Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Queenworld.fr

queen songs

QUEEN - BACK CHAT (1982)

10 Janvier 2010, 01:17am

Publié par ANTHEVA

rock-my-world.frBack Chat est le quatrième single extrait de l'album Hot Space de Queen, sorti en août 1982. Ecrite par le bassiste John Deacon, la chanson est celle de l'album qui est le plus influencée par la musique afro-américaine, très en vogue au début des années 80. John Deacon continuait donc sur sa lancée après l'énorme tube que fut Another One Bites The Dust deux ans plus tôt et qu'il avait également écrit.

Des quatre membres de Queen, John Deacon fut le seul à avoir été élevé avec de la musique soul, alors que les trois autres eurent leur enfance plutôt baignée par le rock 'n' roll. Cela créa quelques tensions au sein du groupe pendant la conception de Hot Space, notamment avec le guitariste Brian May : Deacon souhaitait éliminer tout élément « rock » de ses compositions, alors que May voulait garder les éléments qui font l'essence de Queen. Au bout du compte, le groupe opta pour un solo de guitare sur Back Chat après quelques débats enflamés. Le single ne dépassa cependant pas la quarantième place dans les charts britanniques.

Lors des performances « live » de la chanson, pendant le Hot Space Tour, elle fut interprétée avec un tempo plus rapide et bien entendu orientée plus vers le rock.

Le clip de la chanson, réalisé par Brian Grant, a été très rarement diffusé à la télévision et fut peu connu du grand public jusqu'à ce qu'on puisse le voir sur le DVD Greatest Video Hits 2 sorti en 2003.

Les décors du clip, tourné en une journée seulement, ressemblent à une usine dans laquelle les membres de Queen interprètent la chanson. Freddie Mercury, à son habitude, s'agite un peu partout et manipule les éléments du décor, devant ses trois comparses qui ont l'air peu convaincu par la chanson et la vidéo.

Voir les commentaires

QUEEN - BODY LANGUAGE (1982)

10 Janvier 2010, 00:51am

Publié par ANTHEVA

rock-my-world.frBody Language est le second single extrait de l'album Hot Space de Queen, sorti en avril 1982. Recevant un accueil mitigé dans son pays d'origine, la chanson a cependant été beaucoup diffusée sur les radios américaines et a de ce fait eu un certain succès.

Poursuivant dans la veine du Funk/Disco suite à l'énorme succès de Another One Bites the Dust, Freddie Mercury écrit ce titre sans y inclure de guitare, pourtant à la base de tous leurs succès des années 1970 et véritable marque de fabrique de Queen. Les paroles sont assez suggestives et la musique est des plus sulfureuse, comme l'est également le clip.

Lors du Hot Space Tour, la chanson n'a été jouée en live qu'aux États-Unis : le public anglais boudait l'orientation dance que prenait Queen alors que les américains en étaient plus fans.

La face B du single contient la chanson Life is Real (Song for Lennon), chanson hommage à l'ex-Beatles qui avait été assassiné à New York un peu plus d'un an avant la sortie du single.

Le clip a été réalisé par Mike Hodges, et tourné au mois d'avril 1982. Source de nombreuses controverses à l'époque, les thèmes de ce clip paraissent aujourd'hui plutôt courant. Filmé à Toronto au Canada, il nous présente plusieurs danseurs et danseuses avec des tenues très suggestives, dans une ambiance plutôt chaude. Freddie Mercury, au contraire des autres membres de Queen, semblait particulièrement apprécier l'atmosphère qui régnait lors du tournage.

À cause de ces éléments, le clip a été interdit d'antenne aux Etats-Unis et, comme la plupart des autres clips de singles issus de Hot Space, il a été rarement diffusé à la télévion avant d'être enfin disponible sur le DVD Greatest Video Hits 2.

Voir les commentaires

QUEEN - CRAZY LITTLE THING CALLED LOVE (1979)

