Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
QUEENWORLD.FR

ACTUALITE DU GROUPE QUEEN LE 31 OCTOBRE...

31 Octobre 2010, 18:38pm

Publié par ANTHEVA

Rock-my-world.fr

 

1969 : Wreckage live au Ealing College Of Art de Londres.

1970 : Queen live au Cavern Club de Liverpool, Royaume-Uni.

1974 : Queen live on Sheer Heart Attack Tour au Victoria Hall, Hanley, Staffs, Royaume-Uni.

1975 : Queen organise une soirée (très)decadente, pour le lancement de l'album Jazz album à la Nouvelle Orléans, avec des lutteurs, du catch dans la boue, des jongleurs et des nains...

1978 : Queen live on Jazz Tour au Civic Auditorium, de la Nouvelle Orléans, USA.

1983 : Brian sort un mini album Star Fleet, avec la participation de Edward Van Halen, Alan Gratzer, Phil Chen et Fred Mandel à Los Angeles.

1998 : Brian live on Another World Tour à Apollo Theathre de Manchester, Royaume-Uni.

2003 : Brian rejoint Def Leppard sur la scène de l'Hemmersmith Apollo de Londres,pour le titre Tie Your Mother Down.

2003 : Roger participe à une discussion en ligne sur le site 46664.com, sur le projet 46664 et sa participation active.

2005 : Queen+PR, sortie du DVD Return Of The Champions, filmé lors du concert filmé à Hallam, Sheffield, Royaume-Uni.

2008 : Queen+PR live on The Cosmos Rocks Tour à l'O2 Arena de Prague, République tchèque. La sœur de Roger Taylor faisait également partie du voyage.

Voir les commentaires

BOOTLEG - DVD: QUEEN FINAL LIVE IN JAPAN 1985

31 Octobre 2010, 04:12am

Publié par ANTHEVA

Rock-my-world.fr

 

C'est vraiment un magnifique DVD du concert de Tokyo de 1985. Ce concert a été officiellement lancé en vidéo uniquement au Japon. La qualité du son et de l'image est bluffante. Cependant, le mixage audio pourrait être beaucoup mieux, mais la qualité visuelle est vraiment superbe! Malheureusement la chanson "Dragon Attack" et le solo de Brian' May sont absents. Malgres tout, cela reste un bootleg de haute volée. 

 

Rock-my-world.fr

 

Rock-my-world.fr

 

Rock-my-world.fr

Voir les commentaires

FREDDIE MERCURY: LA GENESE DU MYTH (3éme PARTIE).

31 Octobre 2010, 04:11am

Publié par ANTHEVA

 Rock-my-world.fr

 

1970

Freddie trouve le nom « Queen » (reine, mais aussi « tapette ») pour le groupe. Il dût insister pour que Brian accepte car celui-ci trouvait que ça ne convenait pas. Freddie argumenta : « Ce n’est qu’un nom, mais c’est un nom tout à fait royal, bien sûr, et ça sonne magnifiquement. C’est un nom universel et immédiat ». Le basiste John Deacon est auditionné et commence à faire quelques représentations avec le groupe.

1971

C'est en février que John intègre définitivement Queen. Le groupe répète inlassablement et donne plusieurs petits concerts pour de proches amis à l'Imperial College (l'endroit de leurs répétitions). Ils ont alors l'opportunité de tester un nouveau studio d'enregistrement en échange d’essais de matériel. On leur propose d'enregistrer gratuitement quelques démos, ce qu'ils acceptent.

1972

Le groupe signe un contrat d'enregistrement, d'édition et de management avec Trident. Durant cette période, pendant laquelle il est sous-payés, il ne dispose des studios Trident que pendant les heures creuses. C'est là que les membres commencent à travailler leur premier album.

1973

Trident et EMI signent un accord d'enregistrement pour Queen, et le mois de juillet de la même année voit la sortie de « Queen », leur premier album, qui est un échec. Le groupe se voit offrir sa première grande tournée, en première partie de « Mott The Hoople ». Le premier concert a lieu à Leeds en novembre et beaucoup de gens s'accordent à dire que Queen, à l'occasion de cette tournée, est "bien plus qu'un groupe de première partie".

