Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Queenworld.fr

PUNK GOES ROCK OU LES CLASSIQUES ROCK A LA SAUCE PUNK!

29 Avril 2010, 17:53pm

Publié par ANTHEVA

Rock-My-World.fr

Suite des séries à n’en plus finir, Punk Goes Classic Rock est le dernier volet des aventures dePunk Goes. On ne comprend toujours pas comment ils ont pu en sortir autant, étant donné que c’est de pire en pire, avec le summum du mauvais goût avec Punk Goes Crunck. Si ça sort si régulièrement, c’est que certaines personnes doivent l’acheter quand même.

Cette fois Fearless a décidé de laisser les groupes (volontaires?) s’attaquer à certains des plus grands morceaux de l’histoire du rock: Queen, Blue Oyster Cult, Journey, Boston, les Rolling Stones, Aerosmith,

et j’en passe et des meilleurs. Déjà pour s’attaquer à ces titres, il faut être soit : 1) inconscient 2) culotté 3) être un bon groupe. En 15 titres, et autant de groupes nouvelles générations, on assiste souvent à 1) un massacre ou 2) un copier/collé de l’original.

A tout prendre, je préfère encore quand le groupe reste proche de l’original car, même si ça ne sert à rien, au moins, la prise de risque minimal rend encore la chanson audible. C’est le cas pourPierce The Veil qui s’attaque à ‘’Fear The Reaper’’ de Blue Oyster Cult, ou The Maine qui s’attaque àDef Leppard. D’autres ne s’en sortent pas si mal comme Envy On The Coast et aussi The Almost avec une un titre deTom Petty qui colle assez bien au répertoire parfois alt-country de la bande de Aaron. Ou encore, Hit The Lights qui a réussi à s’approprier ‘’More Than A Feeling’’ de Boston à la sauce pop-punk. C’est la meilleure reprise de ce lot en tout cas. Cela reste bien anecdotique, complètement inutile, mais pas totalement inaudible.

D’autres, en revanche, sont nettement moins bien lotis. Queen a droit à un double ‘’hommage’’ avec Mayday Parade qui se frotte à ‘’We Are The Champions’’ et Nevershoutnever qui en veut à ‘’Bohemian Rhapsody’’. Les 1ers nous offrent une catastrophe en règle et à mon avisFreddie Mercury doit se retourner dans sa tombe. NSN arrive à faire moins pire avec ‘’Bohemian Rhapsody’’ et sauve les meubles. On a l’impression de participer à un karaoké géant plutôt qu’à des reprises de groupes censés avoir du talent.

Mais la cerise sur le gâteau, c’est quand même Forever The Sickest Kids, The Summer Set, Versa Emerge, etSkylit Drive qui font deKiss,Ozzy Osbourne, Journey, et les Rolling Stones, une bande originale pourAlvin Et Les Chipmunks. Le néant total, le trou noir, rien ne peut justifier ce massacre. C’est même trop d’honneur que d’utiliser ce disque comme frisbee, c’est dire!

Et les types n’ont même pas honte de faire ça. Certains doivent vraiment avoir les oreilles bouchées chez Fearless pour laisser sortir ça. Alors oui, on va dire que cette compil’, c’est pour le fun, que les groupes ont ‘’kiffé’’ d’enregistrer ces reprises, et je suis même sûr que certains groupes en sont fiers. Par contre, moi : 1) je ne comprends pas comment un tel disque peut sortir 2) ils ont le courage de faire payer les gens pour ça 3) je n’ai pas kiffé à l’écoute de cet album 4) je n’ai rien trouvé de fun 5) je dois vraiment être trop vieux pour ces conneries.

 

Voir les commentaires

IBEX (1969).

