Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Queenworld.fr

THE SHOW MUST GO ON - LES DIFFERENTES REPRISES

22 Mars 2010, 20:46pm

Publié par ANTHEVA

 Rock-my-world.fr

1997 : Album Greatest Hits+ : extrait d'une version live interprêtée par Elton John à Paris accompagné par Brian May et Roger Taylor.

2001 : Bande originale du film Moulin Rouge. Au chant le trio composé par Anthony Weigh Jim Broadbent et Nicole Kidman.

2001 : Chris Thompson et SAS Band. Album "The Show".

2001 : Shirley Bassey. Album "The Show Must Go On".

2003 :Israel. Album "Operacion Triunfo (Gala 6)".

2003 : Extrait de l'album "Tribute To Queen".

2004 : L5. Album "Le Live".

2005 : Queen + Paul Rodgers. Album "Return Of The Champions (Live)".

2005 :Morning. Album "Hour Of Joy".

2006 : Graham Turner. Reprise instrumentale sur l'album "The Queen Story - Volume 1".

2006 : Grégory Lemarchal. Version live sur l'album "Olympia 2006".

2006 : Natacha L. Album "Epopée".

Voir les commentaires

QUEEN - MY FAIRY KING (1973)

22 Mars 2010, 19:41pm

Publié par ANTHEVA

Rock-my-world.fr"My Fairy King", écrite par Freddie Mercury en 1972, pour le premier album du groupeQueen, traite de"Rhye", un monde fantastique créé par le chanteur lui-meme . Ce monde fantastique aux allures d'Heroic Fantasy, y est dépeint aussi dans "Seven Seas Of Rhye"." My Fairy King "est la première chanson de l'album ou les compétences de Mercury en tant que pianiste sont à l'honneur. Par contre sur" Doing All Right "la partie piano a été joué par le guitariste Brian May . Avant d'écrire cette chanson, Mercury était connue en tant que Freddie Bulsara, et cette chanson l'aurait inspiré à changer son nom de famille. Les paroles contiennent un couplet avec les mots "Mère Mercury, regardez ce qu'ils ont fait de moi."Brian May a déclaré que lorsque la trame de la chanson fut écrite, Freddie s'exclama "il chante pour sa mère". Par la suite, Freddie Bulsara a pris le nom de scène de Freddie Mercury. Ce fut une autre tentative de séparer sa personnalité scénique (" Showman extravertie ", qu'il est) de sa vraie personnalité(introverti). la chanson contient de nombreuses voix en "overdubs" (démultiplier) et des harmonies vocales, auxquels Freddie Mercury était friand. Le batteurRoger Taylor affiche également ici ses talents de chanteur , perchant très haut, les plus hautes notes de la composition. La technique de l'Overdub, sera plus tard utilisée dans de nombreuses chansons de Queen, plus particulièrement "Bohemian Rhapsody». Mercury y emprunte quelques lignes du poète Robert Browning,le joueur de flute».

Voir les commentaires

LARRY LUREX - I CAN HEAR THE MUSIC (1973).

22 Mars 2010, 17:56pm

Publié par ANTHEVA

Rock-my-world.fr


I Can Hear Music
  est une chanson pop écrite par Jeff Barry, Ellie Greenwich et Phil Spector. A l'origine elle est enregistrée parles Ronettes en 1966. La chanson est plus tard reprise par lesBeach Boys en 1969, puisFreddie Mercury en 1973.

Afin de ne pas risquer de porter préjudice à la notoriété de sa formation, Freddie Mercury décide de sortir son tout premier travail « solo », auquel il convie les autres membres deQueen à apporter leur contribution, sous le nom de Larry Lurex, au cours de l'été 1972. La chanson fut enregistré au cous des sessions d'enregistrement de leur premier album, Queen, premier du nom.  Cet article paru dans le Record Mirror, le 9 Juin 1973 est l'un des tout premier papier sur les début solo de Freddie Mercury.

