Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
QUEENWORLD.FR

FREDDIE ET SID: LA RENCONTRE (Peter Hince).

5 Décembre 2010, 12:27pm

Publié par ANTHEVA

Rock-my-world.fr

 

C'est dans les studios Wessex, aménagés dans une anciénne église de Highbury au nord de Londres, que Queen, à l'automne 1976, pendant l'enregistrement de A Day At The Races, fit sa première expérience du punk. Les Sex Pistols, qui venaient de signer avec EMI, avaient également réservé les studios pour des séances matinales. Le monde n'allait pas tarder à entendre parler d'eux. Lorsqu'EMI remplaça Queen par les pionniers du punk dans l'émission télévisée Today, leur tristement célèbre interview avec Bill Grundy allait marquer de manière radicale la brève mais explosive carrière des Sex Pistols.

La première fois qe je vis Johnny Rotten, il était dans le salon de Wessex, assis dans l'un de ces fauteuils en velours brun qui faisait rage dans les années 1970. Il portait un pull en mohair vert jaune et un jean déchiré; il avait des épingles à nourrice à peu près partout, et ses cheveux teints de la couleur d'un hamster roux étaient hérissés et laqués. Malgré tout, il donnait l'impression d'etre un type calme et sympa, en train de se détendre devant la télé, rien qui méritat un tel tapage. Il ne bromcha meme pas quand je lui demandai de changer de chaine: pas de grognement, juste un haussement d'épaules indifférent. Nous les roadies, étions du genre débraillé; les Pistols étaient un veritable "manifeste du débraillement".

L'année suivante, Queen était de retour à Wessex pour enregistrer News Of The World. Les Sex Pistols étaient également là, à travailler sur leur 33 tours Never Mind The Bollocks. Les Pistols avaient un nouveau bassiste, et, un après-midi, alors que Queen travaillait en régie, ce nouveau bassiste, Sid Vicious, déboula dans la salle, l'air pas très frais, et dit à Fred: << T'as reussi à initier le peuple à la danse classique?>> (il faisait référence à une récente déclaration de Freddie dans la presse musicale dans laquelle il défendait le port du justaucorps sur scène. Mercury ne se fit pas prier pour répondre : << C'est toi, Stanley Ferocious ou je ne sais quoi? >>. Puis il le saisit au collet et le jeta dehors.

La célèbre agressivité punk venait d'en prendre un coup. Fred n'avait que faire de ce nouveau mouvement musical aux accords limités. Sans parler de sa garde robe...

Commenter cet article

virginie 05/12/2010 22:47



Oui je connaissais cette version, en effet Queen enregistrait, et Sid Vicious c'est adressé à Freddie en lui disant, "alors Freddie on fait dancer les foules!" et Freddie a répondu " revoilà
mister furious, et bien très cher on fait ce qu'on peux! " Avec l'humour cynique qu'avait Mercury.Et il faut savoir que Vicious en cachette admirait Mercury.Quant à l'histoire que Freddie
l'aurait foutu a la porte avec ses mains, j'en doute, parce que Freddie répondait à la provocation, à l'adversité avec ses mots: ex Death on too legs.Queen 4 mecs extrèmement intelligent et
possédant un sacré flair, ils n'allaient pas se fourvoyer dans une décharge publique, ils ont continués à faire leur musique, tandis que le punk s'enfoncait dans les méandres de sa connerie
musicale.Sid Vicious, un soir " chantait " devant son public, il a sorti une arme, une vraie et a commencé a tiré sur son public, des morts? Oui!.L'angleterre en musique a donné le meilleur et le
pire.Dans un esprit beaucoup plus léger, on a eu les casses-gueules, non pardon les Spices Girls.Le Punk est Mort, vive le punk! C'était votre destinée Virginie.