29 Avril 2010, 13:03pm

Publié par ANTHEVA

 rock-My-world.frEn 1969, Freddie entreprend de créer, en parallèle à ses études, une ligne de vêtements et de courtes bandes dessinées pour de petits journaux londoniens. À Ealing, il fait plusieurs rencontres qui vont profondément marquer sa vie et influencer sa carrière. Il tente notamment, sans succès dans un premier temps, de persuader les membres du groupe Smile de le prendre comme second chanteur. Il fait leur connaissance par le biais de son camarade d'école Tim Staffell, chanteur et bassiste du groupe, aux côtés du guitariste Brian May et du batteur Roger Taylor. Il suivra ainsi la carrière de Smile de très près et saisira plus tard l'opportunité de remplacer Staffell. Tout d'abord, en août 1969, son diplôme en art graphique et design en poche, il croise la route d'un petit groupe originaire de Liverpool, influencé par Cream, qui se fait appeler Ibex et qui vient d'arriver à Londres pour essayer de percer dans le métier. Ibex existait à l'origine sous la forme d'un trio comprenant Mike Bersin à la guitare et au chant, John « Tupp » Taylor à la basse et Mick « Miffer » Smith à la batterie. Les deux premiers s'étaient rencontrés en 1966 dans un groupe nommé Colour. Quelques jours après la première rencontre avec le groupe, Freddie Bulsara connaît déjà par cœur tous les morceaux de la liste jouée par la formation et part les rejoindre sur scène dans la ville de Bolton, dans la région de Manchester. Il y fait sa toute première apparition en public en tant que chanteur, le 23 août 1969. Le lendemain de cette première scène, Ibex joue en plein air dans le Queen's Park de Bolton. Ibex rentre ensuite sur Londres et se met à travailler, avec son nouveau chanteur, à deRock-My-World.fr nouvelles reprises et compositions. Le groupe anime, quelques semaines plus tard, la soirée de début d'année universitaire de l'école dans laquelle Bersin vient d'être accepté, à Liverpool. Pour les membres d'Ibex et de Smile, qui ne se quittent que rarement, démarre une période tout à la fois passionnante et financièrement difficile. Les musiciens vivent la plupart du temps ensemble dans des appartements minuscules, dormant parfois à même le sol et travaillant à leur musique jusqu'à des heures indues. Freddie Bulsara et Roger  Taylor optent, afin de subvenir à leurs besoins, pour le petit commerce et achètent, avec leurs maigres économies, des vêtements d'occasion pour les revendre sur un stand de Kensington Market. La dernière apparition officielle d'Ibex a lieu le 9 septembre 1969 dans un petit club de Liverpool. Un enregistrement de trente-cinq minutes sur bande magnétique est réalisé, dont la quasi-totalité est aujourd'hui perdue. Selon les témoins, le chanteur se tient au pied de la scène, au niveau du public. Ce soir-là, les membres de Smile jouent dans un club de la même ville. La légende, propagée par de nombreux biographes mais jamais confirmée, veut que Roger Taylor et Brian May aient rejoint Freddie Bulsara sur scène pour jouer quelques-uns de leurs propres morceaux. L'enregistrement sonore, de durée trop limitée, ne garde aucune trace de cette possible rencontre musicale. De son propre chef, vers la fin de l'année 1969, Bulsara choisit de rebaptiser Ibex; le groupe devient Wreckage (« Naufrage »).

                                                                                             CONCERTOGRAPHIE:

23.05.1969

Ibex

HONITON HALL PENKETH

UK

1969

Ibex

WADE DEACON GRAMMAR SCHOOL FOR GIRLS WIDNESS

UK

AOUT 1969

Ibex

TECHNICAL COLLEGE ST. HELENS

UK

23.08.1969

Ibex

THE BOLTON'S OCTAGON THEATRE BOLTON

UK

24.08.1969

Ibex

OPEN AIR FESTIVAL, QUEEN'S PARK BOLTON

UK

09.09.1969

Ibex

THE SINK LIVERPOOL

UK

19.09.1969

Ibex

COLLEGE OF TECHNOLOGY ST. HELENS

UK

 

                                                                                                 TRACK LIST:

1 Communication Breakdown
2 Rain
3 We're Going Wrong
4 So Sweet
5 Rock me Baby
6 Jailhouse Rock
7 Crossroads
8 Vagabond Outcast
9 We're Going Home

Voir les commentaires

NIGHT OF QUEEN - STOCKHOLM 23 & 24 AVRIL 2010

28 Avril 2010, 08:31am

Publié par ANTHEVA

J'ai découvert récemment un groupe suédois surprenant, je devrais même dire une troupe vu le nombre de choristes. Ils reprennent de nombreux titres de Queen dont certains chefs d'oeuvres comme Prophet's Song ou Death On Two Legs. Des titres, en locurence très peu joué par les cover band. La qualité de l'interprétation de Johan Boding est vraiment énorme. Et dire que tout à commencé en Suéde, avec le pari fou entre un père et sa fille de 16 ans, fans du groupe Queen, de crée de toute pièce un spéctacle en hommage au groupe de Freddie Mercury. Actuellement, n'en déplaise à certains, c'est pour moi le meilleur cover band du groupe Queen à ce jour! Je vous laisse admirer leurs prestations.

Voir les commentaires

BRIAN MAY - SAVE-ME CAMPAIGN, YES WE CAN!

28 Avril 2010, 08:01am

Publié par ANTHEVA

Les remerciements de brian May, pour le soutien des fans lors de la campagne publicitaire "Save-Me". Du nom de la celèbre chanson du groupe Queen, cette campagne vise à ouvrir les yeux du public britannique, sur les dérives de la chasse à outrance. Brian May, fervent défenseur de la cause animale, pose ici, devant l'une des premières affiches, qui fut dévoilé le 13 Avril dernier sur Cromwell Road à Londres.