7 Janvier 2010, 23:55pm

Publié par ANTHEVA

 Queen-Crazy-Little-Thin-63251Crazy Little Thing Called Love est une chanson du groupe britannique Queen, écrite par Freddie Mercury. Extraite de l'album The Game, elle est sortie en single en octobre 1979, et a atteint la première place des charts américains, et la seconde des charts anglais. La chanson, écrite dans un style très rockabilly et chantée à la manière d'Elvis Presley, a été inspirée à Freddie Mercury alors qu'il prenait son bain dans un hôtel de Munich, où Queen était en train d'enregistrer dans les studios Musicland. Une fois aux studios, où se trouvaient John Deacon et Roger Taylor, ils enregistrèrent la chanson en quelques heures. Brian May faillit manquer l'occasion de participer à la chanson : une fois arrivé aux studios, Crazy Little Thing Called Love était presque achevée. Heureusement il lui restait encore suffisamment de temps pour y jouer un solo de guitare et participer aux chœurs. La chanson est une des rares dans laquelle on peut clairement entendre le nom d'un des membres de Queen dans les paroles, quand les chœurs entonnent « Ready Freddie ». En novembre 1979 débute le Crazy Tour, une tournée qui voit Queen se produire plusieurs fois au Royaume-Uni. Crazy Little Thing Called Love devient une chanson centrale de cette tournée et des tournées suivantes : les spectateurs voient arriver Freddie Mercury une guitare acoustique à la main afin d'interpréter la chanson, et tout un chacun pense qu'il plaisante, Mercury n'étant pas particulièrement connu pour savoir jouer de la guitare. Il savait cependant en jouer, bien qu'il introduisait souvent la chanson en déclarant qu'il ne savait jouer que trois accords. Quant à Brian May, il devait changer trois fois de guitare pour cette chanson : une acoustique pour accompagner Mercury après la première strophe de la chanson, une Telecaster pour le solo, puis enfin sa Red Special pour finir la chanson. Le clip de la chanson, réalisé par Dennis De Vallance, est le premier à montrer des danseurs en compagnie de Queen. Plus qu'une simple interprétation de la chanson, la vidéo rend hommage aux débuts du rock 'n' roll : on y voit le groupe vétu de cuir, Freddie Mercury habillé en motard et les cheveux gominés, entouré de filles, tout comme dans le film Grease. Durant le clip, on peut voir des trous dans le plancher de la scène desquels apparaissent des paires de mains reprenants le clap de la chanson. Comme il n'y avait aucun figurant de disponible, c'est tout simplement l'équipe technique qui s'est retrouvée sous le plancher. Brian May ne joue pas de sa traditionnelle Red Special, ni dans la chanson, ni dans la vidéo : il s'agit d'une Fender Telecaster noire, qu'il utilisera par la suite quand Queen jouera la chanson en live durant les tournées ultérieures.

Voir les commentaires

QUEEN - IT'S A HARD LIFE (1984)

7 Janvier 2010, 17:25pm

Publié par ANTHEVA

rock-my-world.frTroisième titre extrait de l'album "The Works" sortie le 16 juillet 1984 est une composition de Freddie Mercury.
Cette chanson, très savamment orchestrée, est l'une des préférées du groupe. Il n'en sera pas de meme du film de promotion qui en sera tiré. La vidéo que Mercury décide de tourner à cette occasion est particulièrement symbolique et révélatrice de cette existence fantasque et triste. Brian, Roger et John paraissent totalement perdus et engoncés dans leurs costumes et sous des maquillages qu'ils trouvent ridicules. Ce sont ces compromis artistiques que les trois autres membres du groupe étaient prets à accepter pour Mercury. Le film se déroule dans une grande salle des fetes baroque, semblable à une scène de théatre. Un carnaval s'y tient, ou le chanteur évoque la fin d'une relation qui fut sa raison d'etre et d'une vie qu'il n'avait naivement menée que dans l'espoir d'aimer et d'etre reconnu. Tandis que le carnaval atteint son apothéose, Mercury mène le bal accompagné des autres membres du groupe, puis se retire du centre de la scène en enlevant sa perruque, tandis que des personnages masqués poursuivent leur danse. La star finit seule, assise sur les marches d'une salle vide, d'ou chacun s'est retiré après ce spectacle conduit par lui et pour lui à la fois. Les lumières s'éteignent une à une et sa voix semble se perdre dans un écho lointain. Cet univers est autre chose que du rock. C'est un théatre ou faste et bordel cohabitent en laissant un étrange sentiment de gachis. Et c'est de ce gachis que le chanteur commence à prendre conscience au tournant des années quatre-vingt.

Voir les commentaires

QUEEN - SAVE ME (1980)

6 Janvier 2010, 18:08pm

Publié par ANTHEVA

rock-my-world.frSave Me est une chanson du groupe britannique Queen écrite par Brian May. Dernière chanson de l'album The Game, elle est sortie en single en janvier 1980, soit six mois avant la sortie de l'album dont elle est extraite. Cette ballade rock écrite par Brian May, qui y joue du piano et de la guitare (électrique et acoustique à douze cordes), parle d'un de ses amis et sa relation sentimentale qui vient de s'achever. Dans sa version live, la chanson comporte en plus une introduction au piano.
Le clip de la chanson, réalisé par Keith McMillan, a été tourné au Rainbow Theatre en décembre 1979 et une semaine plus tard au Alexandra Palace Theatre à Londres, juste avant Noël.

