Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Queenworld.fr

queen songs

QUEEN - KILLER QUEEN (1974)

28 Décembre 2009, 18:23pm

Publié par ANTHEVA

 

rock-my-world.frExtrait de l’album « Sheer Heart Attack », le troisième album de Queen sorti en novembre 74, « Killer Queen » sera le premier véritable tube de la carrière du groupe. Pourtant, alors qu’il l’écrit, Freddie Mercury ne se rend pas tout de suite compte de l’énorme potentiel du morceau. Pour lui, c’est juste une partie de l’album « Sheer Heart Attack », rien de plus.

  Freddie Mercury avouera avoir écrit ce morceau très rapidement. Il l’expliquera lors d’une interview réalisée à l’époque de la sortie de « Sheer Heart Attack » : « Ah, ‘Killer Queen’, je l’ai écrit en une nuit ! Ce n’est pas pour être prétentieux ou quoi que ce soit, mais c’est juste arrivé comme ça, naturellement. Ca arrive parfois... Maintenant, un titre comme ‘March of The Black Queen’ par exemple, m’a pris beaucoup beaucoup plus de temps, c’était interminable. Mais pour ‘Killer Queen’, j’ai commencé à griffoné les mots un samedi soir et le lendemain matin, tout était en place, j’avais les paroles du morceau mais j’ai continué à travailler dessus toute la journée du dimanche. C’était tout, j’avais mon morceau, c’est arrivé come ça. Certaines chansons arrivent comme ça, sans aucun effort, et sur d’autres, il faut travailler dur. On est assez particulier dans le groupe. On ne fait jamais de demi-mesures et je suis particulièrement sevère vis à vis de mon propre travail. Il n’y a pas de compromis. Si une chanson ne me semble pas tout à fait bonne, je la jette, c’est tout ».

  Dans Killer Queen, Freddie veut montrer que les gens dit ‘huppés’, ‘raffinés’, peuvent aussi agir de façon tout à fait grossière et indélicate. C’est une sorte de paradie de la haute bourgeoisie britannique de l’époque.

  Brian May est particulièrement fier du solo qu’il a signé sur « Killer Queen ». Pour lui, c’est un des meilleurs de sa carrière. Il faut dire que, quand il entrera en studio pour enregistrer le solo du morceau, il sera particulièrement motivé… En effet, il sortait tout juste de l’hopital, après avoir passé quelques semaines là-bas suite à une jaunisse qui l’avait particulièrement abattu et cloué au lit. De retour en studio, il était donc plus motivé que jamais en se remettant au boulot et a donc enregistré un très très bon solo …

  « Killer Queen » sort le 11 octobre 1974, le morceau fonctionne extrêmement bien. Il se classe à la 2ème place des charts en Angleterre et dans le TOP 20 aux Etats-Unis (une première pour le groupe). Grâce à « Killer Queen », la carrière du groupe est enfin lancée …

Voir les commentaires

QUEEN - YOU DON'T FOOL ME (1996)

28 Décembre 2009, 00:10am

Publié par ANTHEVA

 rock-my-world.fr You Don't Fool Me est une chanson du groupeQueen parue sur l'album Made In Heaven sorti en 1995. Le single, sorti en 1996, contient plusieurs remixes de la chanson, notamment des remixes « club », ce qui lui permit d'avoir un certain succès, notamment en Italie où le single fut classé numéro 1.

La chanson est une des rares du groupe écrites et enregistrées (du moins le chant) après les sessions de l'album Innuendo. Écrite et composée par Freddie Mercury et Roger Taylor, elle est néanmoins créditée au groupe dans son entier sur l'album Made in Heaven.

Le clip de You Don't Fool Me a été réalisé par Mark Szaszy, et est un des deux seul avec celui de Let Me Live de l'album Made in Heaven à figurer sur la vidéo Made in Heaven : The Films et en même temps à promouvoir le single à la télévision. Il n'existe pas de clip plus « traditionnel »(malheureusement!) composé par exemple d'un montage d'archives du groupe, comme cela a été le cas pour d'autres clips du même album. Le clip raconte l'histoire d'un jeune couple qu'on voit faire l'amour dans une forêt, entre-coupé de scènes flashback qui montrent leur rencontre en boîte de nuit.