1974

« Queen II » sort finalement en mars, un peu plus tard que prévu suite à une erreur d'impression mineure sur la pochette. Ils s'embarquent alors dans leur première tournée proprement dite, qui commence à Blackpool, en mars. En avril, le groupe entreprend sa toute première visite aux Etats-Unis, mais en jouant encore première partie de « Mott The Hoople ». Cependant, en mai, pendant la tournée, Brian contracte une hépatite et le groupe décide d'annuler les dernières dates. Le travail sur le troisième album commence donc sans Brian. Il se rétablit suffisamment pour pouvoir enregistrer les parties de guitare, mais il est encore fort malade! L'album peut finalement être achevé et « Sheer Heart Attack » sort en novembre. C'est un grand succès des deux côtés de l'Atlantique et le monde commence enfin à reconnaître Queen à sa juste valeur.

1975

En janvier, Queen part aux Etats-Unis pour sa première "vraie" tournée américaine. Les ventes de billets sont phénoménales : la demande est si importante que plusieurs concerts doivent être rajoutés au programme. Queen joue même, en certains endroits, deux concerts le même jour, complets tous les deux ! Quelques dates doivent cependant être annulées car Freddie connaît de sévères problèmes de gorge. Mais il aborde le problème avec courage et est présent sur scène autant que possible, contre l'avis de ses docteurs. C'est aussi en janvier que Queen engage un avocat pour résilier leur contrat avec Trident car la maison d’édition ne soutient pas assez le groupe à son goût. Le premier concert du groupe au Canada a lieu à Edmonton le 2 avril, où il est rejoint sur scène par un autre groupe « Kansas ». C'est également durant ce mois d'avril que Queen va effectuer sa toute première visite au Japon. A leur arrivée à l'aéroport, plus de 3000 fans les accueillent, alors que « Sheer Heart Attack » est numéro un des ventes au Japon. En mai, Freddie se voit attribuer l' « Ivor Novello Award » par la Songwriters Guild, pour « Killer Queen ». Queen commence à travailler sur le nouvel album en juin. Le contrat avec Trident est rompu en août, au grand soulagement du groupe et Queen signe avec un nouveau manager en septembre. Lorsque le groupe décide de sortir « Bohemian Rhapsody », tout le monde pense que la chanson, bien trop longue avec ses 5:55 minutes, ne sera pas un succès. Freddie en donne cependant une copie à un ami DJ sur une radio londonienne, en lui précisant bien que c'est à titre personnel et qu'il ne doit pas la diffuser à l'antenne. Mais c'est bien sûr ce qu'il fait quand même - quatorze fois en deux jours ! A partir de là, toutes les radios commencent à diffuser la chanson en intégralité. C'est un succès colossal, et Queen devient alors LE groupe du moment. Le clip vidéo du single, réalisé d'après les idées des membres du groupe eux-mêmes, est celui qui inaugure la vague des clips. La chanson reste numéro un en Grande-Bretagne pendant neuf semaines. L'album est l'un des plus chers jamais réalisé pour l'époque, mais lorsque « A Night At The Opera » sort en novembre, c'est un succès massif qui donne au groupe son premier disque de platine. Freddie avait dessiné lui-même le logo pour le premier album, qui fut retravaillé et incorporé sur la couverture de « A Night At The Opera ». Le désormais célèbre logo inclut les signes zodiacaux des membres : deux jeunes filles (pour Vierge), un crabe (pour Cancer), et deux lions.

1976

En janvier, Freddie reçoit un nouvel « Ivor Novello Award » pour « Bohemian Rhapsody ». En janvier également, le groupe décolle pour sa troisième tournée américaine, qui le mènera à travers le pays jusqu'à la fin du mois de mars. De là, ils partent pour le Japon, où leur arrivée tourne une nouvelle fois à l'émeute. Après un tour complet du Japon, le groupe s'envole pour l'Australie. La tournée « Down Under » commence au Perth Entertainment Centre. Le groupe revient ensuite en Angleterre et commence à travailler sur son nouvel album, « A Day At The Races ». L'enregistrement est interrompu afin de permettre une courte tournée en Angleterre. Le 18 septembre, Queen décide de remercier ses fans en leur offrant un immense concert gratuit à Hyde Park (Londres). La foule est estimée à un chiffre se situant entre 150.000 et 200.000 personnes : c'est à l'époque le public le plus important devant lequel Queen ait joué et c'est encore à ce jour l'affluence la plus importante jamais enregistrée pour un concert à Hyde Park. « A Day At The Races » sort en décembre. Cinq jours avant sa sortie, les réservations pour « A Day At The Races » se montent à plus de 500.000 exemplaires, la plus grosse commande qu'EMI ait jamais reçue pour un album.