La vidéo comprend une grande première pour Queen, et pour les clips en général : le mélange de séquences live et de scènes animées, éléments qu'ils reprendront six ans plus tard pour A Kind of Magic. Les parties animées ont été storyboardées par Brian May lui-même, tout comme le concept de la vidéo, tel qu'il le déclare en commentaire du DVD Greatest Video Hits 1. Brian s'est assuré que l'animation colle parfaitement au thème de la chanson en travaillant étroitement avec le réalisateur afin de restituer au mieux l'interaction entre Freddie Mercury et les éléments animés, une idée qui sera maintes fois copiée par la suite.

Voir les commentaires

QUEEN - DON'T STOP ME NOW (1979)

6 Janvier 2010, 07:52am

Publié par ANTHEVA

 

rock-my-world.frDon't Stop Me Now est une chanson du groupe britannique Queen, écrite par Freddie Mercury. Enregistrée entre août et septembre 1978 à Nice et extraite de l'album Jazz, la chanson est sortie en single en janvier 1979.
La chanson est construite autour du piano joué par Mercury, accompagné de la batterie de
Roger Taylor et de la basse de John Deacon. La seule contribution à la guitare de Brian May est son solo. Don't Stop Me Now fournit un autre exemple des chœurs enregistrés en multiples prises par Mercury, May et Taylor, après Bohemian Rhapsody et Somebody to Love. Dans sa version live, Brian May joue également de la guitare rythmique durant toute la chanson afin d'y ajouter un son plus rock. Bien que la version studio soit une des chansons de Queen les plus populaires, elle n'a été interprétée en live que durant les tournées de 1978 et 1979, probablement parce qu'il est de notoriété que Brian May ne l'aime pas. La chanson a fait partie en 2004 de la bande son du film Shaun of the Dead : vers la fin du film, alors que les héros sont assiégés par des zombies dans un pub, Don't Stop Me Now est jouée par un jukebox accidentellement déclenché. Les trois survivants frappent les zombies suivant le rythme de la chanson, puis l'un des personnages demande à un autre de « tuer la reine » (« kill the Queen » dans la version originale). La vidéo de la chanson, tournée par Jorgen Kliebenst, est en fait une interprétation live de celle-ci, filmée lors du passage du groupe au Forest National en Belgique le 26 janvier 1979. Comme la plupart des clips des années 70, celui-ci est assez primaire : filmé avec une seule caméra, tout le groupe est rassemblé sur la scène afin que les quatre membres tiennent ensemble dans le champ de celle-ci. Mais, contrairement aux autres clip du groupe, le réalisateur n'a pas choisi de se focaliser sur Mercury et les quatre membres ont tous la même importance à l'image. Tourné sur pellicule contrairement en vidéo, la qualité du clip s'en trouve amélioré. On peut le trouver sur le DVD Greatest Video Hits 1.

Voir les commentaires

QUEEN - WE ARE THE CHAMPIONS (1977)

30 Décembre 2009, 17:45pm

Publié par ANTHEVA

 rock-my-world.frVéritable petit frère musical de « We Will Rock You » (qui sera d’ailleurs sa face B sur l’incroyable 45 tours « We Are The Champions/We Will Rock You » qui sortira le 7 octobre 1977) , « We Are The Champions » est véritablement l’hymne sportif par excellence. D’ailleurs Freddie Mercury va véritablement l’écrire dans ce sens, il expliquera lors d’une interview : « Je pensais au football quand j’ai écrit ce titre. Je voulais un morceau dans lequel les autres pouvaient participer, quelque chose que les fans pourraient reprendre à tue-tête. Bien entendu, j’y ai ajouté un côté théâtral bien plus subtil que ce que l’on retrouve d’habitude dans la plupart des chansons de fans de foot. Je suppose qu’on peut le voir aussi comme ma version de ‘I Did It My Way’. Nous l’avons fait, mais ce n’était pas du tout facile à faire. Le titre a été repris par les fans de foot parce que c’est une chanson de gagnants. Je n’arrive pas à croire que personne n’a écrit un autre morceau dans le genre depuis, un titre qui pourrait le déclasser »

 

Cette interview date de plusieurs années et, malheureusement, Freddie Mercury ne sera plus là pour assister au succès d’un autre tube qui deviendra très populaire chez les fans de foot et de sport en général, le « Seven Nation Army » des White Stripes, qui, bien qui n’égalera pas en terme de qualité et d'impact  le « We Are the Champions » de Queen, sera, lui aussi, d’une efficacité redoutable.