Voir les commentaires

QUEEN - RADIO GA GA (1984)

17 Décembre 2009, 18:31pm

Publié par ANTHEVA

Radio-GaGa-promo-queen-1245940 1024 768Radio Ga Ga est le premier single extrait de l'album The Works de Queen, sorti en janvier 1984. Ecrite par Roger Taylor, la chanson fut un tube dans le monde entier ; il n'a cependant atteint que la deuxième place dans les charts anglais, à cause du carton Relax du groupe Frankie Goes to Hollywood.

La face B du single, I Go Crazy ne se trouve pas sur l'album The Works. Hormis le single, on ne peut trouver cette chanson que sur la réédition américaine de l'album (Hollywood Records) sortie en 1991.

Roger Taylor a écrit Radio Ga Ga comme une critique des stations de radio de l'époque, qui devenaient commerciales et ne diffusaient plus que les mêmes chansons encore et encore. Un autre phénomène qui aurait inspiré Taylor à l'époque viendrait de MTV : il remarqua que de plus en plus d'enfants regardaient cette chaîne plutôt que d'écouter la radio. MTV diffusera pourtant le clip de la chanson en boucle en 1984.

À l'origine, la chanson s'intitulait Radio Ca-Ca (des mots que fredonnaient le fils de Taylor, âgé de 3 ans) et insistait plus sur la baisse de qualité des programmes radio et leur répétitivité ; le titre fut cependant changé pour Radio Ga Ga qui sonnait beaucoup mieux. En outre le premier titre contenait un mot signifiant à peu de chose près la même chose qu'en français dans plusieurs langues européennes.

Le vers « through wars of worlds/invaded by Mars » fait directement référence à Orson Welles et à sa célèbre adaptation radiophonique de la guerre des mondes.

Roger Taylor commença a écrire la chanson en 1983, à Los Angeles. Il s'enferma dans une pièce avec un synthétiseur Roland Jupiter-8 et une boîte à rythmes, et pensa que cette chanson conviendrait bien à son second album solo, Strange Frontier. Cependant, lorsque Queen entendit la chanson, John Deacon composa une ligne de basse et Freddie Mercury réarrangea la chanson, pensant qu'elle pourrait devenir un gros succès. Taylor parti ensuite prendre des vacances au ski, laissant les autres membres et surtout Mercury terminer les paroles, la musique et les arrangements de la chanson. Les sessions d'enregistrements commencèrent alors aux Record Plant Studios ; le groupe fut aidé par le clavier Fred Mandel (qui travailla plus tard avec Supertramp et Elton John), celui-ci se chargeantnotamment de la programmation des synthétiseurs.

Rock-my-world.Fr

Le clip de la chanson, réalisé par David Mallet et tourné le 23 novembre 1983 dans les studios Shepperton à Londres, fut l'un des plus chers jamais produit par Queen dont le coût à l'époque dépassait les 110 000 livres sterling (environ 1 300 000 francs valeur 1984, 300 000 euros aujourd'hui). La vidéo rend hommage au film Metropolis de Fritz Lang sorti en 1926, dont plusieurs extraits sont intégrés au clip.

En 1984, Giorgio Moroder produisit une version remontée et recolorisée du film, qu'il mit également en musique. Il collabora alors avec Freddie Mercury sur une chanson, Love Kills qui fut également intégrée au film remonté. En échange, Queen pu utiliser des images de Metropolis pour le clip de Radio Ga Ga, en payant cependant les droits d'utilisation nécessaires au gouvernement allemand.

Les autres segments du clip montrent les membres de Queen dans un décor basé sur ceux du film, accompagnés d'ouvriers qui furent recrutés parmi les membres du fan club en un temps record. Le tournage se déroula en une journée, sous des lumières très chaudes, ce qui n'empêcha pas les fans d'être en forme. Le fameux clap des mains, que maintenant tous les fans connaissent, fut d'ailleurs inventé durant le tournage, et a été repris par les spectateurs lors de l'interprétation live de la chanson. On peut voir dans le clip des extraits sous forme d'album photos dont les pages se tournent d'anciens clips de Queen, notamment ceux de Bohemian Rhapsody, Don't Stop Me Now, Crazy Little Thing Called Love, Tie Your Mother Down, etc.