Voir les commentaires

QUEEN - DEAD ON TIME (1978)

22 Mars 2010, 00:06am

Publié par ANTHEVA

Mustapha-Dead-On-Time---1978.jpg

"Dead on Time", composé parBrian May, est un morceau heavy metal du septième album studio de Queen "Jazz", mettant en scène des jeux de guitare de May les plus rapides et les plus agressifs, ainsi que par un jeu de batterie deTaylor compliqué et inventif, avec notamment le break au milieu du second refrain. "Dead on Time", est une chanson au rythme très rapide, dont Freddie Mercury excelle tout particulièrement, dans une diction parfaite et soutenue.

Des ressemblances avec le titre "Keep Yourself Alive" du premier album du groupe Queen I sont assumées. Le jeu de guitare est ressemblant, bien que plus rapide dans "Dead on Time". Dans le dernier vers, la phrase "keep yourself alive" est chantée, et dans les paroles à l’intérieur de la jaquette, cette phrase est écrite en lettres capitales.

Le bruit de tonnerre qui finit Dead on time fut enregistré au cours d’un orage par Brian May à l'aide d'un magnétophone. De manière humoristique, les crédits de ce son de tonnerre furent attribués à Dieu dans la jaquette de l’album; ainsi "Thunderbolt courtesy of God" (Coups de tonnerre avec l'amabilité... de Dieu) pouvait être lisible sur la jaquette!!!

Voir les commentaires

DOCUMENTAIRE - A KIND OF MAGIC (ITV4-2006)

21 Mars 2010, 01:18am

Publié par ANTHEVA



Documentaire de la chaine anglaise ITV4, pour le 60éme anniversaire de Freddie Mercury en 2006.

Voir les commentaires

QUEEN A BUDAPEST (1986)

21 Mars 2010, 00:33am

Publié par ANTHEVA

Voir les commentaires

INTERVIEW BRIAN MAY A CAMBRIDGE (2001)

21 Mars 2010, 00:12am

Publié par ANTHEVA

Rock-my-world.frOctobre 2001 , une VRAIE légende du Rock est arrivée en ville,BRIAN MAY , un des plus célèbres guitaristes au monde , et, la moitié du duo mythique au sein deQueen , était à Cambridge pour s'entretenir à l'Union . Cependant, non-seulement il chanta , mais aussi - rompant ainsi avec les traditions- débuta la soirée en interprétant une version acoustique de ' With God On My Side ' de Bob Dylan . Il termina la soirée par un morceau , accompagné de sa célèbre guitare cette fois , et - je pense que c'est une première pour l'Union- persuada les étudiants de l'accompagner en tapant des pieds , claquant des mains et chantant en rythme au son de 'We Will Rock You' . Entre-temps , il confia que les problèmes rencontrés pour être admis de nos jours à Cambridge n'avaient rien de nouveau . Pour leur plus grande honte , Clare College , à l'époque, refusèrent l'admission du jeune May pour y étudier les maths et la physique . En réalité , peut-être ont-ils fait là un beau cadeau au monde du Rock'N'Roll ! Nous étions là saisissant l'occasion d'une interview exclusive avec le grand homme en personne.

Cliquez sur la photo, pour accéder à l'intégralité de l'interview.

Voir les commentaires

ROGER TAYLOR - THE CROSS (1987-1993)