Pour plus d'infos, rendez-vous sur le site officiel Save-Me

Voir les commentaires

SHOW BARCELONA 1988

27 Avril 2010, 17:38pm

Publié par ANTHEVA

En neuf mois seulement, Freddie Mercury écrit, compose et peaufine les arrangements pour chœur et grand orchestre de ce qui deviendra l’album « Barcelona » , en hommage à la ville natale de la diva catalane, Montserrat Caballe. Le résultat est unique et saisissant, du grand Mercury, puissant, magistral et profondément respectable. Freddie et Montserrat apparaissent ensemble sur scène pour la première fois en mai 1987, au festival Ibiza 92, qui se déroule au célèbre Ku Club. Ils y interprètent « Barcelona ». Pourtant le disque ne séduit ni les critiques d’opéra ni les critiques de rock qui ne s’y retrouvent pas (tendance qui changera par la suite). En revanche, le single « Barcelona », qui sort en septembre 1987, marche plutôt bien car il s’en vend 10.000 exemplaires en trois heures en Espagne et se classera numéro huit dans les classements britanniques. Le Comité Olympique Espagnol choisit la chanson comme thème des Jeux Olympiques de Barcelone qui doivent avoir lieu en 1992, puis se rétracte. Mais cette décision causant le mécontentement des fans, elle sera adoptée définitivement par le Comité Olympique espagnol.

Freddie se donne à fond dans ce projet qui lui paraît être son ultime, car à cette époque son état de santé s’aggrave sérieusement. L’aventure de « Barcelona » s’achèvera par un show en plein air à Barcelone, le 8 octobre 1988, où, pour célébrer la ville olympique, ils se produisent devant les souverains d’Espagne.

Voir les commentaires

BOOTLEG - CARDIAC ARREST (1982/1995).

27 Avril 2010, 10:02am

Publié par ANTHEVA

Rock-My-World.fr  Rock-My-World.fr

 

                                                               Paru en 1982 sur vinyle (500 exemplaires, seulement en Hollande)

                                                               Rè-édité en 1995 sur vinyle Bleu (Pays-Bas).

                                                               Également disponible sur CD (en provenance du Japon).

 

Album info

Side One:

1. Procession (May) 1:03

2. Father To Son (May) 5:33

3. Ogre Battle (Mercury) 3:51

4. Sweet Lady (May) 3:22

5. White Queen (As It Began) (May) 5:15

6. The March Of The Black Queen (Mercury) / Bohemian Rhapsody (Mercury) 2:35

 

Side Two:

7. Keep Yourself Alive (May) 3:56

8. Seven Seas Of Rhye (Mercury) 2:49

9. Now I'm Here (May) 8:03

10. Liar (Mercury) 7:29

Other notes

Track 9 is taken from Live Killers

Voir les commentaires

QUEEN, LATE BUT GREAT! - Birmingham Evening Mail 8 Mai 1978

27 Avril 2010, 09:35am

Publié par ANTHEVA

Rock-My-World.fr

 

Compte-rendu du concert de Queen à l'Hôtel de Bingley, Stafford, le 7 mai 1978, par le journaliste du Birmingham Evening Mail, Maurice Rotheroe.

Voir les commentaires

Michael Jackson & Freddie Mercury, bientôt dans les bacs?

26 Avril 2010, 13:47pm

Publié par ANTHEVA

Rock-My-World.fr

Décédé tragiquement le 25 juin 2009, Michael Jackson n'a pourtant jamais été aussi populaire, et cela la Major EMI l'a très bien compris. En effet, la célèbre maison de disque souhaite, selon le préstigieux Wall Street Journal, débourser pas moins de 250 millions de dollars à Sony Music et les ayants droits des chansons du King of Pop, afin de pouvoir sortir une dizaine d'albums de la star sur sept ans. Cela vaut le coup ! C'est le jackpot assuré puisqu'il faut rappeler que Sony a réussi à écouler plus de trente et un millions d'albums à travers le monde depuis la mort de Jackson. Tout le monde le sait, Michael Jackson avait enregistré un grand nombre de chansons inédites en studios avant sa mort, dont plusieurs avec Freddie Mercury, le défunt leader de Queen.

Les nouvelles chansons 100 % inédits, dont EMI ferait l'acquisition seraient un mix entre des titres déjà publiés par le passé et d'autres jamais entendus jusqu'à aujourd'hui. Wait and see!

Voir les commentaires

BOOTLEG - QUEEN AT THE BBC SESSIONS

26 Avril 2010, 09:20am

Publié par ANTHEVA

 Rock-My-World.fr

 

Queen a enregistré un total de 25 pistes différentes dans 2 studios de la BBC en 1973, 1974 et 1977. "Keep Yourself Alive", "Liar", "Modern Times Rock And Roll» et «Son And Daughter ont été les seuls enregistrements fait deux fois dans deux sessions différentes. C'est un très beau bootleg contenant toutes les chansons enregistrées par la Reine à la BBC qui ne figuraient pas sur la version officielle, Queen At The Beeb.