Trois versions du clip existent ; les deux premières étant presque identiques. La version originale d'abord, qui fut diffusée à la télévision en 1984 et qu'on peut trouver sur la VHS The Works EP (devenue un collector), alors que la version qu'on peut trouver sur la VHS Greatest Flix II, qui est strictement identique, contient les mots « Thanks to Metropolis » à la fin du clip. La troisième version, qu'on peut trouver sur le DVD Greatest Video Hits 2, fut assez déroutante pour les fans les plus extrêmes. En effet, tous comme les autres clips remastérisés pour ce DVD (et le précédent), la vidéo de Radio Ga Ga a été recadrée de son format original 4/3 vers un 16/9. Le problème est que le clip contenait déjà des images en 16/9 ; le résultat fut que les scènes en 4/3 (notamment les scènes de refrain avec les claps) ne furent pas recadrées et présentent des bandes noires sur les cotés.

 
  • Durant le Live Aid tenu en 1985, Queen a chanté une version raccourcie de la chanson. Elle est devenue extrêmement populaire durant les concerts depuis, notamment à cause du clappement de mains que les spectateurs reprirent du clip. C'est d'ailleurs grâce à cette chanson que Queen vola la vedette aux autres artistes durant le concert, et ce alors que Freddie était atteint d'une laryngite.
  • La chanson fait également partie de la setlist des concerts tenus en 2005/2006 par Queen + Paul Rodgers : elle est alors chantée en duo par Roger Taylor et Paul Rodgers.
  • Une version très modifiée sert d'introduction à la comédie musicale We Will Rock You.
  • Le groupe américain Electric Six produit une reprise de la chanson sur leur second album Señor Smoke. Le clip montre le chanteur, Dick Valentine, en fantôme de Freddie Mercury et dansant sur sa tombe, puis entouré de caniches. Brian May dit avoir apprécié cet hommage, alors que Roger Taylor, auteur de la chanson, ne fut pas impressionné et déclara « attendre les royalties ».
  • Lady Gaga a choisi ce pseudonyme en hommage à ce morceau.

Voir les commentaires

QUEEN - I WANT IT ALL (1989)

15 Décembre 2009, 16:55pm

Publié par ANTHEVA

Rock-my-world.FrI Want It All est une chanson écrite et enregistrée par le groupe Queen. Créditée comme étant écrite par le groupe, elle est sortie en mai 1989 et est extraite de l'album The Miracle.
I Want It All est un des rares morceau typés hard rock à avoir eu du succès en 1989, la mode d'alors tendant plus vers la dance ou l'eurodance, et des groupes depuis longtemps établis comme Queen avaient plus de mal à placer des tubes au sommet des classements. L'origine de la chanson viendrait de la compagne de Brian May, Anita Dobson, qui répétait souvent « I want it all and I want it now » (« Je veux tout et tout de suite »). La version single est assez différente de la version album ; en effet, l'introduction de cette dernière commence par un solo à la guitare de May, remplacé dans la version single par un chœur a cappella. Le solo de guitare au milieu de la chanson est également plus court dans la version single. La version qui figure sur la compilation Queen Rocks combine les deux versions précédentes, avec l'introduction a cappella et le solo de guitare plus long. Cette chanson sera utilisée en 1992 pour la publicité télévisée de la voiture Seat Toledo.
Le clip, filmé en CinemaScope, a été tourné dans un entrepôt où les membres du groupe sont tous en costume. On peut voir que Roger Taylor porte une veste en cuir aux couleurs de Manipulator, un des singles de son autre groupe, The Cross. Freddie Mercury se laisse alors pousser la barbe car il se sait déjà atteint du sida et des taches commencent à apparaitre sur ses joues. Réalisé par David Mallet, c'est le seul clip de l'album à ne pas être réalisé par le duo Hannes/Rossacher qui réalisait la plupart de leurs clips depuis One Vision.

Voir les commentaires

QUEEN - UNDER PRESSURE (1981)

14 Décembre 2009, 17:01pm

Publié par ANTHEVA

Queen-Under-Pressure-58199

Under Pressure est une chanson écrite et interprétée par Queen et David Bowie. Sortie en single en octobre 1981, cette chanson est la première collaboration du groupe anglais avec un autre artiste, et figure sur leur album Hot Space sorti en 1982.

