autres artistes, des Rolling Stones à Neil Young, en passant par Adele, Aerosmith ou R.E.M, dénoncent régulièrement l'usage de leurs œuvres lors de rassemblements républicains. 

La semaine dernière, ce sont les héritiers de Prince qui se sont opposés à l'utilisation de la chanson Purple Rain lors d'un meeting de Trump à Minneaopolis.

Voir les commentaires

Homer Simpson en Freddie Mercury, c’est pour bientôt

6 Octobre 2019, 12:51pm

Publié par ANTHEVA

Ce dimanche 6 octobre sur Fox TV aux États-Unis, vous pourrez voir Homer et sa famille recréer l’apparition légendaire de Queen au Live Aid dans le nouvel épisode des Simpsons.

Ce dimanche 6 octobre sur Fox TV aux États-Unis, vous pourrez voir Homer et sa famille recréer l’apparition légendaire de Queen au Live Aid dans le nouvel épisode des Simpsons.

L’une des plus grandes performances live de tous les temps

La prestation d’une vingtaine de minutes de Queen au Live Aid, qui s’est déroulée au Stade de Wembley, a été qualifiée d’une des “plus grandes performances live de tous les temps”. Le Live Aid est un double concert historique (Londres et Philadelphie), à vocation humanitaire, qui a eu lieu le 13 juillet 1985 dans le but de recueillir des fonds contre la famine en Éthiopie. Queen a donné ce qui était sans doute le meilleur spectacle de l’évènement. Dirigé par Freddie Mercury, le groupe de Rock britannique a joué quelques-uns de ses plus grands succès, dont Bohemian Rhapsody, Radio Ga Ga Ga, We Will Rock You et We Are The Champions.

Le show a déjà été recréé dans le biopic du groupe, Bohemian Rhapsody

Par ailleurs, le spectacle de Queen au Live Aid a déjà été recréé dans le biopic du groupe, Bohemian Rhapsody, qui est sorti l’année dernière. Le film est devenu le biopic musical le plus lucratif de tous les temps, rapportant plus d’un milliard de dollars au box-office mondial.

Voir les commentaires

Adam Lambert, d’American Idol à Queen

1 Octobre 2019, 19:06pm

Publié par Paris Match Belgique

Adam Lambert, d’American Idol à Queen

Quand il a repris le célébrissime « Bohemian Rhapsody » en 2009 pour l’émission « American Idol », Adam Lambert était loin d’imaginer qu’un jour il allait faire mieux que rendre hommage à ses idoles de Queen : chanter avec eux. Et pourtant, après ses débuts dans ce célèbre concours de chant américain, il a pris l’habitude de rejoindre sur scène les légendes britanniques du rock – dépourvues de chanteur depuis la mort de Freddie Mercury en 1991. Samedi soir, à Central Park à New York, ils étaient la tête d’affiche du festival Global Citizen, un événement visant à soutenir la lutte contre la pauvreté dans le monde.

« Je veux donner aux gens un sentiment de confiance, de fierté et de puissance, pour qu’ils sentent qu’ils n’ont pas à accepter le malheur et qu’ils ont le droit de demander plus pour eux-mêmes », a-t-il expliqué à l’AFP dans les loges qu’il partageait avec le guitariste Brian May et le batteur Roger Taylor, 142 ans à eux deux. « Je pense que beaucoup de morceaux se résument à ça : ils permettent aux gens de se sentir plus forts et plus fiers », a ajouté le chanteur californien de 37 ans.

Alors qu’il vient de sortir un nouvel EP, Adam Lambert explique que travailler avec Queen lui a permis de « s’étendre » et de se faire connaitre de deux générations différentes : celle qui regarde « American Idol » et celle qui a grandi avec Queen dans les années 1970-1980. « J’ai évidemment un respect incroyable pour Freddie Mercury mais ce n’est pas possible de le remplacer », a expliqué celui dont le nom est ajouté à celui de Queen sur les affiches de promotion des concerts. « J’ai choisi de ne pas l’imiter, ça serait un manque de respect à sa mémoire, au groupe et aux fans. Il était au-dessus de tout visuellement et acoustiquement », a raconté ce chanteur de glam-pop, également connu pour son extravagance.

