Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Queenworld.fr

QUEEN ABSOLUTE GREATEST - DOUBLE DISQUE DE PLATINE AU ROYAUME-UNI

13 Janvier 2010, 10:35am

Publié par ANTHEVA

Rock-My-World.Fr

 EMI UK a comfirmé l'excellent resultat de la compilation "Queen Absolute Greatest", sortie le 16 Novembre 2009 (voir article), avec plus de 600 000 copies vendues. Queen se voit décerner un double disque de Platine.
Une fois encore, l'engouement pour Queen est toujours au gout du jour et plus particuliérement depuis quelques années, par les plus  jeunes d'entre nous!
Longue vie à la reine!!!

Voir les commentaires

QUEEN - LAS PALABRAS DE AMOR (1982)

13 Janvier 2010, 08:07am

Publié par ANTHEVA

Rock-My-World.frLas Palabras de Amor (The Words of Love) est le troisième single extrait de l'album Hot Space de Queen, sorti en juin 1982. Alors que l'album Hot Space fut un relatif échec, le single rencontra un certain succès, se classant à la 17ème place des charts britanniques. Écrite par Brian May, la chanson lui a été inspirée par les relations qu'entretenaient le groupe avec son publique sud-américain. Elle n'a jamais été interprétée en live par Queen avant le Freddie Mercury Tribute le 20 avril 1992, chantée par Zucchero.

Pour la chanson Las Palabras de Amor, il n'y a pas eu à proprement parler de clip de réalisé.

Il s'agit en fait d'une performance en playback que Queen a réalisée pour l'émission britannique Top of the Pops ; cela faisait 5 ans que le groupe n'y était pas réapparu. Alors que le principe de l'émission veut qu'un artiste paraisse en public, la prestation avait été filmée plus tôt dans la journée du 10 juin 1982 dans les studios de l'émission pour une diffusion en soirée.

Contrairement à son habitude, Freddie Mercury est assez statique et ne bouge quasiment pas. Il porte un smoking et des baskets ; les autres membres jouent de leurs instruments. On peut voir Brian May jouer du piano dans la vidéo, alors que pour l'enregistrement de la chanson il se servait d'un synthétiseur.

Tout comme la plupart des autres clips de singles issus de Hot Space, il a été rarement diffusé à la télévison avant d'être enfin disponible sur le DVD Greatest Video Hits 2.
 

Voir les commentaires

QUEEN - LE SAVIEZ-VOUS? (2eme PARTIE)

13 Janvier 2010, 07:47am

Publié par ANTHEVA

 

rock-my-world.frQue dis Roger à la fin de la chanson "Drowse" ?

  " I'll have my eggs poached for breakfast again
I'd like to be Clint Eastwood
Jimmy Hendrix, he was great
Let's try William the Conqueror
Now, who else do I like ? "


Si Freddie s'est réellement su séropositif en 1985, quand l'ont appris les autres ? Pourquoi n'a t'il pas arrêté sa carrière pour mieux se soigner  ?

  Personne ne sait vraiment quand Freddie a appris qu'il était atteint du VIH. Par contre, on peut logiquement se douter, que vu son décès en 91, il devait avoir été contaminé au début des 80's, et devenir positif vers 1984/85. Année d'ailleurs où à la surprise de tous, Queen n'a pas fait de concerts aux USA, lors du Works Tour. Coïncidence aussi de savoir que les premiers test VIH américain ont été instaurées aux frontières et polices d'assurances en 1985, alors que Queen aurait pu inclure le pays à sa tournée. Dans les bonus du Live At Wembley, Brian admet ne pas avoir compris certaines réactions de Freddie, mais il ne soupçonnait rien de tel. Sinon, Freddie a fait une annonce aux membre en 89, les réunissant tous les 4 avec leur manager Jim Beach. Il leur a fait comprendre que le temps lui était compté et qu'à partir de maintenant plus rien ne serait comme avant. Il n'a jamais été fait mention du SIDA..