À l'origine, David Bowie était venu dans le Mountain Studio à Montreux en Suisse afin de chanter les chœurs sur une autre chanson de Queen, Cool Cat. Le résultat n'a pas été conservé à la demande de Bowie car il n'en était pas satisfait. Puisqu'il était déjà sur place, les cinq artistes commencèrent à travailler sur ce qui allait devenir Under Pressure.

Titrée jusqu'à l'arrivée de David Bowie Feel Like, Queen n'était pas satisfait de la chanson. La version finale ayant débuté sous la forme d'une jam session entre Queen et Bowie, la chanson a été créditée au nom des cinq musiciens, les royalties étant partagées en cinq.

Un certain mystère demeure quant à la personne ayant créé la fameuse ligne de basse. John Deacon, bassiste de Queen, déclare dans un magazine japonais en 1982 que David Bowie l'a écrite. Dans des interviews plus récentes, Brian May et Roger Taylor en donnent la paternité à John Deacon, ce qui semble confirmé par David Bowie sur son site web, en disant que la ligne de basse était déjà écrite lorsqu'il s'impliqua dans la chanson.

Roger Taylor a souvent été considéré comme le principal auteur de la chanson ; il semblerait plutôt qu'il aurait servi d'intermédiaire entre Freddie Mercury et David Bowie (deux des plus grands artistes à l'époque), étant ami avec les deux.

Après Feel Like, la chanson fut nommée People on Streets avant d'avoir son titre définitif.

En 1999, Queen remixe la chanson qui devient Under Pressure - The Rah Mix afin de promouvoir la compilation Greatest Hits III.



Lorsque vint le moment de tourner un clip pour la chanson Under Pressure, il était impossible d’accorder les plannings respectifs de Queen et de David Bowie. Il fut alors demandé au réalisateur David Mallet de produire un clip convenable, sans la participation des artistes. S’inspirant du thème de la chanson, la « pression » (« pressure »), il compila plusieurs images d’embouteillages, de manifestations, grèves, explosions, voitures à la casse et plusieurs extraits de films muets des années 1920, le plus important étant Le Cuirassé Potemkine, film russe de Sergei Eisenstein et le fameux Nosferatu de Friedrich Wilhelm Murnau, un chef-d’œuvre de l’impressionnisme allemand de l’époque.

Mêlant ces images montrant la constance de l’homme à s’autodétruire et à se faire du mal, le clip est ensuite contrebalancé par des scènes plus tendres et joyeuses (on y voit des foules appréciant des concerts et d’autres images de baisers), le clip a gagné une certaine notoriété.

Il en existe deux versions, la première ayant disparu de la circulation : elle comprenait des images d’explosions en Irlande du Nord et pour cette raison, Top of the Pops a refusé de le diffuser. La version remaniée sans ces images est celle qu’on connait et qui figure sur le DVD Greatest Video Hits 2.

Version Rah Mix de 1999 :

Réalisé une fois de plus par les Torpedo Twins, les Autrichiens Rudi Dolezal et Hannes Rosacher, le clip pour la version Rah Mix compile des images live tirées des concerts de Queen à Wembley en 1986, et du Freddie Mercury Tribute en 1992, durant lequel David Bowie et Annie Lennox chantaient Under Pressure avec les trois membres survivants de Queen.

Les réalisateurs retirèrent les passages avec Annie Lennox afin de mixer Freddie Mercury et David Bowie entre eux, comme s'ils interprétaient la chanson en duo. Le résultat fut diffusé pour la première fois à l'émission Top of the Pops, lors d'une spéciale consacrée à David Bowie.

Sur le CD-single de la chanson, outre la vidéo du clip, on peut également trouver une vidéo avec les réalisateurs nous expliquant la technique utilisée afin de combiner les images de Bowie et Mercury.

Autres versions et réutilisations :

Voir les commentaires

QUEEN - PLAY THE GAME (1980)

13 Décembre 2009, 10:13am

Publié par ANTHEVA

Play the Game est une chanson du groupe britannique Queen écrite par Freddie Mercury. Première chanson de l'album The Game, elle est sortie en single en mai 1980. Rompant avec une tradition qui durait depuis le début de leur carrière et qui stipulait dans les pochettes de chaque album qu'aucun synthétiseur n'avait été utilisé, Play the Game est la première chanson a recourir à cet instrument.