20 Mars 2010, 17:41pm

Publié par ANTHEVA

Rock-my-world.FrThe Cross est un groupe de rock britannique formé en 1987 et mené par Roger Taylor, batteur du groupe  Queen. À l'origine plutôt orienté rock classique avec des influences dance pour le premier album, le groupe abandonne rapidement ce dernier aspect pour produire ensuite deux albums rock. Bien que Taylor ait annoncé, lors de la formation du groupe, que celui-ci deviendrait « un groupe de premier plan » dans les six mois, The Cross n'a jamais décollé dans aucun pays sauf en Allemagne. De ce fait, le groupe s'est séparé en 1993.
Après la dernière tournée de Queen en 1986, le Magic Tour, Roger Taylor saisit l'opportunité d'une baisse d'activité au sein de Queen pour former son propre groupe qu'il baptise The Cross (« la Croix »). Abandonnant sa batterie, Taylor assume le rôle de guitariste rythmique et de chanteur. Il recrute Spike Edney, qui s'occupe des claviers sur les tournées de Queen ; quant aux autres membres, il les trouve suite à une annonce anonyme placée dans la presse musicale anglaise. Les trois nouveaux venus sont tous inconnus du grand public ; il s'agit de Clayton Moss (à la guitare), Peter Noone (à la basse) et Josh MacRae (à la batterie). Roger Taylor n'a jamais été batteur pour son nouveau groupe ; il en est le leader, position dont il dit qu'elle est « nouvelle pour [lui] ». Avant même la formation du groupe, Roger Taylor avait déjà écrit la plupart des chansons qui allaient composer leRock-my-world.fr premier album, Shove It, qu'il a très largement enregistré seul. Cependant, afin que le reste du groupe puisse toucher des royalties sur l'album, le groupe au complet réenregistre quelques-unes des chansons à Ibiza, avant de partir en tournée. L'album, sorti en 1988, mélange de rock classique influencé par la dance, reçoit quelques bonnes critiques dans la presse musicale, mais ne réussit cependant pas à sortir du fond du classement anglais, tout comme les trois singles qui en sont extraits. Aux États-Unis, l'album n'est pas classé et par la suite The Cross ne sort aucun autre album là-bas. L'album Shove It contient la première version de Heaven For Everyone, chantée par Freddie Mercury sur la version sortie en Angleterre de l'album et par Roger Taylor sur la version sortie aux États-Unis. Enregistrée en 1987, la voix de Mercury a été conservée et la partie instrumentale entièrement rejouée par Queen pour l'album Made In Heaven sorti en 1995. Freddie Mercury n'est pas le seul membre de Queen a avoir participé au premier album de The Cross : Brian May a joué de sa Red Special sur une chanson et John Deacon a été Rock-my-world.frle bassiste de quelques-unes. Cependant, ils ne sont pas crédités sur la pochette de l'album. Le groupe sort en 1990 un second album, Mad, Bad, and Dangerous to Know, peu de temps après The Miracle de Queen en 1989 (Roger Taylor ayant Queen pour priorité), cette fois écrit par tous les membres du groupe, et orienté nettement plus vers le rock. Le single principal, Power To Love, ne marcha pas très bien et l'album lui-même ne fut pas classé. Cependant le groupe se trouve un public en Allemagne et, alors qu'il n'est signé par aucun label en Angleterre, Le troisième et dernier album, Blue Rock, y sort en 1991 - de même qu'au Japon.Rock-my-world.fr Bien que toujours populaire en Allemagne au début des années 1990, The Cross ne fait plus que les premières parties de concerts d'autres groupes lors de la tournée de promotion de Blue Rock. Le décès de Freddie Mercury en 1991 entraine le retrait de la vente du dernier single, Life Changes, puis le groupe se sépare en 1993 après quelques rares derniers concerts. Roger Taylor poursuit ensuite sa carrière solo et son travail au sein de Queen. Josh MacRae accompagne Taylor dans ses tournées solo et joue des percussions lors du Freddie Mercury Tribute. Spike Edney reprend les claviers dans le projet Queen + Paul Rodgers, alors que MacRae y participe hors scène en tant qu'ingénieur du son.

Voir les commentaires

JOHN DEACON - COMPOSITIONS & TECHNIQUES

20 Mars 2010, 16:46pm

Publié par ANTHEVA

Rock-my-world.fr

John Deacon composait aussi pour Queen et comme le reste des membres du groupe il possède aussi son single classé n° 1. Ses compositions sont très variées. Elles vont du pop rock au funk. Il a été l’auteur de quelques-uns des plus grands succès de Queen comme par exemple : You're My Best Friend, chanson composée pour sa femme Veronica avec laquelle il venait de se marier, Another One Bites The Dust, le single le plus vendu de Queen, et I Want To Break Free. Il a coécrit Friends Will Be Friends avec Freddie Mercury et coécrit les accords de The Miracle avec Mercury toujours. Tous sont sur le Greatest Hits II. C’est lui qui est à l’origine du riff d’Under Pressure.