Adam Lambert, d’American Idol à Queen

Global Citizen, qui coïncide chaque année avec la tenue de l’Assemblée générale des Nations unies, distribuait gratuitement des billets à ceux qui promettent de se mobiliser contre la pauvreté. La performance de Queen s’est tenue plus de 30 ans après leur show mythique lors du concert caritatif Live Aid à Londres en 1985, une des plus célèbres de l’histoire de la musique. Adam Lambert reconnait être « bien plus intéressé par la politique maintenant ». « J’espère que plein d’autres gens sont comme moi, parce que, selon moi, on est dans une période très sombre de la politique américaine », a-t-il développé, expliquant espérer que la « négativité » ambiante poussera les Américains à se rendre aux urnes en 2020, alors que le républicain Donald Trump briguera un second mandat. S’il n’a pas voulu apporter son soutien à un candidat en particulier, ce défenseur des droits de la communauté LGTBQ, ouvertement homosexuel, a donné son avis : « Ceux d’entre nous qui représentent des groupes identitaires, je pense qu’il est très important que nous soutenions ça en joignant le geste à l a parole. »Dans l’industrie de la musique, il a « travaillé avec plein de gens formidables qui n’étaient pas nécessairement homophobes mais qui considéraient (son orientation sexuelle) sous le prisme du business », se demandant si c’était quelque chose de « vendable ». L’identité de genre n’est plus considérée comme un « barrage », s’est réjoui ce chanteur dont le bleu profond des yeux tranche avec l’eleyeliner noir qui les entoure, même si « dans toute une partie de ce pays, et dans d’autres pays du monde, la droite a le vent en poupe », regrette-t-il, pointant du doigt « une contradiction ». Sa personnalité et ses convictions se ressentent dans les six morceaux de son nouveau disque, dont les accents rock et funk laissent traduire l’influence d’artistes comme Prince. Pour produire ce disque « je me suis dit ‘je vais faire exactement ce que je veux' », a-t-il confié dans un éclat de rire. « Et évidemment ma porte est grande ouverte, et tout le monde est invité à ma soirée. Mais c’est ma soirée », a-t-il prévenu.

Voir les commentaires

ONE NIGHT OF QUEEN-TOURNEE 2020

29 Septembre 2019, 11:34am

Publié par ANTHEVA

ONE NIGHT OF QUEEN-TOURNEE 2020

Après le triomphe de la tournée ROCK LEGENDS réunissant sur scène The Doors Alive, Letz Zep et One Night of Queen en début d’année 2019, 
et devant le succès incontestable et sans précédent du biopick rock, BOHEMIAN RHAPSODY, 
RICHARD WALTER PRODUCTIONS ne pouvait que répondre à cette ferveur et satisfaire encore et toujours les fans de Freddy Mercury en mettant sur la route une tournée exclusivement dédiée au mythique groupe QUEEN ! 
Qui de mieux que Garry Mullen and The Works pour être à la hauteur de cet enjeu ! 
Nous retrouverons donc en Janvier 2020, ONE NIGHT OF QUEEN à la Seine Musicale de PARIS et en tournée dans toute la France pour une SHOW de 2H00 et un enchaînement fascinant de tubes ! 

One Night Of Queen est le spectacle hommage rendu à Queen le plus authentique et le plus impressionnant qui n’ait jamais été présenté sur scène avec ses tubes rock les plus légendaires. Durant deux heures, ce show fascinant présente plus de 20 mégatubes des «Rois du Rock» : Bohemian Rhapsody, A kind of Magic, Friends will be Friends, Under Pressure, One Vision, Somebody to love, 
I want to break Free... 
Dans un show d’une qualité extraordinaire, Gary Mullen est véritablement le sosie vocal et physique de Freddie Mercury. Avec son groupe The Works, il réussit l’incroyable pari de ressusciter la magie, la force et la virtuosité du groupe légendaire Queen. Brian May, guitariste légendaire de Queen, certifie que Gary Mullen, non seulement dans sa performance scénique mais dans sa voix, est digne de l’excessif 
Freddie Mercury.

Reservation ICI

Voir les commentaires

Adam Lambert, de la télé-réalité à la célébrité avec Queen

28 Septembre 2019, 20:01pm

Publié par AFP

Adam Lambert, de la télé-réalité à la célébrité avec Queen

Quand il a repris le célébrissime "Bohemian Rhapsody" en 2009 pour l'émission "American Idol", Adam Lambert était loin d'imaginer qu'un jour il allait faire mieux que rendre hommage à ses idoles de Queen: chanter avec eux. 

Et pourtant, après ses débuts dans ce célèbre concours de chant américain, il a pris l'habitude de rejoindre sur scène les légendes britanniques du rock - dépourvues de chanteur depuis la mort de Freddie Mercury en 1991.

Samedi soir, à Central Park à New York, ils seront la tête d'affiche du festival Global Citizen, un événement visant à soutenir la lutte contre la pauvreté dans le monde.

"Je veux donner aux gens un sentiment de confiance, de fierté et de puissance, pour qu'ils sentent qu'ils n'ont pas à accepter le malheur et qu'ils ont le droit de demander plus pour eux-mêmes", a-t-il expliqué à l'AFP dans les loges qu'il partage avec le guitariste Brian May et le batteur Roger Taylor, 142 ans à eux deux.