1977

Le groupe est sur scène aux Etats-Unis et au Canada durant tout le mois de janvier, de février et une bonne partie du mois de mars. En mai, Queen part pour Stockholm pour y entamer une tournée européenne complète. En octobre, les membres du fan club se voient proposer, pour la première fois, de participer au tournage de l'une des vidéos du groupe. Le clip de « We Are The Champions » est tourné au New London Theatre. A la fin du tournage, le groupe reste sur scène et improvise un concert pour remercier les fans d'être venus et d'avoir travaillé si dur. Toujours en octobre, le groupe reçoit un « Britannia Award » pour la meilleure chanson britannique : « Bohemian Rhapsody ». L'album « News Of The World » sort le 28 octobre. En novembre, le groupe part répéter à nouveau aux Etats-Unis afin d'y préparer la tournée à venir. La tournée, la seconde de l'année aux Etats-Unis, commence le 11 novembre. En cette fin d'année, « We Will Rock You » est détrônée de la place de numéro un en France après douze semaines par … « We Are The Champions »!!

1978

En février, Queen décide de monter sa propre structure de management. Une courte tournée européenne commence en avril, encore une fois à Stockholm. Au mois de juillet, le groupe commence à travailler sur son nouvel album qui est enregistré à Montreux et à Nice ; ce sont leurs premiers enregistrements en dehors de Grande-Bretagne. Pour la promotion du nouveau single « Bicycle Race », le groupe loue le stade de Wimbledon et cinquante jeunes filles nues disputent leur propre course à bicyclette ! La couverture du 45 tours était initialement constituée d'une photo des fesses de l'une de ces jeunes filles, mais, à cause de protestations dans certains pays, une culotte doit être rajoutée ! Une nouvelle tournée en Amérique du Nord (Etats-Unis et Canada) commence en octobre et « Jazz » sort le 10 novembre. La pochette est prévue pour recevoir un poster de la fameuse course de bicyclettes, mais les Américains le retirent des pochettes et le remplacent par … des coupons à renvoyer par les fans pour pouvoir l'obtenir !

1979

La tournée nord-américaine se termine fin décembre permettant au groupe d'être en Grande-Bretagne pour fêter Noël. Mais le repos est de courte durée puisqu'une nouvelle tournée européenne commence à Hambourg en janvier. En mars, ils se retirent aux Mountain Studios de Montreux pour travailler leur album "live". Le groupe apprécie tellement le studio ainsi que le calme de Montreux qu'il décide de l'acheter. Il s'envole pour le Japon en avril pour une nouvelle tournée. Le premier album live du groupe, « Live Killers », sort en juin. L'album a été publié suite à une forte demande populaire. Queen est alors approché afin d'écrire la bande originale d'un film de science-fiction, « Flash Gordon ». Le groupe accepte et commence à travailler sur la bande originale en juin, à Munich. La fin de l'année voit Queen s'embarquer pour le « Crazy Tour » dans lequel sont inclus quelques endroits prestigieux. Queen fait partie des groupes qui se produisent afin de collecter des fonds pour les populations victimes de la famine au Cambodge.

1980

Au début de l'année, le groupe travaille sur son nouvel album, qui doit être le premier à utiliser la magie électronique des synthétiseurs. En juin commence une nouvelle tournée nord-américaine. « The Game » sort en juin et reçoit cinq disques de platine pour le seul Canada. « Another One Bites The Dust » devient la plus importante vente du groupe tous pays confondus et devient un "crossover hit" aux Etats-Unis, occupant la place de numéro un des classements rock, disco et soul. Queen reçoit un « Dick Clarke Award » du meilleur groupe, un « Top Billboard Award » pour le meilleur "crossover single" et est nominé pour plusieurs autres prix, dont les « Grammy's Junos » canadiens. La bande originale de « Flash Gordon » sort le 8 décembre. A la fin de l’année, Queen a déjà vendu plus de quarante-cinq millions d'albums dans le monde. A suivre...

Voir les commentaires

ACTUALITE DU GROUPE QUEEN LE 30 OCTOBRE...

30 Octobre 2010, 10:04am

Publié par ANTHEVA

Rock-my-world.fr

 

1970 : Queen live at College of Technology, St. Helens,Royaume-Uni.