Il a aussi composé: Misfire, You And I,Spread Your Wings, Who Needs You, If You Can't Beat Them, In Only Seven Days, Need Your Loving Tonight, Execution Of Flash, Arboria,Back Chat, Cool Cat (avec Freddie), One Year Of Love,Pain Is So Close To Pleasure (avec Freddie), Rain Must Fall (avec Freddie), My Baby Does Me (avec Freddie), My Life Has Been Saved (signé Queen).

En tant que bassiste, ses meilleurs performances se trouvent sur les chansons Another One Bites The Dust, Father to Son, Liar, Dragon Attack, Brighton Rock, The March of the Black Queen, You're My Best Friend, The Millionaire Waltz, We Are The Champions, Crazy Little Thing Called Love, Body Language et Under Pressure. Le style de Deacon fut rarement rencontré dans des groupes de rock des années 70. En effet, il utilisa sa basse comme un instrument principal et comme instrument rythmique. La basse est l’instrument principal dans Dragon Attack, Another One Bites The Dust, Body Language ou A Kind of Magic.

Certaines de ses lignes de basse sont très complexes et difficiles à jouer, telles que The Millionaire Waltz, I'M Going Slightly Mad ou You're My Best Friend.

En live, Deacon montra une très grande technique avec de nombreux runs, des walking bass line et un rapide changement de note.

Il a souvent utilisé ses doigts pour jouer, mais parfois il se servit d’unmédiator. Deux de ses marques de fabrique sont de lécher  ses doigts lorsqu’il joue et de coincer deux médiators sous sonPickguard.

A la guitare, il fit quelques rythmes remarquables dans des chansons telles que Staying Power, Another One Bites The Dust et Misfire. Il composa et joua de la guitare espagnole sur Who Needs You.