Freddie Mercury aurait écrit cette chanson après une rupture sentimentale, ce qui transparait bien dans les paroles. L'utilisation d'un synthétiseur, un Oberheim OB-X, a choqué plus d'un fan, mais ce changement de direction dans leur style de musique a fait gagner plus de fans à Queen qu'il n'en a fait perdre : l'album The Game, sorti un mois après le single, a cartonné un peu partout dans le monde.

La face B, A Human Body, est une chanson écrite par Roger Taylor et n'apparaît pas sur l'album The Game ; le single Play the Game est donc le seul support sur lequel on peut trouver cette chanson.

Le clip de la chanson, réalisé par Brian Grant, a été tourné dans les studios Trillion à Londres. Le groupe interprète la chanson et quelques effets de lumières sont ajoutés : un écran bleu permet l'affichage d'un mur de flammes multicolores derrière la scène où se trouve le groupe.

Brian May ne sert pas de sa traditionnelle Red Special, et ce afin d'éviter de l'endommager dans la scène où Freddie attrape sa guitare violemment avant de la lui rendre en la jetant.

Le clip, tout comme la pochette du single, a vivement fait réagir les fans à l'époque. C'était en effet la première fois qu'on pouvait voir Freddie Mercury arborer son nouveau look - cheveux coupés courts et moustache. S'en suivirent des milliers de lettres adressées au fan-club, accompagnées de rasoirs et demandant à Mercury d'abandonner ce look, ce qu'il ne fit pas bien sûr et qu'il garda pour les six prochaines années.



fdfgd.jpg

Voir les commentaires

QUEEN - INNUENDO (LA CHANSON) 1991

11 Décembre 2009, 22:04pm

Publié par ANTHEVA



 Rock-my-world.Fr

 

 

1990, les musiciens de Queen apparaissent à la télévision Britannique pour une remise d'Awards, on y voit un Freddie Mercury pâle et amaigri. Le groupe n'ayant pas tourné pour l'album The Miracle (1989), les spéculations sur la santé de l'homme vont bon train, elles sont cependant démenties rapidement. En réalité, le chanteur a contracté le virus du sida dans le milieu des années 80, une période de fêtes et "d'excès sexuels" aux retombées catastrophiques.

Queen cache la maladie aux fans. Fin 90, le groupe entre en studio pour l'enregistrement d'un nouvel album. La santé du chanteur se dégrade de jour en jour, l'entourage de la star se rend à l'évidence, Innuendo sera l'album testament de Freddie Mercury.

J'en reviens à aujourd'hui et j'écris cette chronique en écoutant Innuendo comme au tout début (nostalgie, nostalgie..). Je peux dire que ce chef-d'oeuvre de Queen me donne toujours autant de frissons, et ce malgré les centaines d'albums (et de genres différents) que j'ai entendu depuis mes années collège.
Ce premier morceau éponyme, restera l'une des plus grandes "pièces" musicales qui m'aient été donné d'écouter, avec son côté "sombre et puissant", mais aussi paradoxalement "léger et Mainstream"..

Innuendo est bouleversant, impressionnant, complexe et original. L'introduction décrite plus haut restera gravé à jamais, la voix de Freddie Mercury aérienne et profonde me marquera pour toujours, l'enchaînement magistral de mots, d'une force indescriptible "Our lives dictated by tradition, superstition, false religion" donne l'impression de partir en révolution, en vers et contre tous...Queen y est ici fédérateur et énergique, sans pourtant être Hard Rock, Punk ou Metal, la musique du groupe et puissante et en impose.

Le passage acoustique fait redescendre la pression, soudain, la "guitare flamenco" s'invite à l'oeuvre, moment absolument fantastique et inattendu. On retrouve ensuite le célèbre travail du groupe sur les voix superposées, une des caractéristiques du "son Queen".
Gros break, solo électrique presque Heavy metal, le rythme est soutenu et redescend une nouvelle fois, Roger Taylor faisant un travail monstrueux derrière les fûts (jeu simple mais intelligent). Quand on entre en matière avec un tel morceau, que l'on passe à l'intérieur d'une même structure de quatre à cinq styles totalement différents dans un enchaînement parfait et sans un accroc, que peut-on espérer de plus?


