Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
QUEENWORLD.FR

Articles avec #queen songs

Queen édite en exclusivité le CD en édition limitée du biopic Bohemian Rhapsody

13 Septembre 2018, 18:14pm

Publié par ANTHEVA

1 20th Century Fox Theme Tune (Performed by Brian May) PREVIOUSLY UNRELEASED. 2 Somebody To Love. 3 Doing All Right (2018 Smile Version) PREVIOUSLY UNRELEASED. 4 Keep Yourself Alive (Live at the Rainbow, March 1974). 5 Killer Queen. 6 Fat Bottomed Girls (Live in Paris 1979) PREVIOUSLY UNRELEASED. 7 Bohemian Rhapsody. 8 Now I’m Here (Live at the Hammersmith Odeon, 1975). 9 Crazy Little Thing Called Love. 10 Love Of My Life (Live In Rio, 1985) PREVIOUSLY UNRELEASED AS AUDIO ONLY. 11 We Will Rock You (Studio/Live Movie Version) PREVIOUSLY UNRELEASED. 12 Another One Bites The Dust. 13 I Want To Break Free. 14 Under Pressure. 15 Who Wants To Live Forever. 16 Bohemian Rhapsody (Live Aid 1985) PREVIOUSLY UNRELEASED AS AUDIO ONLY. 17 Radio Ga Ga (Live Aid 1985) PREVIOUSLY UNRELEASED AS AUDIO ONLY. 18 Ay-Oh (Live Aid 1985) PREVIOUSLY UNRELEASED AS AUDIO ONLY. 19 Hammer To Fall (Live Aid 1985) PREVIOUSLY UNRELEASED AS AUDIO ONLY. 20 We Are The Champions (Live Aid 1985) PREVIOUSLY UNRELEASED AS AUDIO ONLY. 21 Don’t Stop Me Now (2018 Movie Version) PREVIOUSLY UNRELEASED. 22 The Show Must Go On.

Date de sortie le 19 Octobre 2018.

Voir les commentaires

Thank God It's Christmas

22 Décembre 2014, 05:08am

Publié par ANTHEVA

Thank God It's Christmas est une chanson de Noël écrite par Brian May et Roger Taylor. Seule chanson de Noël du groupe Queen, le single a atteint la 21e place des charts anglais et est restée classée pendant 6 semaines, durant la période Noël-Nouvel An 1984-1985. Bien que n'étant extraite d'aucun album, la chanson apparaît en 1999 sur la compilation Greatest Hits III. Elle a également été couplée avec le single A Winter's Tale de l'album Made in Heaven sorti en 1995.

Voir les commentaires

Was It All Worth It - The Miracle (1989).

8 Septembre 2013, 07:19am

Publié par ANTHEVA

                        
was it all worth it par killerkyng
 
 

Issu de l'album "The Miracle", l'excellent "Was It All Worth It" est une chanson inconnue du grand public mais qui a le mérite d'être connue . Après une intro synthétique assez posée, un énorme riff comme seul Mister May en a le secret nous arrive en pleine poire. Le texte quand a lui est jubilatoire. Freddie nous offre une introspective sur la carrière du groupe qui d’ailleurs sur la fin me donne toujours un frisson (le passage Yes, i twas a worthwhile experience ! avant que le riff ne reprenne et nous explose en pleine gueule) et ce break qui justement nous ramène à la grande époque du groupe. Un pur régal (trop court).

 

 

Voir les commentaires

RADIO GA GA - THE WORKS (1984).

8 Mars 2011, 09:04am

Publié par ANTHEVA

 

Radio Ga Ga est le premier single extrait de l'album The Works de Queen, sorti en janvier 1984. Ecrite par Roger Taylor, la chanson fut un tube dans le monde entier ; il n'a cependant atteint que la deuxième place dans les charts anglais, à cause du carton Relax du groupe Frankie Goes to Hollywood.

La face B du single, I Go Crazy ne se trouve pas sur l'album The Works. Hormis le single, on ne peut trouver cette chanson que sur la réédition américaine de l'album (Hollywood Records) sortie en 1991.