Bien entendu, à sa sortie, « We Are The Champions » sera un énorme succès partout dans le monde. Aujourd’hui, on ne compte plus le nombre de références à ce titre dans les championnats sportifs (bien évidemment) mais également au cinéma, à la télévision, dans des spots publicitaires etc. Freddie Mercury voulait écrire un hymne rock, un hymne qui survivrait au temps et aux modes et il a tout à fait réussi …

Voir les commentaires

QUEEN - ANOTHER ONE BITES THE DUST (1980)

29 Décembre 2009, 18:24pm

Publié par ANTHEVA

rock-my-world.fr« Another One Bites The Dust » est véritablement le ‘bébé’ du bassiste de Queen, John Deacon. En plus d’avoir écrit le titre, John Deacon joue de pratiquement tous les instruments sur le titre : de la basse (bien entendu) mais également  de la guitare rythmique, la guitare solo, du piano ainsi que quelques percussions. Mais, si c’est bien John Deacon qui sera à l’origine du morceau, le titre prendra forme en studio et les 3 autres autres membres du groupe (Freddie, Brian et Roger) ajouteront eux aussi leurs propres idées. Brian May ne sera pas en reste et jouera aussi de la guitare sur le titre.

John Deacon va écrire « Another One Bites The Dust » après avoir rendu visite au groupe Chic qui était alors en train d’enregistrer son célèbre «  Good Times » .

 Oui, bien entendu, on entend une réelle ressemblance entre le riff de « Good Times » de Chic et celui d’ « Another One Bites The Dust ». Cependant, Nile Rodgers, leader du groupe, ne sera pas fâché par cet emprunt mais bien par un autre élément nettement plus agaçant…

Nile Rodgers : « Oui, ce morceau de Queen est sorti parce que leur bassiste avait passé pas mal de temps avec nous en studio. Mais, ça c’est ok, ce n’est pas grave. Ce qui est grave, par contre, c’est que la presse a commencé à dire qu’on leur avait piqué leur riff. Vous pouvez croire ça ? ‘Good Times’ est sorti facilement un an avant, mais il n’était pas pensable pour les gens à l’époque que des black aient pu créer quelque chose d’aussi innovant ».

 Queen à peine le morceau terminé, hésite à le sortir en single. En effet, ce titre est bien différent de ce à quoi le public du groupe est habitué. Il s’agit ici d’un titre dansant, qui pourrait cartonner dans les boites, mais normalement, ce n’est pas ce public que Queen visait. Michaël Jackson, qui est alors un fan absolu de Queen et qui va alors régulièrement voir le groupe sur scène, persuade les musiciens de sortir « Another One Bites The Dust » en tant que single. Jackson, encore une fois, aura vu juste, le titre sera un carton planétaire notamment aux Etats-Unis où le titre se classera à la première place des hits parades, ce qui fera de « Another One Bites The Dust » le second numéro 1 US de Queen(le premier ayant été « Crazy Little Things Called Love » sorti un an plus tôt).

Pour l’anecdote, on précisera que Sylvester Stallone souhaitera utiliser « Another One Bites The Dust » pour son Rocky III, mais, n’arrivant pas à obtenir les droits d’utilisation du morceau, il fera enregistrer le titre « Eye Of The Tiger » par le groupe Survivor pour remplacer « Another One Bites The Dust » en tant que thème principal de son film.

Voir les commentaires

QUEEN - WE WILL ROCK YOU (1977)

29 Décembre 2009, 07:53am

Publié par ANTHEVA

 rock-my-world.frLe 7 octobre 1977, Queen sort un 45 tours qui va profondément marquer l’histoire du rock. En effet, sur ce disque figure deux énormes succès : « We Are The Champions » sur la Face A (un titre composé par Freddie Mercury) et «We Will Rock You » sur la Face B (titre composé par le guitariste Brian May). Ces deux titres seront toujours liés et considérés comme des « titres frères » puisque Queen ne manquera pas d’enchainer régulièrement ces deux tubes sur scène. L’histoire de « We Will Rock You » est simple, nous sommes en 1977 et le punk a envahit la scène musicale britannique. Queen est à la recherche d’un titre simple, une sorte d’hymne direct, accrocheur qui serait bien différent de certains de leurs titres à la construction assez complexe.