Voir les commentaires

L'HISTOIRE DE LA RED SPECIAL

20 Mars 2010, 02:14am

Publié par ANTHEVA

Rock-my-world.fr

Etant enfant,Brian May jouait de la guitare aussi souvent qu'il le pouvait, durant son temps libre, et se retrouvait souvent assis au milieu d'un cercle d'amis d'école admirateurs interprétant des chansons telles que: "Never Felt More Like Singing The Blues" de Guy Mitchell. Quelques autres guitaristes étaient à Hampton, et, ils se retrouvaient tous à l'heure des repas pour échanger des idées et jouer ensemble. Son collègue de classe, Dave Dilloway, voulait apprendre à jouer de la guitare et demanda à Brian de lui enseigner, ce que Brian accepta avec plaisir.
"Ces leçons avaient lieu au fond de notre classe d'allemand" se souvient Dave. "J'avais l'habitude de plier une feuille de papier dans ma main pour simuler un manche de guitare. Nul besoin de vous dire que Brian réussit son examen O-Level d'allemand, et moi pas!"
Brian trouva vite que sa guitare était indadaptée au style de musique qu'il écoutait et essayait d'apprendre. L'argent était une denrée rare à l'époque, et sa famille n'avait pas les moyens de lui offrir une Gibson ou une Stratocaster comme en avaient quelques-uns de ses amis ou bien encore la superbe Colorama que son ami John Garham possédait... Mais, il ne manquait pas de ressources, ni d'imagination, et, lui et son père trouvèrent La Solution! Ils allaient construire une guitare suivant les désirs de Brian!! Ayant joué sur toutes les guitares de ses amis, Brian avait une idée très précise de la guitare qu'il voulait et du son qu'il voulait lui voir produire. Une chambre de la maison familiale de Feltham fut réquisitionnée et transformée en atelier, et, en août 1963, le travail commença.
Le premier problème fut de trouver le bois pour le manche, ceci fut vite solutionné par un vieil ami de la famille qui voulait se débarrasser d'une ancienne et solide poutre de cheminée d'acajou, et Brian commença le dur travail de sculpter à la main cette poutre et de lui donner la forme désirée; le bois était vieux et parsemé de noeuds! Le corps fut sculpté dans une grosse pièce de chêne aussi dure que l'acier, c'était un morceau de bois de bonne taille, plus divers morceaux que son père et lui avaient réussi à dénicher. Arrivé à un stade avancé du travail, tout à coup, alors qu'il travaillait sur le corps, les ciseaux glissèrent emportant avec eux un fragment énorme, Brian se sentit si exaspéré qu'il jeta la pièce entière par la fenêtre et il recommença à nouveau. Les outils qu'ils utilisaient étaient également fait-maison, avec en complément des canifs et une meule. Lorsque le manche fut sculpté à la forme que Brian désirait, il fut fixé au corps, chevillé et vissé en place, une grosse baguette rigide tenant leu d'armature fut incorporée pour garder le manche droit.
Brian repéra alors dans la boîte à boutons de sa mère des boutons de perle anciens qu'il utilisa en guise deRock-my-world.fr touchettes-marqueurs, mais, dut acheter des barrettes métalliques ne trouvant pas de matériau de substitution convenable, il utilisa une scie à métaux faite spécialement pour rétrécir celles-ci au petit calibre qu'il désirait. Une fois que le corps fut achevé, se posa alors le problème des micros et du bras vibrato, deux parties essentielles sur l'instrument. Brian se chargea des micros lui-même, tout comme il l'avait fait pour sa première guitare, avec du fil métallique et des aimants, mais le résultat étant très insuffisant, Brian dut se résoudre à acheter des micros Burns à 3 guinées chacun. Il les adapta en les remplissant de résine époxy pour les arrêter d'être microphoniques. Le bras vibrato fut réalisé à partir d'un morceau d'acier très tendre, courbé manuellement sur la lame d'un couteau à gaine, trempé, effilé, et la traction des cordes s'équilibra contre deux ressorts de soupapes de mobylette.
Avant qu'elle ne soit complétement et véritablement terminée, Brian manifesta le désir à son père d'emmener l'instrument en classe. Son voeu fut exaucé et ilput se rendre en classe avec elle le lendemain. Il se souvient qu'il était assez anxieux car elle ne paraissait pas aussi bien que les modèles du commerce. Mais, il était plus que décidé à terminer son travail, et, lorsqu'elle achevée, polie et vernie, elle avait grande allure professionnelle, et Brian avait bien raison d'être fier d'elle. Lorsqu'il la ramena en classe, ses amis furent très impressionnés, un d'eux lui proposa même d'échanger sa propre guitare, pourtant achetée en magasin, contre sa guitare. Brian refusa son offre, son instrument unique lui avait coûté 18 mois de dur labeur et 8 livres Sterling pour la fabriquer ( plus 9,9 livres sterling pour les pick-ups), il ne voulait l'échanger Rock-my-world.frcontre rien au monde! La guitare devint célèbre sous le nom de Red Special, ou moins respectueusement The Fireplace, et 15 ans plus tard le garde du corps de Brian, Tunbridge, l'appela tout simplement The Chap! Lorsque Brian commença à mettre à l'épreuve le jeu complexe nécessaire à sa guitare ' inhabituelle', il en attendait une certaine sonorité. Il essaya sans fin, des spectrums durs, doux, ronds, ovales, mais aucun ne rendait le son qu'il espérait. ALors, il essaya les pièces de monnaie. Après en avoir essayé beaucoup, il trouva que la meilleure était une pièce de 6 pences tout ce qu'il y d'ordinaire, elle était suffisamment petite pour la tenir aisément, et il pouvait l'utiliser de différentes manières. S'il en jouait droit contre les cordes il obtenait un son dur mais pur, s'il frappait les cordes avec le bord dentelé, il obtenait un son rauque et grinçant. Dès lors, Brian se concentra à améliorer sa technique pour jouer.

Voir les commentaires