Autour de la chanson

Roger Taylor a écrit Radio Ga Ga comme une critique des stations de radio de l'époque, qui devenaient commerciales et ne diffusaient plus que les mêmes chansons encore et encore. Un autre phénomène qui aurait inspiré Taylor à l'époque viendrait de MTV : il remarqua que de plus en plus d'enfants regardaient cette chaîne plutôt que d'écouter la radio. MTV diffusera pourtant le clip de la chanson en boucle en 1984.

À l'origine, la chanson s'intitulait Radio Ca-Ca (des mots que fredonnait le fils de Taylor, âgé de 3 ans) et insistait plus sur la baisse de qualité des programmes radio et leur répétitivité ; le titre fut cependant changé pour Radio Ga Ga qui sonnait beaucoup mieux. En outre le premier titre contenait un mot signifiant à peu de chose près la même chose qu'en français dans plusieurs langues européennes.

Le vers « through wars of worlds/invaded by Mars » fait directement référence à Orson Welles et à sa célèbre adaptation radiophonique de la guerre des mondes.

Création de la chanson

Roger Taylor commença à écrire la chanson en 1983, à Los Angeles. Il s'enferma dans une pièce avec un synthétiseur Roland Jupiter-8 et une boîte à rythmes, et pensa que cette chanson conviendrait bien à son second album solo, Strange Frontier. Cependant, lorsque Queen entendit la chanson, John Deacon composa une ligne de basse et Freddie Mercury réarrangea la chanson, pensant qu'elle pourrait devenir un gros succès. Taylor parti ensuite prendre des vacances au ski, laissant les autres membres et surtout Mercury terminer les paroles, la musique et les arrangements de la chanson.

Les sessions d'enregistrements commencèrent alors aux Record Plant Studios ; le groupe fut aidé par le clavier Fred Mandel (qui travailla plus tard avec Supertramp et Elton John), celui-ci se chargeant notamment de la programmation des synthétiseurs.

Clip

Le clip de la chanson, réalisé par David Mallet et tourné le 23 novembre 1983 dans les studios Shepperton à Londres, fut l'un des plus chers jamais produit par Queen dont le coût à l'époque dépassait les 110 000 livres sterling (environ 1 300 000 francs valeur 1984, 300 000 euros aujourd'hui). La vidéo rend hommage au film Metropolis de Fritz Lang sorti en 1926, dont plusieurs extraits sont intégrés au clip.

En 1984, Giorgio Moroder produisit une version remontée et recolorisée du film, qu'il mit également en musique. Il collabora alors avec Freddie Mercury sur une chanson, Love Kills qui fut également intégrée au film remonté. En échange, Queen pu utiliser des images de Metropolis pour le clip de Radio Ga Ga, en payant cependant les droits d'utilisation nécessaires au gouvernement allemand.

Les autres segments du clip montrent les membres de Queen dans un décor basé sur ceux du film, accompagnés d'ouvriers qui furent recrutés parmi les membres du fan club en un temps record. Le tournage se déroula en une journée, sous des lumières très chaudes, ce qui n'empêcha pas les fans d'être en forme[réf. nécessaire]. Le fameux clap des mains, que maintenant tous les fans connaissent, fut d'ailleurs inventé durant le tournage, et a été repris par les spectateurs lors de l'interprétation live de la chanson. On peut voir dans le clip des extraits sous forme d'album photos dont les pages se tournent d'anciens clips de Queen, notamment ceux de Bohemian Rhapsody, Don't Stop Me Now, Crazy Little Thing Called Love, Tie Your Mother Down, etc.

Trois versions du clip existent ; les deux premières étant presque identiques. La version originale d'abord, qui fut diffusée à la télévision en 1984 et qu'on peut trouver sur la VHS The Works EP (devenue un collector), alors que la version qu'on peut trouver sur la VHS Greatest Flix II, qui est strictement identique, contient les mots « Thanks to Metropolis » à la fin du clip. La troisième version, qu'on peut trouver sur le DVD Greatest Video Hits 2, fut assez déroutante pour les fans les plus extrêmes. En effet, tous comme les autres clips remastérisés pour ce DVD (et le précédent), la vidéo de Radio Ga Ga a été recadrée de son format original 4/3 vers un 16/9. Le problème est que le clip contenait déjà des images en 16/9 ; le résultat fut que les scènes en 4/3 (notamment les scènes de refrain avec les claps) ne furent pas recadrées et présentent des bandes noires sur les côtés.