1974 : Premier concert de Queen lors du Sheer Heart Attack Tour au Palace Theatre de Manchester, Royaume-Uni. Ils introduisent un nouveau système d'éclairage su scène.

1998 : Brian live on Another World Tour au City Hall de Newcastle, Royaume-Uni.

2001 : Le DVD We Will Rock (avec les images du concert de Montreal en 81) fut réalisé par Pioneer Video pour les Etats-Unis.

2003 : Brian participe à la comédie musicale We Will Rock You au Dominion Theatre de Londres, lors du solo sur Bohemian Rhapsody.

2005 : Queen+PR live on Queen + Paul Rodgers Tour.Deuxième concert au Yokohama Arena, à Yokohama Japon.

2008 : Queen+PR arrive a Prague, République Tchèque.

Voir les commentaires

BILLY SQUIER & QUEEN : THE GOOD COMPANY

30 Octobre 2010, 08:38am

Publié par ANTHEVA

 Rock-my-world.fr

 

Lors de ma première rencontre avec Queen, j'ai découvert quatre gentlemen : de la douceur dans la voix comme dans les manières. En un mot, réservés (nettement plus que sur scène, en tout cas). On est sortis diner après leur concert à l'Orpheum de Boston. J'allais m'asseoir à coté de Freddie mais, juste avant que nous prenions tous place, il a balayé furtivement la salle du regard puis a déboutonné son pantalon de satin...trop moulant pour la station assise. Ses collègues et lui-meme étaient très serieux dans leur approche du métier : il voulaient profiter à fond de la situation, ça se voyait.

Ma première colaboration avec des membres du groupe remonte à 1982, pendant l'enregistrement de mon album Emotions In Motion. Freddie et Roger, alors à New York, sont venus faire un tour aux studios Power Station, ou je travaillais avec Reinhold Mack (leur co-producteur et ingénieur du son sur l'album The Game). Freddie a aussitot eu envie d'enregistrer une voix. Je n'ai jamais rencontré personne d'aussi spontanément excellent que lui. Il possédait une créativité quasi naturelle. Roger nous a rejoints à Munichpendant le mixage de l'album et rajouté quelques harmonies bienvenues.

Notre tournée commune (tournée Hot Space/Emotions, 1982) a été un très grand succès. Mercury et les siens s'étaient vraiment lachés par rapport à leurs débuts, on ne s'ennuyait jamais. Ca a été une période d'excès (c'est le moins qu'on puisse dire) : on cherchait constamment à faire mieux que la veille (sur scène et ailleurs) et on y arrivait la pluspart du temps.

Sur mon album suivant, Signs Of Life, j'ai littéralement du trainer Brian en studio (Capitol Studios, Los Angeles) pour qu'il grave des solos de son cru sur "(Another) 1984". Brian est un perfectionniste absolu, ennemi juré des compromis. Je le revois encore mettre en place tous ses éléments assez rapidement - à mon gout, du moins - puis les retravailler afin de peaufiner les moindres nuances. Etant moi-meme perfectionniste, je n'en revenais quand meme pas... D'autant qu'il a fini par obtenir ce qu'il voulait. Brian possède le son de guitare le plus identifiable de tous les temps, et c'est un instrumentiste formidable.

Mon meilleur souvenir professionnel avec Freddie date de l'enregistrement de Enough Is Enough, à Londres. On a fait deux titres ensemble. Je lui avais fait écouter une version presque terminée de "Love Is The Hero", chez lui, à Earls Court, au printemps 1986.

Le jour se levait à peine quand il m'a joué une nouvelle intro, au piano, qui m'a laissé sans voix. Je n'avais jamais entendu ça- etje n'oublierai jamais ce moment. N'ayant rien sous la main pour enregistrer, j'ai du mémoriser son idée jusqu'au soir, quand j'ai enfin réussi à l'amener en studio. Capitol refusa d'inclure de mini chef-d'oeuvre sur l'album pour des raisons d'image.

Mais il figure sur l'anthologie Reach For The Sky ainsi que sur le coffret de Freddie Mercury.

"Lady With A Tenor Sax" restera elle aussi comme un jaillissement spontané. Freddie me la sortie de nulle part, avant d'y ajouter quelques passages chantés improvisés en studio. A moi ensuite de gérer les paroles. Je voulais qu'il chante sur la fin du morceau, mais il n'y tenait pas: "Tu chante nettement mieux que moi", m'a-t-il expliqué (ben voyons...).