Gros break, solo électrique presque Heavy metal, le rythme est soutenu et redescend une nouvelle fois, Roger Taylor faisant un travail monstrueux derrière les fûts (jeu simple mais intelligent). Quand on entre en matière avec un tel morceau, que l'on passe à l'intérieur d'une même structure de quatre à cinq styles totalement différents dans un enchaînement parfait et sans un accroc, que peut-on espérer de plus?

Voir les commentaires

QUEEN - THE SHOW MUST GO ON (1991)

10 Décembre 2009, 21:43pm

Publié par ANTHEVA

 Rock-my-world.Fr

The show must go on est une composition musicale de la formation de rock britannique Queen sortie le 14 octobre 1991 au Royaume-Uni sous le label EMI Parlophone. Elle est issue de l'album Innuendo connu pour être l'un des plus aboutis de la carrière du groupe. Il s'agit aussi et surtout du dernier album enregistré et diffusé du vivant de Freddie Mercury, chanteur du groupe, alors déjà très affaibli par le virus du sida qui aura raison de lui le 24 novembre 1991 des suites d'une broncho-pneumonie.

Les paroles sont truffées d'allusions, métaphores, et autres figures de style, ce qui rend difficile la compréhension des paroles. Elles annoncent de manière à peine voilée la tragédie qui s'annonce. À la fin, le texte évoque la détermination, la furieuse envie de vivre (« I have to find the will to carry on the show », soit «je dois trouver la volonté de continuer le spectacle») malgré des forces qui s'évanouissent («  inside my heart is breaking » soit «en moi, mon cœur se brise»). Mais on sent aussi la volonté de Mercury de continuer la musique jusqu'au bout (ne serait-ce que dans le titre, expression utilisée aujourd'hui pour dire que, quoi qui se passe "en coulisse", le spectacle doit continuer), de rester présent pour le public ("Hold the line" -n.b: allusion à une célèbre chanson du groupe Toto). Il veut garder le sourire pour son public ("but my smile still stays on").

Du point de vue de l'harmonie, la chanson débute en Si mineur (ce qui est déjà une tonalité triste), elle fait un court passage en Do# Mineur comme si la chanson laissait entendre un espoir (augmentation d'un ton), mais pour finalement retomber en Si mineur. L'accord final laisse ce malaise étrange, car c'est au début un accord en Si mineur, mais le Do dièse va venir perturber l'accord et créer la dissonance.

Le titre composé initialement par Brian May (le guitariste) et arrangé par l'ensemble des membres du groupe se caractérise par une orchestration symphonique minutieuse. Il se distingue également par un recours très fréquent aux modulations.

Le rythme de la batterie tout en contretemps y est lourd et pesant, l'ambiance inquiétante, le riff de synthétiseur se veut obsédant et impitoyable par son rythme parfaitement constant contrairement aux autres instruments qui semblent plus hésitants. La guitare-lead et la voix de Freddie Mercury se répondent tout au long du morceau dans un écho tragique qui mêle à la fois espoir et résignation. La basse de John Deacon alterne des rythmes en phase avec le reste de l'orchestre, et des contre-temps qui donne cette impression d'incertitude au morceau.

Deux solos ponctuent le morceau, c'est surtout le deuxième qui laisse entendre des choir-guitares finement modulés qui clament une sorte de rappel du refrain, et de sa signification.

La structure en tenue et crescendo transcende la mise en scène dramatique et trouve sa chute par un Freddie Mercury lyrique qui finit en beauté son chant, tandis qu'un chœur, sans conviction de croyance dans la vie, reprend mécaniquement le morceau comme un disque rayé avec un fade out qui laisse entendre l'éternité.



  • Monté en véritable rétrospective de l'histoire visuelle du groupe, le clip enchaîne les clins d'œil nostalgiques à l'exubérance du chanteur et à son talent de show-man lors de ses 20 années de carrière d'icône de la musique rock.
  • Comme toutes les autres vidéos de l'album Innuendo, la direction est confiée à l'équipe autrichienne team DoRo composée de Rudi Dolezal et Hannes Rossacher. Ces derniers ont régulièrement collaboré aux travaux du groupe depuis la vidéo du morceau One Vision (1985). À noter que ce sont ces deux réalisateurs qui ont dirigé les trois membres rescapés sur leur morceau hommage No-One But You (Only The Good Die Young) sorti en 1997.