Versions live

Durant le Live Aid tenu en 1985, Queen a chanté une version raccourcie de la chanson. Elle est devenue extrêmement populaire durant les concerts depuis, notamment à cause du clappement de mains que les spectateurs reprirent du clip. C'est d'ailleurs grâce à cette chanson que Queen vola la vedette aux autres artistes durant le concert, et ce alors que Freddie était atteint d'une laryngite.

Paul Young a également interprété la chanson durant le Freddie Mercury Tribute en 1992.

Pour le jubilé de la Reine Élisabeth II en 2002, Radio Ga Ga ouvrit le concert : la chanson fut chantée par Roger Taylor, accompagné de Phil Collins à la batterie.

La chanson fait également partie de la setlist des concerts tenus en 2005/2006 par Queen + Paul Rodgers : elle est alors chantée en duo par Roger Taylor et Paul Rodgers.

Reprises

Une version très modifiée sert d'introduction à la comédie musicale We Will Rock You.

Le groupe américain Electric Six produit une reprise de la chanson sur leur second album Señor Smoke. Le clip montre le chanteur, Dick Valentine, en fantôme de Freddie Mercury et dansant sur sa tombe, puis entouré de caniches. Brian May dit avoir apprécié cet hommage, alors que Roger Taylor, auteur de la chanson, ne fut pas impressionné et déclara « attendre les royalties ».

Lady Gaga a choisi ce pseudonyme en hommage à ce morceau.

La bonus track de l'album Smash par Jackson & his computer band s'appelle Radio Caca.

Classement 1984 Position

Belgique 1, Irlande 1, Italie 1, Pays-Bas 1, Portugal 1, Suède 1, Autriche 2, Royaume-Uni 2, Allemagne 2, Norvège 2, Pologne 2, Australie 3, Suisse 3, Afrique du Sud 4, Espagne 6, Canada 11, États-Unis 16, France 24(????), Japon 89(encore mieux!).

Voir les commentaires

QUEEN - SPREAD YOUR WINGS (1978).

31 Décembre 2010, 07:52am

Publié par ANTHEVA

 

Spread Your Wings, extraite de l'album News of the World est le premier single du groupe (sortie en février 1978) qui ne comporte pas de chœurs. Ecrite par John Deacon qu'on retrouve à la basse et à la guitare acoustique, elle est également interprétée par Freddie Mercury au chant et au piano, Brian May à la guitare et Roger Taylor aux percussions. La chanson parle d'un jeune homme, Sammy, qui s'occupe du nettoyage dans le Emerald Bar. Le chanteur essaye de le motiver à vouloir plus de la vie, à « étendre ses ailes et prendre son envol » (« Spread your wings and fly away »). Une des chansons préférées parmi la communauté de fans de Queen, elle n'a cependant pas eu de grand succès dans les charts. Une autre version de la chanson existe, enregistrée lors de sessions à la BBC. Le piano y a plus d'importance et la fin de la chanson a également un tempo plus rapide.

Réalisée par Rock Flicks, la vidéo du clip a été tournée dans le jardin de la maison de Roger Taylor dans le Surrey, qu'il venait tout juste d'acheter, alors que les précédents propriétaires l'habitaient encore. Enregistrée en plein mois de janvier 1978, on voit les quatre membres du groupe dans la neige et on devine à leurs visages qu'ils ont plutôt froid. Brian May et John Deacon ne portent d'ailleurs pas de gants afin d'être plus convaincants avec leurs guitares ; Brian joue d'ailleurs d'une copie de sa fameuse Red Special afin que l'originale ne soit pas abîmée par le froid.

C'est durant ce même jour que la vidéo du clip We Will Rock You a été enregistrée.

Voir les commentaires

QUEEN -- THE SHOW MUST GO ON - L'HISTOIRE D'UN MORCEAU

30 Décembre 2010, 08:10am

Publié par ANTHEVA

www.rock-my-world.fr

 

Enregistré en Suisse dans leurs studios de Montreux, lors que Freddie MERCURY était déjà diminué par le SIDA, Innuendo, est le dernier album de Queen publié de son vivant. Il sort le 4 février 1991

Il est marqué par une forte charge émotionnelle.