 

Session 2

 Enregistré au Studio One Langham, Londres,

 25 Juillet 1973

 Producteur: Griffin Jeff et Chris Lycett

 Ingénieur: John Etchells

 Diffusion sur Radio One, le 24 Septembre 1973

               01- See What a Fool I've Been

               02- Liar

               03- Son and Daughter

               04- Keep Yourself Alive

Session 5

 Enregistré au Studio Maida Vale, Londres,

 16 Octobre 1974

 Producteur: Jeff Griffin

 Ingénieur inconnue

 Diffusion sur Radio One, 4 Novembre 1974

               08- Now I’m Here

               09- Stone Cold Crazy

               10- Flick of the Wrist

               11- Tenement Funster

Session 4

 Enregistré au Studio One Langham, Londres,

 3 avril 1974

 Producteur et inconnus ingénieur

 Diffusion sur Radio One, le 15 avril 1974

               05- Modern Times Rock’n’Roll

               06- Nevermore

               07- White Queen (As it Began)

Session 6 (la dernière)

 Enregistré au Studio Maida Vale, Londres,

 28 Octobre 1977

 Producteur: Jeff Griffin

 Ingénieur: Mike Robinson

 Diffusion sur Radio One, le 14 Novembre 1977

               12- We Will Rock You

               13- It's Late

               14- My Melancholy Blues

               15- Spread Your Wings

queen-logo.jpg

Voir les commentaires

ALBUM DE LA SEMAINE - QUEEN (1973).

25 Avril 2010, 14:16pm

Publié par ANTHEVA

 Rock-my-world.frDes influences diverses traversent ce premier album sorti en 1973. Le rock'n'roll, de façon générale et bien sûr avec "Modern Times Rock'n'roll", première composition de Roger Taylor, qui sera toujours le rocker du groupe, aux chansons simples, efficaces et à la voix éraillée mais touchante. "Keep Yourself Alive", "Son and Daughter" et "Liar", transpercés de riffs de Brian May annoncent le SON Queen tendance hard que l'on retrouvera régulièrement d'album en album. On a longtemps comparé Queen àLed Zeppelin, sans que cette comparaison semble toujours justifiée (meme si j'ai une très grande estime pour Robert Plant et Jimmy Page). Il s'agit, à mon avis, simplement d'un raccourci journalistique. L'influence existe, sans aucun doute, mais mêlée à beaucoup d'autres.Les Beatles, bien sûr, pour les mélodies, le jeu de piano de Freddie, et évidemment les harmonies vocales à trois voix (Freddie, Brian et Roger) qui seront, là aussi, une des composantes distinctives du "SON Queen". "My Fairy King" était la première de ces chansons héroïques avec beaucoup d'harmonies vocales et d'overdubs. Ca a donné ensuite "The March of the Black Queen", sur le second album, puis plus tard, "Bohemian Rhapsody". Mais ceci est une autre histoire...

LesWho sont aussi une influence évidente sur cet album, comme sur "The Nignt Comes Down" de Brian, avec des accords de guitare sèche réminescents du jeu de Pete Townshend. Le jeu de batterie deRoger, fait de roulements de toms et de cymbales frappées, peut également évoquer les Who, par sa lourdeur contrôlée et nuancée. Plusieurs chansons de cet album, très mélodiques, tirent le groupe du coté "pop", ainsi, "Jesus" ou "Doin' Allright", curiosité aux accents cools quasi-californiens, genre qui disparaîtra par la suite du répertoire de Queen.

Il faut noter que cette chanson fut co-composée par Brian et Tim Staffell à l'époque de Smile. "Great King Rat" est une sorte de mini-fresque baroque, genre assez en vogue à l'époque d'un rock qu'on appelait alors "progressif", dont les héros se nommentGenesis ouYes (pour les plus anciens), et dont on retrouvera les séquelles sur l'album suivant (à suivre...).

Le disque se termine par un instrumental court, "Seven Seas Of Rhye", qui n'est que l'ébauche d'un morceau qui fera bientôt parler de lui. Enfin, la pochette porte la mention qui ornera tous les albums jusqu'à la fin des années 70 : "No Synthetizers" (sur cet album : "Personne n'a joué de synthétiseur"). En conclusion, cet album est d'une très grande qualité, assez puissant, et reste aujourd'hui d'une écoute très agréable. Et pour tous ce que Queen attire et qui n'ont jamais eu l'occasion d'écouter cet album, je leur conseille vivement... il est très important dans la vie future de ce groupe de légende !

Voir les commentaires