Au dos de la B.O. de Mad Max, j'ai lu "Music by Brian May". S'agit il de "notre" Brian ?

  Non, pas du tout. Ce Brian May est australien. Décédé il y a quelques années, Il était le compositeur de nombreuses bandes originales de film, dont certains films d'horreur. Quant à Brian May de Queen, il a aussi réalisé quelques bandes originales : Pinochio, pour laquelle seul un titre (What Are We Made Of) a été retenu, et Furia, film français d'action pour lequel il a cette fois composé l'intégralité de la bande son. Le reste n'est pas de lui.

 J'ai vu le CD "Pre-ordained". Est ce un bootleg ? Que contient il ?

Pre-ordained est un bootleg (disque non officiel) qui contient des titres assez variés de Smile, Larry Lurex, Queen, et Peter Straker (ami de Freddie). On peut le trouver couramment sur des sites d'enchères en ligne et chez certains disquaires aux alentours de 15€. La consistance de ce disque est assez pauvre, les titres qu'il contient n'ayant pas grand chose à voir entre eux, je le déconseille.


J'ai acheté le CD Queen, In Nuce. Est ce un officiel ?

 

In Nuce est un disque pirate sorti en 1995. Il a connu différentes réeditions et parfois changé de présentation, mais globalement le contenu reste le même. Il contient les 2 reprises enregistrés par Freddie sous le pseudo de Larry Lurex (Goin' Back / I Can Hear Musique), Mad The Swine (un titre écarté du premier album de Queen) et quelques titres du groupe Smile.

Voir les commentaires

LES DERNIERS JOURS DU ROCK'N'ROLL

12 Janvier 2010, 18:03pm

Publié par ANTHEVA

41H4rmx6G8L SS500La qualité d'un roman sur la musique se joue dés les premières pages. Si le début peine à accrocher, il ne faut pas aller chercher plus loin, c'est raté et on ne revient pas dessus.
C'est quelque peu sceptique que nous laisse cette couverture qui laisse penser à un roman d'anticipation sur la fin programmée du monde musical tel qu'on le connaît actuellement. Ce jeune homme affublé d'une fourrure dans cette brume sûrement après quelques heures de jeu hypnotique sur sa Stratocaster qu'il balance au public tel un dernier cri avant de rejoindre l'anonymat.
C'est faire fausse route de le juger à sa couverture, le résumé n'en dit pas plus. Entrons dans le vif sujet, ce livre est une merveille autant pour les vieux routiers du rock qui traînaient aux premiers rangs des groupes aujourd'hui passés dans la légende que pour l'éternel nostalgique qui sommeille en chaque véritable amateur de musique.
La (s)cène s'ouvre sur un Bowie en pleine recherche d'inspiration dans un studio jadis foulé par les plus grands mais où persiste l'impression qu'il reste quelques chose dépassant tous nos sens et conférant un aspect mystique aux lieux. Toutes ses heures passées à chercher le fameux accord qui fera la différence entre un bide et un "Twist and Shout". Les disputes, les réjouissances, les montées fulgurantes , les descentes abruptes, les crises, les larmes versées... tout cela pour seulement quatre murs.
Pierre Achard nous fait clairement comprendre que le rock and roll - car oui appelons les choses par leur nom - n'est pas qu'un style musical apparu par magie au début du XXe siècle mais avant tout des personnes qui ont pris des décisions minimes à leur échelle mais au bon moment. Des héros d'aujourd'hui, loin du Superman de Marvel, des gens qui osent être ce qu'ils sont réellement pour rendre compte de la puissance d'une six cordes dont le nom fait tressaillir, rêver, fantasmer les guitaristes du monde entier. L'histoire de la musique y est inscrite. Aux noms aussi aussi mythique que leur possesseurs et source de superstition.
Pierre Achard se glisse dans l'histoire de ces personnes dont le nom vrai ou d'emprunt font encore naître des étoiles dans les yeux des artistes les plus accomplis, sans jamais sembler ne pas être à sa place. Loin des rumeurs de couloirs, peut être plus proche de la réalité que l'évènement en lui même (les principaux acteurs et témoins ayant pour la plus part aujourd'hui disparus). C'est ainsi que l'on accompagne Janis, Jimi,  Feddie, Vincent, Marvin vers un destin que contrairement à ce que l'on pense penser aujourd'hui n'avait absolument rien d'évident. Les questions les plus insolubles sur leurs disparitions trouvent une ébauche d'éclaircissement. C'est l'histoire de toutes ces figures dont on ne sait ce qu'elles seraient devenues si le destin ne les avaient pas frappées. Peut être une chance de ne pas nous décevoir. La vérité est devant nos yeux, on ne joue un grand rôle qu'une fois et cette porte de sortie, loin d'être la meilleure, est peut être le chemin le plus court vers une reconnaissance éternelle. Il n'auront pas eu le temps de nous expliquer ou de nous ennuyer avec leurs explications. Tout est dans leur musique et chacun est libre d'en faire l'interprétation.
Il revient également sur ces figures dont on fredonne souvent les titres mais dont le nom nous échappe et pourtant ayant inspiré plus d'un. Les ascensions trop rapides après une vie 'too less too soon".  Il croise et démêle les voix, pensées, genres et personnalités qui ont trop souvent jouées à la roulette Russe pour finir par ne plus vérifier si le chargeur était effectivement vide.
Ce livre permet de comprendre que le destin est au bout de la rue, il suffit juste de trouver la bonne. Pour le titre, les dernier jours du rock and roll, pas sure qu'on y assiste avant longtemps. La fin du monde se fera dans un grésillement car ces étoiles qui brillent un instant illuminent nos vies en s'écrasant dans un bruit sourd et entêtant qui nous survivra.