Sans doute cet ultime album est-il donc celui qui dit le plus combien Freddie MERCURY s’est offert à la musique et au spectacle – peut-être pour y noyer ses angoisses, qui percent çà et là dans sa musique et ses paroles.

L’album démarre, d’ailleurs, avec un roulement de tambour, comme annonçant le début du spectacle. Tel ce maharadjah qui, apprenant sa ruine imminente, donna une fête fastueuse, QUEEN au seuil de la mort veut allumer ses dernières fusées. Et c’est un fantastique morceau épique de près de 6mn30 qui ouvre l’album : « Innuendo ».

La section rythmique – et parfois la guitare – rappellent un peu « Kashmir » de Led ZEPPELIN, le morceau s’inscrit surtout dans la droite lignée de « Bohemian Rhapsody ». C’est très justement qu’« Innuendo » donne son titre à l’album, car il le contient tout entier en germe. Surprenant et jubilatoire, ce morceau d’ouverture oscille entre froideur dramatique et fièvre délirante, entre superbes parties de guitare de Brian MAY, des chœurs, un chant et une ambiance solennels… le tout ponctué par un splendide passage de guitare flamenca (joué par Steve HOWE, de Yes)

C’est enfin l’immense «The Show Must Go On » qui conclut Innuendo dans une effusion lyrique et dramatique. Brisé par la maladie, Freddie MERCURY y chante d’une voix poignante : « Inside my heart is breaking / My make-up may be flaking / But my smile still stays on ». Toujours la métaphore du clown, de l’homme qui a voué son destin au spectacle – et désire ardemment que le spectacle lui survive. Alors qu’il savait sa fin proche, Freddie MERCURY n’a aucunement cherché à délivrer un quelconque message ni crié sa détresse ou sa peur de la mort. Avec une dignité bouleversante, avec la force de rire encore et de prolonger le spectacle – qui était sa raison de vivre – jusqu’à ses dernières limites, il a offert à Queen l’un de ses albums les plus émouvants, sinon l’un des plus réussis.

Innuendo est enfin et surtout la célébration absolue du « showman » et de l’« entertainer », voué tout entier au public, comme par un sacerdoce, jusqu’à la mort. « Ma vie a été un spectacle, dont je vous offre les ultimes fusées avant l’adieu. Puisse-t-il se prolonger » : voilà la signification d’Innuendo.

 

Voir les commentaires

CHANSON DE LA SEMAINE : LOVE OF MY LIFE (1979).

5 Juillet 2010, 10:06am

Publié par ANTHEVA

Love of My Life est une chanson du groupe Queen, écrite par Freddie Mercury. Issue de l'album A Night at the Opera sorti en 1975, une version live de la chanson est sortie en single en juin 1979, et a atteint la première place des charts argentins et brésiliens.

La chanson a été à l'origine écrite par Freddie Mercury au piano et ré-arrangée par Brian May à la guitare acoustique à 12 cordes afin d'en faciliter l'interprétation en live. La version studio est interprétée par Brian May à la harpe. Cette chanson est un bon exemple des connaissances de rubato de Freddie Mercury, montrant ainsi ses influences classiques au piano, notamment de Frédéric Chopin et Ludwig van Beethoven.

Love of My Life était tellement appréciée en concert que Freddie Mercury s'arrêtait souvent de la chanter pour laisser le public prendre le relais. La chanson avait tellement de succès durant les concerts en Amérique du Sud que le groupe décida de sortir la chanson en version live en single sur ce continent. Cette version live, qu'on trouve également sur le double album Live Killers, est en fait un montage de la chanson enregistrée lors de deux concerts distincts : à Francfort le 2 février 1979 et à Paris le 27 février 1979. La partie enregistrée à Paris reste cependant incertaine, tout comme l'intégralité de l'album Live Killers qui n'est pas l'enregistrement d'un unique concert mais un montage de plusieurs chansons issues de la tournée et dont personne ne sait vraiment dans quelles villes elles ont été enregistrées.

Après le décès de Freddie Mercury, Brian May interpréta également Love of My Life durant ses concerts solos, et lui dédia régulièrement la chanson. Une exception cependant, lors du concert de Sheffield en 2005 de la formation Queen + Paul Rodgers (qui figure sur l'album Return of the Champions), où Brian May dédicace la chanson à la mère de Mercury qui était présente.