"Je pense que beaucoup de morceaux se résument à ça: ils permettent aux gens de se sentir plus forts et plus fiers", ajoute le chanteur californien de 37 ans.

Alors qu'il vient de sortir un nouvel EP (un court disque), Adam Lambert explique que travailler avec Queen lui a permis de "s'étendre" et de se faire connaitre de deux générations différentes: celle qui regarde "American Idol" et celle qui a grandi avec Queen dans les années 1970-1980.

"J'ai évidemment un respect incroyable pour Freddie Mercury mais ce n'est pas possible de le remplacer", explique celui dont le nom est ajouté à celui de Queen sur les affiches de promotion des concerts.

"J'ai choisi de ne pas l'imiter, ça serait un manque de respect à sa mémoire, au groupe et aux fans", détaille-t-il. 

"Il était au-dessus de tout visuellement et acoustiquement", explique ce chanteur de glam-pop, également connu pour son extravagance. 

Global Citizen, qui coïncide chaque année avec la tenue de l'Assemblée générale des Nations unies, distribue gratuitement des billets à ceux qui promettent de se mobiliser contre la pauvreté. 

 

La performance de Queen se tiendra plus de 30 ans après leur show mythique lors du concert caritatif Live Aid à Londres en 1985, une des plus célèbres de l'histoire de la musique. 

Adam Lambert, de la télé-réalité à la célébrité avec Queen

Adam Lambert reconnait être "bien plus intéressé par la politique maintenant".

"J'espère que plein d'autres gens sont comme moi, parce que, selon moi, on est dans une période très sombre de la politique américaine", développe-t-il, expliquant espérer que la "négativité" ambiante poussera les Américains à se rendre aux urnes en 2020, alors que le républicain Donald Trump briguera un second mandat. 

S'il n'a pas voulu apporter son soutien à un candidat en particulier, ce défenseur des droits de la communauté LGTBQ, ouvertement homosexuel, explique: "Ceux d'entre nous qui représentent des groupes identitaires, je pense qu'il est très important que nous soutenions ça en joignant le geste à la parole". 

Dans l'industrie de la musique, il explique "avoir travaillé avec plein de gens formidables qui n'étaient pas nécessairement homophobes mais qui considéraient (son orientation sexuelle) sous le prisme du business", se demandant si c'était quelque chose de "vendable"  

L'identité de genre n'est plus considérée comme un "barrage", se réjouit ce chanteur dont le bleu profond des yeux tranche avec l'eleyeliner noir qui les entoure, même si "dans toute une partie de ce pays, et dans d'autres pays du monde, la droite a le vent en poupe", regrette-t-il, pointant du doigt "une contradiction".

Sa personnalité et ses convictions se ressentent dans les six morceaux de son nouveau disque, dont les accents rock et funk laissent traduire l'influence d'artistes comme Prince.

Pour produire ce disque "je me suis dis +je vais faire exactement ce que je veux+", explique-t-il dans un éclat de rire.

"Et évidemment ma porte est grande ouverte, et tout le monde est invité à ma soirée. Mais c'est ma soirée", prévient-il. 

Voir les commentaires

"The Rhapsody Tour" : Queen et Adam Lambert en concert à Paris le 26 mai 2020

25 Septembre 2019, 18:44pm

Publié par Yohann RUELLE - chartsinfrance.net

"The Rhapsody Tour" : Queen et Adam Lambert en concert à Paris le 26 mai 2020

Motivés par le soutien sans faille des fans, Brian May et Roger Taylor, les deux membres restants de Queen, ont décidé de sceller leurs retrouvailles avec le public lors d'une grande tournée. Le "Rhapsody Tour" a débuté le 10 juillet dernier en Amérique du Nord et visitera en début d'année prochaine la Corée du Sud, le Japon, l'Australie et la Nouvelle-Zélande. Et l'Europe dans tout ça ? Bonne nouvelle, 16 concerts viennent d'être annoncés dans huit pays... dont la France ! Comme lors de la venue du groupe à Paris en 2015, c'est l'artiste américain Adam Lambert, ancien candidat de "American Idol", qui assurera le chant. Dans toute sa puissance et sa flamboyance. « Adam est un don de Dieu, et je l'ai vu évoluer comme j'ai vu Freddie évoluer » assure le guitariste Brian May dans un communiqué. Après le Zénith, c'est à l'AccorHotels Arena que la bande posera ses valises le 26 mai 2020. Une occasion unique de vibrer au son de "Killer Queen", "Don't Stop Me Now", "Somebody To Love", "We Will Rock You" ou "We Are the Champions" dans une arène qui affichera sans doute très rapidement complet. Premiers arrivés, premiers servis : les billets sont mis en vente ce matin à 10 heures sur la billetterie officielle.
 