Voir les commentaires

QUEEN - RARES DEMOS (AUDIO).

12 Janvier 2010, 17:32pm

Publié par ANTHEVA




 

Voir les commentaires

QUEEN - HEADLONG (1991)

12 Janvier 2010, 16:41pm

Publié par ANTHEVA

Rock-my-world.FrHeadlong est une chanson du groupe Queen, écrite par Brian May. Elle est sortie en mars 1991 et est le troisième extrait de l'album Innuendo.
Brian May avait écrit cette chanson pour la faire figurer sur son premier album solo, Back to the Light. Mais en entendant Mercury la chanter, il décida de la retravailler avec le reste du groupe et de l'inclure dans l'album Innuendo.

Le clip de la chanson est un des derniers tourné avec Freddie Mercury. On voit beaucoup le chanteur dans le clip ; celui-ci a été tourné avant le clip de I'm Going Slightly Mad. La vidéo montre le groupe en studio en train d'interpréter la chanson entrecoupé de passages où on voit le groupe discuter ou travailler dans ce même studio.

Les scènes où l'on voit Mercury en pull jaune ont été tournées au début de 1991, alors que d'autres scènes (où on le voit avec deux différentes chemises bleues) ont été tournées vers la fin de 1990 aux Metropolis Studios de Londres. On peut le voir aussi avec une chemise blanche et une cravate : ces scènes datent de l'automne 1990. On peut voir la différence de forme physique de Freddie Mercury entre toutes ces différentes scènes. Les extérieurs des studios apparaissent aussi au début et à la fin du clip.

Tout comme tous les autres clips de l'album, et comme la plupart des clips depuis One Vision, celui-ci a été réalisé par le duo autrichien Rudi Dolezal et Hannes Rossacher.

On peut apercevoir dans le clip Brian May habillé d'un T-shirt Bart Simpson : Les Simpson, présents à l'écran depuis 1989, commençaient alors leur ascension vers le succès.