Voir les commentaires

Queen - A Dozen Red Roses For My Darling (Extended)

1 Juillet 2010, 21:00pm

Publié par ANTHEVA

Titre meconnu du public francais, "A Dozen Red Roses For My Darling" est une composition du groupe Queen issue de l'album "A Kind Of Magic" (1986). Sorti uniquement au Royaume-Uni et Aux Etats-Unis en face B du single "A Kind Of Magic", "A Dozen Red Roses For My Darling" est un remix instrumental du titre "Don't Lose Your Head" composé par Roger Taylor.

Voir les commentaires

CHANSON DE LA SEMAINE : THE PROPHET'S SONG (1975).

27 Juin 2010, 13:32pm

Publié par ANTHEVA

The Prophet's Song, plus de 8 minutes de folie décadente, baroque, glam et hard,c'est un peu la transcription en chanson d'un rêve que Brian May (guitariste et un des principaux auteurs du groupe, notamment de cette chanson) aurait fait. La chanson est quasi biblique, avec son prophète annonciateur de catastrophe, son ambiance lyrique et pesante à la fois.

Le morceau, démarrant magnifiquement et s'achevant en fanfare, vrai déluge hard (guitare, hurlements de Freddie Mercury), est célèbre notamment pour son passage central, une aria de Mercury, mélange de plusieurs harmonies vocales et chamaniques, un passage aussi splendide qu'il est angoissant. Mélodie parfaite,paroles remarquables,le groupe est en forme olympique et livre ici l'une de ces plus grande chanson,l'une de mes préférée sans conteste.

Petit bijou de l'album "A night at the opera" forcément, je ne pouvais pas ne pas l'aborder. C'est un titre aussi culte que grandiose !

Voir les commentaires

CHANSON DE LA SEMAINE : A WINTER'S TALE (1995).

13 Juin 2010, 16:10pm

Publié par ANTHEVA

A Winter's Tale est une magnifique (l'une de mes préférées) chanson du groupe Queen, écrite par Freddie Mercury. Elle est sortie en décembre 1995 et est le second extrait de l'album Made in Heaven.Écrite pendant les sessions d'enregistrement d' Innuendo, seule la prise vocale a été enregistrée avant le décès de Freddie Mercury en 1991. La chanson lui a été inspirée alors qu'il contemplait les paysages du Lac Léman et des Alpes qu'il pouvait admirer depuis les fenêtres des Mountain Studios à Montreux. Lors de la production de l'album Made in Heaven en 1995, les trois membres survivants de Queen ont complétés la partie vocale enregistrée quatre ans plus tôt. Il s'agit donc d'une chanson totalement inédite à la sortie de l'album, alors que certaines étaient des chansons déjà existantes mais retravaillées.

Une édition limitée du CD-single est également sortie, avec un emballage vert rappelant celui des cadeaux, sur lequel Queen souhaitait un Joyeux Noël et qu'on pouvait donc offrir.

Tout comme le single précédent Heaven for Everyone, deux clips ont été produits, bien qu'un seul ait servi à la promotion du single lors de l'hiver 1995. Le premier, réalisé par les fameux Hannes Rossacher et Rudi Dolezal, est un montage d'images de Montreux et des environs sous la neige. Deux versions de ce clip existent : dans l'un, on peut voir les paroles s'écrire pendant qu'elles sont chantées, écriture manuscrite de la main même de Freddie Mercury. L'autre version ne comporte pas ces textes. L'autre clip, réalisé par Chris Rodley et sous titré "Outside-In", montre un homme en fin de vie et arpentant différents magnifiques paysages autour du monde. Le clip est réalisé avec une large palette de couleurs et textures. À la fin, l'homme se résigne à son tragique destin. On peut penser que ce clip est un parallèle aux derniers mois de la vie de Mercury. A Winter's Tale est en effet la dernière chanson qu'il ait écrite. Ce clip n'a jamais servi à la promotion du single et peut se trouver sur la vidéo Made in Heaven : The Films, alors que le précédent n'est sur aucun support officiel.

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 > >>