Voir les commentaires

QUEEN - LOVE OF MY LIFE (1975)

8 Décembre 2009, 22:53pm

Publié par ANTHEVA

Love of My Life est une chanson du groupe  Queen, écrite par Freddie Mercury. Issue de l'album A Night at the Opera sorti en 1975, une version live de la chanson est sortie en single en juin 1979, et a atteint la première place des charts argentins et brésiliens.

La chanson a été à l'origine écrite par Freddie Mercury au piano et ré-arrangée par Brian May à la guitare acoustique à 12 cordes afin d'en faciliter l'interprétation en live. La version studio est interprétée par Brian May à la harpe. Cette chanson est un bon exemple des connaissances de rubato de Freddie Mercury, montrant ainsi ses influences classiques au piano, notamment de Frédéric Chopin et Ludwig van Beethoven.

Love of My Life était tellement appréciée en concert que Freddie Mercury s'arrêtait souvent de la chanter pour laisser le public prendre le relais. La chanson avait tellement de succès durant les concerts en Amérique du Sud que le groupe décida de sortir la chanson en version live en single sur ce continent. Cette version live, qu'on trouve également sur le double album Live Killers, est en fait un montage de la chanson enregistrée lors de deux concerts distincts : à Francfort le 2 février 1979 et à Paris le 27 février 1979. La partie enregistrée à Paris reste cependant incertaine, tout comme l'intégralité de l'album Live Killers qui n'est pas l'enregistrement d'un unique concert mais un montage de plusieurs chansons issues de la tournée et dont personne ne sait vraiment dans quelles villes elles ont été enregistrées.

Après le décès de Freddie Mercury, Brian May interpréta également Love of My Life durant ses concerts solos, et lui dédia régulièrement la chanson. Une exception cependant, lors du concert de Sheffield en 2005 de la formation Queen + Paul Rodgers (qui figure sur l'album Return of the Champions), où Brian May dédicace la chanson à la mère de Mercury qui était présente.

Voir les commentaires

QUEEN: I'M GOING SLIGHTLY MAD (INNUENDO 1991)

7 Décembre 2009, 17:16pm

Publié par ANTHEVA

Rock-my-world.Fr "I'm going slightly mad".
Deuxième morceau tiré de l'album "Innuendo", le clip est à la fois sombre et déjanté, comme pour marquer l'entrée du chanteur dans la démence. Une folie inspirée par sa maladie et le combat qu'il mène alors qu'il se sait condamné. "I'm going slightly mad" est l'une des vidéos les plus déjantées deQueen.
Une fois de plus, les membres du groupes montrent qu'ils ne se prennent pas au sérieux, et ce, malgré la fin très proche de Freddie Mercury. Dans le clip, on voit donc le chanteur incroyablement maigre et revêtu d'un perruque noire. Il est largement maquillé  pour cacher les traces de la maladie qui l'affecte. Brian May est déguisé en  de pingouin, John Deacon en bouffon et Roger Taylor porte un théière fumante sur la tête.
En fait, tout ce spectacle consiste à représenter la folie dans son ensemble et les paroles font penser que Mercury n'a plus toutes sa raison.D'ailleurs, dans ce morceau, il déclare: "je ne suis qu'une petite carte dans un jeu entier". Pourtant, malgré ses airs très sombres et sa mélodie entêtante, "i'm going slightly mad" est à l'image de ce groupe superbe: excentrique! Au passage, Freddie Mercury porte un chapeau de bananes sur la tête et se fait poursuivre par un gorille! Pour l'anecdote, il faut savoir que cette vidéo est l'une des dernières du groupe et que les conditions de tournage furent particulièrement difficiles. Ereinté et malade, Mercury devra, à de multiples reprises, arrêter le tournage du clip en raison de ses graves problèmes de santé. Officiellement, on dira qu'il souffrait au niveau des jambes. Mais officieusement, il souffrait du sida, mais malgrès la maladie, tel un clown blanc, il a su rester digne jusqu'au bout.
"i'm going slightly mad" est une chanson émouvante et dérangeante à la fois, taillé sur mesure pour le genie excentrique Freddie Mercury.



Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 > >>