Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
QUEENWORLD.FR

QUEEN - BRIGHTON ROCK (1974)

18 Février 2010, 21:26pm

Publié par ANTHEVA

 rock-my-world.fr« Brighton Rock » est véritablement l’un des sommets de l’album « Sheer Heart Attack », sur ce titre Brian May nous prouve, à nouveau, tout son talent.

  « Brighton Rock » est construit autour d’un solo de guitare que Brian May déclinera tout au long de sa carrière, solo qu’il expérimentera la première fois sur scène alors que Queen - encore complètement inconnu à l’époque - assurait encore la première partie de Mott The Hoople.

  On notera d’ailleurs que Tony Iommi, le guitariste de Black Sabbath, incorporera une partie du solo de « Brighton Rock » au sein de son propre solo de guitare qu’il proposait lors des concerts de Sabbath (Iommi et Brian May sont de très bons amis depuis très longtemps et se sont souvent influencés mutuellement)  « Brighton Rock » était prévu initiallement pour l’abum « Queen 2 », mais, pour des raisons de timing il ne sera pas terminé à temps et ouvre donc l’album suivant « Sheer Heart Attack ».

  Au tout début du morceau, on entend d’ailleurs une évocation (sifflée) de « I Do Like To Be Beside The Seaside », un vieux titre britannique de Music Hall datant du tout début du 20ème siècle signé par John A. Glover-Kind. Queen évoquait déjà ce morceau à la fin de « Queen 2 », sur le dernier titre de l’album « Seven Seas of Rhye ».

 Ainsi « Queen 2 » finissait avec « I Do Like To Be Beside The Seaside » et « Sheer Heart Attack », l’album suivant, débutait lui avec une évocation de ce morceau, la boucle était donc bouclée…

 Sur « Brighton Rock », Brian May va utiliser un effet bien particulier, qui avait été utilisé bien avant notamment par les Shadows, une sorte de retardateur de guitare qui lui permettra de retarder certains sons donnant l’impression que 3 guitaristes jouent en même temps… Brian May, qui sera toujours très friand d’expérimentations sonores, avait, pour rappel, construit lui même sa propre guitare quand il était jeune garçon et ce avec l’aide de son père.

 Mais de quoi parle finalement « Brighton Rock » ? C’est très simple, il parle simplement de la ballade de deux amoureux à Brighton, Brighton une ville côtière du Sud-Est de l’Angleterre qui est également l’une des plus célèbres stations balnéaire anglaise. Autrement dit, si on adaptait ce « Brighton Rock » en version « frenchie », c’est un peu comme si Brian May nous parlait de la ballade de deux amoureux en vacances à la grande-motte… c’est aussi simple que ça D’après nos recherche, Brighton Rock n’est pas que le nom que d’une chanson de Queen, c’est aussi le nom d’un bonbon très réputé vendu généralement au touriste qui visitent Brighton (et donc peut être la souce d’inspiration de Brian pour le nom de ce titre ?). On notera que si on remarque clairement l’influence de Jimi Hendrix sur le jeu de Brian sur « Brighton Rock », celui-ci inspirera aussi de nombreux artistes par la suite, notamment Metallica (ces espèces d’attaque/réponseguitare/batterie deviendront un véritable modèle musical pour James Hetfield et Lars Ulrich quand ils ‘fabriqueront’ le son de Metallica). Metallica qui reprendra d’ailleurs un extrait de l’album « Sheer Heart Attack » sur scène et en studio, le célèbre « Stone Cold Crazy ».

Commenter cet article