Mon interprétation s'inspire de la direction indiquée par Freddie ainsi que de ses mots d'encouragement. Travailler avec lui, c'etait magique; le cotoyer, un régal.

Il me manque encore aujord'hui.

En plus du talent brut qui regorgeait au sein du groupe, chacun de ses membres connaissait son role et assurait un max. D'ou la réussite de Queen. Tous ses membres composaient. Trois d'entre eux chantaient, chacun avec son approche à lui. Ensemble, ils formaient un style vocale unique. Enfin, ils possédaient une présence guitaristique sans égal ainsi que le chanteur sans doute le plus imposant de l'histoire du Rock'n'Roll.

Difficile de mieux faire.

Billy Squier pour l'hebdomadaire Scène, Cleveland 1982

Voir les commentaires

FREDDIE MERCURY: LA GENESE DU MYTH (2éme PARTIE).

30 Octobre 2010, 08:08am

Publié par ANTHEVA

 Rock-my-world.fr

Sans diplôme secondaire, Freddie ne peut s’inscrire dans une école artistique, c’est pourquoi, à dix-huit ans, il entre dans l’école polytechnique d’Isleworth. Il en sort deux ans plus tard parmi les meilleurs avec son diplôme en poche.

En 1966, il décide de retourner au collège, pour obtenir un "A level" en art et ainsi pouvoir s'inscrire dans une « art school ». Il entre dans le collège de Ealing, qui est traditionnellement une mine de bons musiciens, où il étudie le graphisme. Il quitte alors sa famille pour louer un appartement à Kensington, haut lieu branché des sixties londoniennes.

Au collège où il étudie, il fait la connaissance de Tim Staffell. Ils sont tous deux fans de musique, et particulièrement de Jimmy Hendrix que Freddie adore imiter et de qui il se passionne : "il était captivé par Hendrix... il m'invita chez lui où il avait une toute petite chaîne, et me passa des disques de Jimmy. Il allait d'un baffle à l'autre pour suivre les effets de la stéréo, essayant de comprendre d'où venaient ces sons" se souvient Brian May. Il a laissé à Ealing pas mal de remarquables dessins, portraits, peintures, et dessins de mode, qu’il signe encore Fred Bulsara. Il dessine tout ce qu’il voit : surtout des portraits d’idoles tels que Paul Mc Carthney, Elisabeth Taylor, Cliff Richard. Il dessine aussi son héros Jimmy et couvre les murs de sa chambre de ces fresques psychédéliques. Au milieu de ses études, il s’oriente vers la mode et produit une série de vêtements extravagants.

Ils sont plusieurs, au collège, à se retrouver aux toilettes et à chanter des harmonies vocales. Bizarrement, ces toilettes offrent une excellente acoustique. C’est sûrement en partie ce qui a donné naissance au « son » de Queen. Avec Tim, et un troisième larron, ils s'exercent également à chanter des harmonies à trois voix.

Et c'est tout naturellement qu'un beau jour, Tim Staffell emmène Freddie à une répétition de son groupe « Smile ». Freddie s'entend immédiatement avec les deux autres, admire leur son et le jeu de guitare de Brian et devient un habitué des répétitions et des concerts du groupe, qui lui fait même une place dans le camion pour qu'il l’accompagne dans ses déplacements. Et tout naturellement, l'idée de faire partie à nouveau d'un groupe le travaille. On le présente à un groupe appelé IBEX, mais ce groupe ne parvient pas à décoller. Freddie chante ensuite un moment pour le groupe Sour Milk Sea et lorsque les membres se séparent, il crée Wreckage qui ne dure pas longtemps non plus. Pendant cette période, Freddie continuait à fréquenter les membres du groupe Smile.

Tim décroche alors totalement pour rejoindre une autre formation : « je suis parti car je n’accrochais plus vraiment au genre de trucs théâtraux que Smile commençait à faire et qui plaisaient à Freddie. Je n’ai jamais été une bête de scène et je n’ai jamais été l’auteur que Freddie était. Je pense que si je n’avais pas quitté le groupe, il n’y aurait jamais eu Queen ! ». Tout s'enchaîne ensuite ; Freddie donne de plus en plus son avis et manifeste son envie de chanter. Brian et Roger l’engagent donc pour remplacer Tim.