 D’ailleurs, alors qu’ils sont en train d’enregistrer l’album « News of The World », sur lequel figure « We Will Rock You, le groupe Queen se retrouve, l’espace de quelques jours, voisin des Sex Pistols. Le bassiste des Pistols, Sid Vicious, qui n’en rate jamais une quand il s’agit de provoquer, débarque un jour à l’improviste dans le studio de Queen et lance à Freddie Mercury, « Ah oui, c’est toi le fameux Freddie machin qui s’amuse à populariser le ballet auprès des masses ? ». Freddie, qui ne manquait pas de répartie, lui réplique alors « Tout à fait Monsieur Ferocious (monsieur féroce en référence à Vicious), ne vous inquiétez pas pour nous mon cher Monsieur, nous faisons tout notre possible pour y arriver ».

 La simplicité et l’efficacité de « We Will Rock You » peut ainsi être vue comme une réponse directe aux punks mais c’est aussi pour le groupe une façon de rendre hommage à son public en lui offrant un titre qu’il pourra facilement chanter en concert. Brian May expliquera en 2002 : « ‘We Will Rock You’ a été réalisé durant une phase bien particulière de la carrière du Queen durant laquelle le public commençait à devenir une partie intégrante de notre show et finissait même pas devenir plus important que nous. Ils chantaient tous les titres. Dans une ville comme Birmingham, par exemple, ils criaient tellement fort qu’on devait s’arrêter et les laisser chanter seul. Donc, aussi bien Freddie que moi avons pensé qu’il serait intéressant d’écrire un titre spécialement pour le public, un titre dans lequel il y aurait de l’espace pour le laisser participer. Je pensais que tout le monde pouvait taper dans ses mains en chantant quelque chose de simple, c’est pour ça que l’on a écrit ‘We Will Rock You’. Nous l’avons enregistré au Basing Street studio qui était en fait une ancienne église reconvertie en studio d’enregistrement parce que le son était naturellement très bon sur place. Il n’y a pas de batterie sur ‘We Will Rock You’. C’est juste nous en train de frapper dans les mains et de taper les pieds sur les planches, le tout augmenté par un effet très primitif de ‘delay’ qui donne l’impression que l’on est un public entier. Ensuite, il y a peu de chant, un peu de guitare, et ç’est tout ! Le truc qui est génial, c’est que quand on va voir un match de foot ou même dans d’autres disciplines, on entend le public frapper dans les mains, taper des pieds et chanter ‘We Will Rock You’. C’est très gratifiant de se rendre compte qu’on fait maintenant partie du folklore, d’une certaine façon. Je mourrai heureux rien que pour ça … »

Voir les commentaires

QUEEN - 39 (1975)

29 Décembre 2009, 07:52am

Publié par ANTHEVA

 rock-my-world.frBrian May ne l’a jamais caché, c’est un grand fan d’astronomie. Avant de devenir guitariste, il sera d’ailleurs diplomé en astrophysique. En 2007, il deviendra d’ailleurs Docteur en astrophysique et terminera donc sa thèse, plus de 30 ans après l’avoir débuté.

Un astéroïde porte d’ailleurs son nom (l’Asteroid 52665 Brianmay pour être plus précis). Et, si l’on vous parle de tout ça, c’est parce que le titre « ‘39 » fait référence à ce monde qui passionne Brian depuis sa plus tendre enfance.

« ‘39 » raconte en fait l’histoire d’un astronaute qui voyage dans l’espace à la vitesse de la lumière. Mais, alors qu’il rentre chez lui en compagnie de son équipe, plus de 100 ans ont passé sur terre et sa femme, sa famille et ses enfants sont tous morts. Il a alors le même age que ses petits enfants.

 Pour écrire ce morceau et cette histoire, Brian May va fortement s’inspirer d’une histoire d’Herman Risse intitulée « The River ».  Pour l’anecdote,  « ‘39 » est aussi chronologiquement le 39ème morceau de Queen à être paru sur un album. Sur la version studio de ce titre, c’est Brian May et non pas Freddie qui chante la voix principale (Freddie se contente de chanter les chœurs). Roger Taylor sera aussi très présent sur la version studio dans les chœurs, il arrivera notamment à monter particulièrement haut lors de certains passages du morceau. Sur scène, les choses seront différentes, ce sera Freddie qui chantera le morceau à la place de Brian. Lors du célèbre concert hommage àFreddie Mercury ayant eu lieu le 22 avril 1992 à Wembley, c’est George Michaël qui chantera ce titre accompagné, ce soir-là, par Brian, Roger et John, un titre qu’il cloturera en précisant que c’était un de ses titres favoris de Queen et qu’il l’écoutait en boucle quand il était jeune et passait beaucoup de temps dans le métro londonien…

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 > >>