Voir les commentaires

FREDDIE AUX ENCHERES?

12 Janvier 2010, 00:19am

Publié par ANTHEVA

rock-my-world.fr

 leather2

 jacke1

 jacke2

 jacke3
rock-my-world.fr
 

Voir les commentaires

BRIAN MAY, UNE STAR PARMI LES ETOILES!

11 Janvier 2010, 23:37pm

Publié par ANTHEVA

 rock-my-world.fr

En réalité, il faut savoir que la passion deBrian May pour l'Astrophysique ne date pas d'hier mais est antérieure à sa période « Rock » débutée il y a plus de 30 ans.

On peut dire que Brian May a réalisé un « congé sabbatique » de 30 ans mais on revient souvent à ses premiers amours.

C'est en effet à l'université, alors que ses études en Astrophysique débutaient qu'il avait été « enrollé » dans l'aventure Rock puis a fait partie du groupe Queen. Il n'a bien entendu pas pu poursuivre son cursus .

Brian May n'a jamais regretté ce choix qu'il a réalisé avec un peu d'angoisse il y a 30 ans environ.

De quoi donc parle donc sa thèse ?

Il ne faut pas se rendre en Angleterre pour lire sa thèse dont le titre est « "A Survey of Radial Velocities in the Zodiacal Dust Cloud" »: elle est disponible sur Amazon !(thèse sur Amazon) !

La thèse de Brian May concerne un phénomène assez mystérieux connu sous le nom de « lumière zodiacale ».

Il s'agit d'un cône de lumière qui apparaît dans le ciel occidental juste après le couché du soleil et, inversement, en orient, juste avant le lever du soleil.

Le travail de Brian May se penchent sur un instrument qui a pris 250 enregistrements précis de lumière zodiacale du matin et du soir entre 1971 et 1972.

Cet instrument est le Spectromètre Fabry- Sperot qui se trouve au célèbre observatoire des canaries (sur l'île de Tenerife) à l' Observatorio del Teide.

Certains observateurs qui vivent dans des coins où l'obscurité est pratiquement totale la nuit peuvent observer cetter lumière deux ou trois heures avant le levé du soleil s'ils regardent vers l'Est.

Certains ont confondu cette lumière avec la lueur du matin.

Un astronome perse du 12 ième siècle avait remarqué cette curieuse lumière (pas de lumière parasite la nuit à l'époque !) et l'avait nommé « Faux crépuscule ».

Les astronomes savent à présent que la lumière zodiacale est constituée par la réflexion de la lumière du soleil sur de amas de débris spatiaux présents en grande densité près du soleil.


Il s'agit des millions de particule de tailles allant de petites météorites à de la poussière microscopique et dont l'étendue va jusqu'à bien après l'orbite de Mars.

Brian May a déclaré :

J'ai vraiment apprécié tout le long mes années à jouer de la guitare et à enregistré de la musique avec Queen mais il est extrèmement gratifiant de voir ma thèse enfin publiée.

Il ajoute

J'ai depuis toujours été fasciné par l'astronomie depuis des années et je fus heureux de compléter enfin mon doctorat l'année dernière et de pouvoir enregistrer mes études sur la lumière zodiacale dans ce livre.


                                                                                              RECAPITULATIF

Il annonce le 24 juillet 2007 son intention de soutenir « dans les deux semaines » sa thèse en astrophysique, 30 ans après l'avoir débutée, intitulée "Radial velocities in the zodiacal dust cloud" (Vélocités radiales dans le nuage de poussière zodiacal). Brian May remit sa thèse le 3 août 2007.

Il obtient son doctorat le 23 août 2007, à l'issue de son grand oral. Sa thèse de 48 000 mots avait été laissée dans le grenier de sa maison du Surrey en 1974 lorsqu'il avait abandonné ses études pour se consacrer au groupe Queen. Sa thèse montre que les nuages de poussière du système solaire se déplacent dans la même direction que les planètes.