En écrivant les paroles de « My fairy king », une des chansons de leur premier album, dont les paroles disent « oh mother Mercury, what have you done to me ? », Freddie dit à Brian May : « Je vais devenir Mercury ! La mère dont je parle, c’est la mienne, donc je suis Mercury ». Mercury (Mercure) représente également l’ancien messager Mythologique des dieux romains et Freddie croyait que ses chansons avaient probablement une inspiration divine. Il change alors son nom en Freddie Mercury. Le fait de changer son nom l’a aidé à assumer sa différence de peau, à devenir la personne qu’il voulait être. A suivre...

 

Voir les commentaires

ROCK BALLET : DU ROCK EN TUTU?

29 Octobre 2010, 13:54pm

Publié par ANTHEVA

www.rock-my-world.fr

 

Peut-on imaginer danser le rock en tutu et sur les pointes ? Ou encore le funk ou le hip hop ?

Sans complexes, le très doué danseur classique américain Rasta Thomas, aussi à l’aise dans Casse-noisette de Tchaïkovski que dans «Billie Jean» ou «Bad» de Michael Jackson, a mis au point ce cocktail détonnant.

Pourquoi ? Pour attirer un nouveau public, certes épris de musique pop mais aussi sensible à la virtuosité technique des danseurs classiques, explique-t-il. Car Rasta Thomas et ses «Bad boys of dance», tous formés à la dure école du ballet classique, mais aussi aux arts martiaux, réalisent une performance impressionnante tout au long de ce spectacle en deux parties, où les tubes de Lenny Kravitz, de Prince, de Michael Jackson, de U2 et surtout de Queen se succèdent à un rythme diabolique. Avec un appétit et une bonne humeur fort contagieux.

Les chorégraphies, toniques et inventives, et souvent saupoudrées d’humour, sont parfois déconcertantes mais jamais ennuyeuses ni prétentieuses. Rasta Thomas, qui a dansé dans les compagnies aussi prestigieuses et diverses que l’American ballet theater, le Kirov de St Petersbourg et le Ballet national de Chine, a lancé ce nouveau concept qui a déjà séduit dans de nombreux pays. Paris, apparemment, est également en train de tomber sous son charme…

Rock the ballet

Casino de Paris

Jusqu’au 31 octobre

Réservations : 08 926 98 926

Prix : de 24,20 € à 49,50 €

Voir les commentaires

ACTUALITE DU GROUPE QUEEN LE 29 OCTOBRE...

29 Octobre 2010, 12:26pm

Publié par ANTHEVA

www.rock-my-world.fr

 

 

1978 : Queen live au Mid South Coliseum de Memphis, Tennesee, USA (Jazz Tour). Ils rendent hommage à Elvis Presley (décédé cette année-là) en interprétant Jailhouse Rock

1982 : Queen live on Hot Space Tour au Hokkaidoritsu Sangyo Kyoshin Kaijo de Sapporo, Japon.

1997 : Brian, Roger et John tournent le clip pour le single "No-One But You" au studio Bray . Brian a dit plus tard que pendant une courte pause pendant le tournage alors qu'ils discutaient, un papillon de nuit a volé autour de la coupe de champagne posée sur le piano à queue de Freddie. intriguer, il avait le sentiment que Freddie était là avec eux quelque part.

2003 : Brian fait une apparition sur la scène de la comédie musicale We Will Rock You au Dominion Theatre de Londres, lors du solo de Bohemian Rhapsody .

2004 : Brian et Roger ont participé à la conférence de presse pour la musicale We Will Rock You au Musical Dome

de Cologne, en Allemagne. Lors d'une entrevue avec le journaliste autrichien Thomas Zeidler à l'Hôtel Hyatt, Roger a mentionné pour la première fois une éventuelle tournée avec Paul Rodgers.

2005 : Queen+PR live on Queen + Paul Rodgers Tour au Yokohama Arena àYokohama, Japon.

2008 : Queen+PR live on The Cosmos Rocks Tour au Belgrade Arena à Belgrade, Serbie.

Voir les commentaires

FREDDIE MERCURY: LA GENESE DU MYTH (1er PARTIE).