"The Rhapsody Tour" : Queen et Adam Lambert en concert à Paris le 26 mai 2020

Voir les commentaires

Brian May sur les traces de Mercury

22 Septembre 2019, 12:21pm

Publié par ANTHEVA

Brian May sur les traces de Mercury

Brian May a partagé plusieurs clichés de son voyage sur l’île avec son épouse Anita Dobson, se prenant en photo devant la première maison de Freddie Mercury à Stone Town, mais aussi sa première école. Le bâtiment à appartements de son enfance est maintenant devenu le Tembo House Hotel, connu aussi sous le nom de "Freddie Mercury House".

"Accompagnés par la sœur de Freddie, Kashmira, et Abdul, notre excellent guide de Zanzibar, nous avons marché sur les traces de l’enfance de Freddie. Chouette de partager ça avec vous, les gars."

Brian May sur les traces de Mercury

Brian May défend le biopic "Bohemian Rhapsody" des critiques à propos des "erreurs" de timing.

Des spectateurs ont reproché au film de ne pas respecter l’ordre des choses, pour faciliter le récit.

"Nous ne faisions pas un documentaire", a précisé Brian May. "Nous n’avons jamais voulu raconter une suite de faits chronologiques. L’intérêt était de dépeindre le portrait de Freddie, sa passion, ses peurs, ses faiblesses, tout ce qui l’animait. Et aussi la relation quasi familiale que nous entretenions tous. Je sais que Freddie aurait adoré le film, parce qu’il est bon, honnête, et qu’il représente bien qui il était."

Dans le film, par exemple, le diagnostic du SIDA de Freddie Mercury vient plus tôt que dans la réalité, avant la performance de 1985 au Live Aid au Stade de Wembley. En réalité, le chanteur avait été informé de sa maladie en 1987.

Le batteur de Queen, Roger Taylor, a lui aussi dit au Mojo magazine : "Ce qui est important, c’est ce qui est arrivé. Nous ne racontons aucun mensonge. Après, la chronologie importe peu."

Brian May sur les traces de Mercury

Voir les commentaires

Bohemian Rhapsody : l'histoire de la chanson culte de Queen

22 Septembre 2019, 12:10pm

Publié par David Mikanowski - Télé Loisir

Bohemian Rhapsody retrace le fabuleux destin du groupe Queen et de son leader charismatique, le chanteur Freddy Mercury (incarné à l’écran par Rami Malek, dont la performance a été récompensée cette année par l’oscar du meilleur acteur). Ce film est aussi le biopic musical le plus rentable de l’histoire du cinéma, avec plus de 903 millions de dollars de recettes mondiales au box-office. Mais "Bohemian Rhapsody", c’est surtout la chanson la plus célèbre du répertoire du quatuor britannique.

Sorti en 1975, ce titre mythique de l’album "A Night at the Opera" surprend d’abord par sa durée inhabituelle de près de six minutes. En effet, pour passer en radio, un single ne doit pas excéder trois minutes. Du coup, quand ce hit débarque sur les ondes, c’est une révolution. Avec son ambition symphonique, ce morceau original, dépourvu de refrain, est totalement atypique. Sa structure complexe est découpée en six parties. Son style musical, lui, reste indéfinissable : un mélange de genres, qui va de la ballade à l’opéra en passant par le hard rock avec des riffs de guitare agressifs. Durant les séances d’enregistrement, le guitariste Brian May, le bassiste John Deacon et le batteur Roger Taylor ne comprennent d’ailleurs rien à cette chanson composée par Freddy Mercury, qui a demandé trois semaines de studio dans une vieille ferme isolée de Rockfield, un village du Pays de Galles. Ils ont même surnommé ce titre… "le truc à Freddy" ("Fred’s thing"). En effet, les paroles sont assez énigmatiques – "Scaramouche, Scaramouche ! Will you do the Fandango ?".

Bohemian Rhapsody : l'histoire de la chanson culte de Queen

A priori, "Bohemian Rhapsody" raconte l’histoire d’un garçon qui avoue à sa mère qu’il vient de tuer un homme. Et qui lui demande son pardon. Il passe ensuite en jugement devant un chœur faisant office de tribunal… Formidable pianiste, Mercury chante d’abord a cappella avec sa voix de ténor puis le groupe le rejoint en poussant des cris suraigus ("Mamma mia", "Galileo Figaro !"). Quand le boss de la maison de disques EMI écoute le morceau pour la première fois, il reste dubitatif. Pourtant, l’audace finit par payer. Malgré la singularité de son format, cette chanson au style opératique rencontrera un immense succès. Aujourd’hui, le titre "Bohemian Rhapsody" est considéré comme un monument de l’histoire du rock. Un poème épique brisant les frontières musicales. Et c’est le tube du XXe siècle le plus diffusé en streaming sur les différentes plateformes, avec plus de 1,6 milliard d’écoutes !

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>