Il avait par ailleurs écrit un ouvrage avec Sir Patrick Moore et Chris Lintott (les présentateurs de l'émission britannique d'astronomie The Sky at Night) sur le Big Bang et l'évolution de l'univers qui sort en octobre 2006 intitulé Bang!.

Il est nommé président de l'université John Moores de Liverpool le 19 juillet 2007. Il reçu son diplôme le 14 mai 2008 au Royal Albert Hall.

Le 18 juin 2008, Sir Patrick Moore suggère « Asteroid 52665 Brianmay » comme nom à un astéroïde, en l’honneur de son collègue.

Voir les commentaires

ROGER TAYLOR : RETOUR MILITANT POUR 2010.

11 Janvier 2010, 12:53pm

Publié par ANTHEVA



Roger Taylor, le fabuleux batteur de Queen, nous revient avec un single solo The Unblinking Eye (Everything Is Broken), douze ans après Electric Fire, son quatrième album solo.

À ce qu’il se dit, The Unblinking Eye (Everything Is Broken) serait le titre phare d’un cinquième album studio de Roger Taylor dont la sortie est prévue pour ce début d’année 2010. À prendre aussi avec des pincettes : Roger Taylor devrait faire une tournée anglaise au printemps 2010 avec, à la batterie, Taylor Hawkins, batteur du groupe Foo Fighters et leader de Taylor Hawkins and the Coattail Riders.

Un retour militant parce que le Roger Taylor de 2010 s’engage à renouer avec la chanson de protestation. The Unblinking Eye (Everything Is Broken) nous donne sa vision de l’Etat et de la société, des questions par ailleurs déjà abordées dans ses albums solo Happiness (1994) et Electric Fire (1998). Là, il introduit en plus la problématique de la guerre en Afghanistan. Mais laissons-lui la parole :

“What happened to the protest song? [...] … music is now so polished, shiny and predictable, we have forgotten to try and ’say something with it’.
[...]
I am getting old and like everyone, have the right to say something about the ’state of control’ we live under – powerless to do anything about it.
[...]
In case you hadn’t noticed… The high street is full of holes… We are fighting a pointless war which is killing our young soldiers and which we simply cannot afford… the nation is not only broke but utterly bankrupt… we are spied upon by 5 million cameras… We have thousands of petty rules and regulations – more than ever before – no wonder people are bewildered and confused… As a nation we own almost nothing including « our » water, electricity, gas, airspace and major manufacturers. Personal privacy is non-existent. We are directionless.
[...]
I’m p*****d off – you should be too.“

 

Outre la vidéo disponible sur Youtube, on peut se procurer sur Queen Online Shop une édition limitée du CD The Unblinking Eye (Everything Is Broken).

Voir les commentaires

QUEEN - STAYING POWER (1982)

11 Janvier 2010, 08:00am

Publié par ANTHEVA

Queen_Hot_Space.pngStaying Power est le dernier single extrait de l'album Hot Space de Queen, sorti en novembre 1982, uniquement au Japon et aux États-Unis. Le maxi 45 tours américain est un disque promotionnel, seul disque sur lequel on peut trouver la version extended de la chanson, qui fait près d'une minute quarante secondes de plus que la version album. La version de Back Chat sur ce même single est également dite extended.

Écrite par Freddie Mercury, les arrangements à la trompette sont l'œuvre de Arif Mardin, un producteur qui a également travaillé avec les Bee Gees et Aretha Franklin.

Tout comme Back Chat, Staying Power a également fait partie de la setlist du Hot Space Tour mais avec un tempo plus rapide et plus orienté vers le rock. Les trompettes sont alors remplacées par des guitares et un clavier. Cet arrangement ne contient pas de guitare basse, car John Deacon joue de la guitare additionnelle aux cotés de Brian May.

Sortie au Japon et aux États-Unis, la chanson n'a pas été classée.


Voir les commentaires