29 Octobre 2010, 09:03am

Publié par ANTHEVA

www.rock-my-world.fr

 

Freddie Mercury, figure emblématique du rock anglais des années 70-80, mais aussi figure de proue du mouvement gay, m’a toujours fasciné. Grâce à sa merveilleuse voix, il était l’un des chanteurs le plus talentueux de son époque et est parvenu à se hisser à la tête du groupe Queen avec lequel il a réussi à s’emparer de la tête des classements musicaux anglais pendant vingt ans. Petit retour en arrière:

Farookh Bulsara est né le jeudi 5 septembre 1946 à Zanzibar, une île aujourd'hui rattachée à la Tanzanie, de parents anglais descendants de la Perse antique et membres de l'ancestrale secte Zoroastrienne, Jer et Bomi Bulsara. Son père, Bomi, est fonctionnaire du gouvernement britannique.

Durant l’été 1955, alors qu’il n’a que huit ans et demi, les parents de Farookh pensent que son éducation serait meilleure s’il passait quelque temps dans un pensionnat en Inde. Il s’embarque alors dans un voyage en bateau de huit semaines pour l’Inde, près de Bombay, où il poursuit ses études à la St Peter's School, une école anglaise. C'est alors qu'il commence à se faire appeler Freddie. Il pratique différents sports : "Je détestais le cricket et la course de fond, mais j'étais bon au sprint, au hockey et, croyez-le ou pas, à la boxe!". Il excelle surtout au ping-pong, sport qu'il ne cessera jamais de pratiquer, tirant une grande fierté de son habilité.

Il est également bon élève, montrant des dispositions particulières pour les disciplines artistiques comme le dessin et surtout la musique. Le directeur du collège, ayant remarqué ses dons dans ce domaine, écrit aux parents Bulsara pour leur proposer que Freddie prenne des cours de piano. Il les suivra quatre ans avec plaisir atteignant un niveau de jeu très honorable qu'il mettra à profit quelques années plus tard. A l'école, il fait aussi partie de la chorale et de la troupe théâtrale. Il joue dans beaucoup de pièces de théâtre et souvent des rôles de femme. Aux fêtes de l’école, il commence à chanter en public, emballant celui-ci avec des tubes tels que « O sole mio » ou « la danse des Tziganes ». Il devient évident que son talent principal est artistique, tant visuel que musical. C'est à cette époque qu'il forme son premier groupe : "The Hectics" (Les agités), dans lequel il est un pianiste discret, comme le rapporte Derrick Branche, son meilleur copain de l'époque : "Aussi étonnant que cela puisse paraître, Freddie était très content de rester à l'arrière plan. En fait, il ne semblait pas avoir cette nature de leader, ni de showman. Ce fut une grande surprise pour moi de découvrir Freddie Mercury sur scène quelques années plus tard". Le groupe se produit dans toutes les fêtes et soirées de l'école, jouant surtout du rock'n roll et du boogie woogie, les idoles de Freddie étant à l'époque Elvis Presley, Cliff Richard mais aussi Fat Domino, Little Richard et Jerry Lee Lewis (tous trois des chanteurs-pianistes, les deux derniers étant aussi d'assez furieux "showmen").

En 1962, il quitte l'école muni de son diplôme, et retourne à Zanzibar. Mais l'indépendance du pays est déclarée en décembre 1963 et beaucoup d'anglais quittent l'île pour fuir la révolution sanglante. C'est le cas de la famille Bulsara qui décide de retourner en Angleterre, à Feltham, un faubourg difficile près d’un aéroport, dans le MiddleSex, où elle est hébergée par des amis avant d'acquérir sa propre maison. A suivre...

Voir les commentaires

BOOTLEG - DVD: QUEEN+PAUL RODGERS LIVE IN ARGENTINA 2008

28 Octobre 2010, 13:51pm

Publié par ANTHEVA

 www.rock-my-world.fr

 

Très bon enregistrement Multi Cam. Trois sources vidéo furent utilisés pour réaliser cette compilation. La qualité d'image globale est très bonne, mais parfois elle peut être un peu instable. La qualité sonore dans l'ensemble est plutot de bonne facture. Brian joue un court riff du célèbre "Keep Yourself Alive" au début de son solo de guitare.

Ce DVD contiens environ une heure de bonus! Telles que la conférence de presse, interviews, émissions télé etc...

 

 

 www.rock-my-world.fr

 

 www.rock-my-world.fr

 

 www.rock-my-world.fr

 

 www.rock-my-world.fr

 

 www.rock-my-world.fr

 

 www.rock-my-world.fr

Voir les commentaires

1 2 3 4 > >>